COVID-19: Carte de la France, zoom sur les départements qui alarment et inquiètent !

Infographie de la France en pleine troisième vague de Covid-19. Certains départements sont dans un état préoccupant.

COVID-19: Carte de la France, zoom sur les départements qui alarment et inquiètent !
© Nicolas Billiaux / Hans Lucas via AFP / Montage Obs

La Covid-19 est encore bien présente sur le territoire français. L’arrivée des variants en France laisse envisager qu’un nouveau confinement soit mis en place. D’autant que les variants Sud-Africain et Brésilien n’offriraient pas d’immunité, seraient moins réceptifs aux vaccins et circuleraient plus rapidement. Alors que le pays se réjouissait d’une lente diminution des cas quotidiens de contamination, nous ne sommes plus à l’abris d’une flambée des cas. Objeko fait le point avec vous grâce à une infographie récente. C’est le moment de zoomer sur les départements les plus à risque, en France.

La Covid-19 revient avec des variants plus contagieux

Le magazine L’Obs a mené une enquête approfondie sur la question. Des départements précis pourraient faire basculer le situation sanitaire en France.

Ces parcelles de France où la situation est alarmante

Dunkerque recense davantage de cas de contamination due au variant britannique. La Covid-19 “classique” n’est plus la norme. Selon la préfecture du Nord, une dégradation brutale est visible à Dunkerque. Ce sont 15% de plus que pour la moyenne nationale concernant ce variant. Un chiffre qui flambe puisqu’il atteindrait les 80% selon le Maire de la ville. Des informations présentes dans l’enquête de L’Obs et qui ont de quoi inquiéter en effet.

Le Nord, mais aussi la Moselle ou bien les Alpes-Maritimes ne confortent pas l’idée d’une lente amélioration de la situation sanitaire en France. Et ce sont les variants qui sont en cause. En effet, les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes atteignent des records de contamination. Les Alpes-de-Haute-Provence ainsi que le Var font de la région PACA l’une des plus sévèrement touchée.

Pas de mesures supplémentaires

Mais pour l’heure, le gouvernement continue sur sa lancée. Les classes qui présentent des cas de contamination sont fermées par exemple. Le couvre-feu reste en place et les gestes barrières plus essentiels que jamais. Néanmoins, certaines préfectures locales estiment que des mesures plus drastiques doivent être prises. Et cela avant de constater une surcharge des systèmes hospitaliers. En effet, la Covid-19 reste la pathologie principale dont s’occupent les soignants. Les places en réanimation s’amenuisent et arriver à un état de rupture n’est absolument pas souhaitable.

La cas de la Moselle est elle aussi particulièrement inquiétante. Mais autour d’elle, les Vosges et la Meurthe-et-Moselle ne sont pas beaucoup mieux loties. Plus de 100 cas du variant sud-africain sont détectés au quotidien.

L’état général du pays est pourtant sur une pente positive. La vigilance est donc renforcée dans les régions et départements précédemment cités.

Une diminution des cas de Covid-19 reste la norme ?

Dans le Jura et dans le Tarn, mais également en Ardèche, l’épidémie recule. Le taux d’incidence est en baisse et cela encourage le gouvernement à poursuivre dans sa stratégie. En effet, les vaccinations pourraient nous permettre d’envisager éliminer un nouveau confinement des options les plus envisagées. Néanmoins, l’inquiétude grandit et s’empare de tout le pays.

Mais les conseils scientifiques continuent de se réunir et font le point au jour le jour sur l’évolution de la situation. Aussi, ce 17 février, Emmanuel Macron aurait demandé une réunion du conseil sanitaire, à l’Elysée. De nouvelles mesures pourraient donc intervenir prochainement ? Il est en tout cas “rassurant” de constater que d’une semaine sur l’autre, les décisions peuvent changer. Le gouvernement reste très attentif en effet à l’évolution de la pandémie du Covid-19.

La conférence de presse d’Olivier Véran du 11 février laissait envisager un durcissement des mesures. Mais cela n’a pas encore été le cas à l’heure où Objeko écrit cet article. Au 17 février, les mesures gouvernementales restent donc inchangées mais la vigilance est en revanche renforcée.


Avatar

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.