Couple : Les deux mots à impérativement bannir durant une dispute, selon les experts

La vie de couple n’est pas un long fleuve tranquille. Lors d’une dispute, vous devez absolument éviter de prononcer ce genre de mots sous peine de créer des tensions supplémentaires. C’est parti, suivez le guide !

Couple : voici les deux termes à IMPERATIVEMENT bannir de votre discours
© Damir Spanic / Unsplash

Dans un couple, il y a toujours des hauts et des bas. Plutôt que de s’enfermer dans ses préjugés, on vous donne des leçons de vocabulaire.

L’art ou la manière de gérer ses disputes de couple

Quand on est enfant, on a tendance à idéaliser la notion de couple. Les experts estiment qu’on a l’habitude de reproduire l’expérience de nos parents. Or, de temps en temps, l’être aimé n’a pas du tout la même vision des choses. Au début, on s’en accommode et on tente de mettre de l’eau dans son vin. Hélas, si on sent qu’il y a très peu de retour sur nos efforts d’adaptation, la coupe déborde.

Croyez-nous, quand la dispute de couple éclate, c’est le drame. Pour autant, ce n’est pas une fin en soi. Cela ne signifie pas automatiquement rupture. Comme vous allez le comprendre dans cet article, même sous l’influence de la colère, on doit essayer d’éviter certaines paroles maladroites. De fait, ces dernières peuvent provoquer des cataclysmes dans l’inconscient de sa cible. D’ailleurs, sachez que la rédaction d’Objeko ne vous lâche pas en pleine nature avec ce genre d’informations. Nous avons trouvé par quoi les remplacer. L’objectif est que le soleil revienne l’horizon. Aussi long soit-il, ce conflit doit vous ouvrir les yeux et non pas créer des tabous. C’est parti, suivez le guide !

Voici le vocabulaire à bannir en couple

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @citationgirl2005

On a tout vécu cette situation où on souhaite blesser gratuitement l’autre. On se sent tellement mal qu’on rejette automatiquement toute la faute sur lui. Bien entendu, comme un malheur n’arrive jamais seul, on ne se remet jamais en question. Dans un couple, les clichés ont la dent dure. Une fois que l’on est convaincu que l’on n’est plus la priorité de son conjoint ou que son attitude pessimiste influe sur le quotidien, le tableau bascule du rose au noir. Aussi, au lieu de garder ses sentiments, on voudrait les extérioriser, mais pas de n’importe quelle manière. On utilise des termes percutants afin de mettre son âme sœur face à ses contradictions. Est-ce la bonne technique ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marjorie Cambier (@madame_sexo)

En utilisant des piques accompagnées de « toujours » et de « jamais« , on atteint rapidement à un stade de non-retour. Face à autant de reproches, son partenaire se carapate dans sa douleur. Sous le choc, il élude la conversation et ne sait pas quoi répondre. Il donne l’impression de valider alors qu’en fait il bouillonne. Au moment où vous y attendez le moins, rien ne lui empêche de vous jeter deux ou trois arguments maladroits… qu’il regrettera par la suite ! Incapable de se remettre aussi vite en question et de trouver des solutions adaptées à vos sentiments, il prend le large. Si vous n’y prenez pas garde, un fossé se creuse dans votre couple.

Comme le prouve l’infographie ci-dessus, le pronom personnel a également toute son importance dans ce genre de laïus. À l’instar du pointage de doigt qui n’est pas poli, utiliser « tu » à tout bout de champ dans une dispute de couple n’est pas forcément l’idéal. Pire, on passe pour un égoïste alors l’on tente de sauver les meubles. Quel drôle de paradoxe ! Objeko va vous donner maintenant la méthode pour dire les choses sans basculer dans la tragédie grecque.

Comment arranger les choses ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Psychologue.net (@psychologuenet)

De l’avis des psychologues de couple, mieux vaut assumer ses propos plutôt que de jeter sans cesse la faute sur l’autre. Presque automatiquement, ce dernier sent qu’il a dérivé de sa trajectoire et aurait presque la motivation nécessaire pour arranger les choses. En tout cas, l’emploi de « je » demeure déterminant pour désamorcer la dispute. En expliquant clairement son ressenti tout en s’impliquant, on laisse une (ultime ?) chance à son chéri pour évoluer dans le bon sens.

Enfin, nos confrères de Cosmopolitan nous recommandent également l’emploi d’adverbes comme  « parfois« , « souvent« , « rarement« , « peu« . On atténue un peu la douleur au profit d’une discussion constructive. L’essentiel est qu’une porte puisse s’ouvrir et qu’elle symbolise un renouveau. En évitant de s’enfermer dans certains aprioris, on favorise l’échange et le dialogue. Donc, les choses peuvent s’arranger. Courage à vous cher lecteur d’Objeko. La langue française est suffisamment riche pour trouver l’expression adéquate. Là encore, on vous le répète autant de fois qu’il le faudra, votre leitmotiv doit être d’apaiser les maux avec les mots. Vous l’avez compris, pour sauver votre couple, la balle est dans votre camp !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.