Cuisson des pommes de terre : 4 erreurs que nous faisons tous, évitez les !

Avec nos conseils, la cuisson de la pomme de terre n’aura plus de secrets pour vous !

Pommes de terre: ces astuces étonnantes pour éviter qu'elles germent, ça va vous changer la vie!
© Nurra / Sucré Salé / Pascale Weeks

La pomme de terre, on en mangerait à tous les repas ! Malgré sa popularité, il nous arrive souvent de faire des erreurs lors de sa cuisson ! L’équipe Objeko vous propose de découvrir ses astuces pour devenir un véritable chef du tubercule !

Bien nettoyer ses pommes de terre

Commençons par le commencement. Vous venez d’acheter vos pommes de terre. Elles sont toutes belles, toutes brillantes, après un beau brossage du maraîcher. Ne vous méprenez pas ! Ces tubercules succulents proviennent bien de la terre, comme leur nom l’indique ! De plus, elles ont été maintes fois manipulées par un grand nombre de mains, et entreposées dans des endroits pas forcément hygiéniques ! Il faut donc penser à les nettoyer, comme vous le feriez avec tout type de légume. Même si vos pommes de terres ne présentent aucun signe de boue , un nettoyage à l’eau s’impose. Encore mieux, versez-y un peu de vinaigre afin de vous assurer de venir à bout de toute bactérie et autres indésirables se baladant sur leur peau. Attention toutefois à ne pas abîmer la peau pendant cette étape !

Cuire les pommes de terre avec la peau

La pomme de terre peut se cuire d’une multitude de façons, et c’est d’ailleurs bien pour ça qu’on l’aime. Cependant, qu’il s’agisse de pomme de terre au four ou de purée, il y a un conseil de grand chef à respecter. Cuisez vos tubercules avec la peau ! En effet, celle-ci agit comme une barrière naturelle. Elle permet d’éviter que la pomme de terre ne se détache dans le four, et devient en plus croquante à souhait. Pour la cuisson à l’eau, c’est pareil ! La peau permet d’éviter que les tubercules n’absorbent l’eau de cuisson. C’est indispensable pour vos purées, ou pour vos gnocchis maison. Il vous suffit ensuite de peler la pomme de terre cuite à la main. Vous pouvez bien entendu attendre un peu afin qu’elle refroidisse, mais pas trop longtemps ! Cette opération doit se faire à chaud ! Vous pouvez préserver vos mains délicates en préparant un saladier d’eau froide dans lequel vous les plongerez régulièrement.  Vous verrez, c’est plus facile que ça en a l’air !

Toujours commencer la cuisson à l’eau froide

En parlant de cuisson à l’eau, voici une erreur très courante dans les ménages. Vu que l’on cuit les pâtes et le riz en partant d’une eau en ébullition, on se dit que c’est pareil pour les pommes de terre. Et bien non ! Il faut toujours faire bouillir vos tubercules en partant d’une eau à température ambiante ! Cela permet de garder une chair de bonne consistance. Pensez également à saler généreusement l’eau. En suivant ce conseil, et en prenant soin de cuire les pommes de terres avec leur peau, vous obtiendrez un mets raffiné et tendre à souhait !

Ne pas mélanger les tailles et les variétés

Tout est dans le titre ! Lorsque l’on achète des pommes de terre, celles-ci peuvent varier en taille. Or, l’épaisseur d’une pomme de terre définit son temps de cuisson ! Ainsi, il vaut mieux  éviter d’avoir de trop grosses différences dans la taille de vos pommes de terre. Vous pouvez, le cas échéant, les regrouper dans différents plats. Les tubercules les plus grosses iront au four en premier, et le reste suivra. S’il s’agit d’une purée, vous pouvez aussi utiliser différentes casseroles d’eau, que vous démarrez les unes après les autres par ordre de taille. 

Enfin, sachez que les différentes variétés de pomme de terre ne cuisent pas à la même vitesse. Ainsi, même à taille et épaisseur égales, il vaut mieux éviter de mélanger différentes variétés. 

Frites : comment éviter l’oxydation

Vous aimez les frites maison ? Comment y résister ! Pour cette préparation en particulier, il est important de peler les pommes de terre, et de les couper avant cuisson. Or, vous avez dû remarquer que les tubercules ternissent, et même noircissent rapidement. Cela est le fruit de l’oxydation de la chair. Le moyen le plus simple pour éviter cela est de plonger vos pommes de terre dans de l’eau bien fraîche. Vous pouvez même y ajouter des glaçons. À chaque étape (pelage, coupe…) replongez vos frites dans l’eau. Faites cependant attention à bien les égoutter avant la cuisson. L’eau et l’huile ne font vraiment pas bon ménage…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chez Fonfon (@fonfonbham)

Le conseil bonus : à chaque variété sa cuisson 

Si vous avez une idée de recette en tête, vérifiez bien la variété de pomme de terre que vous achetez. Certaines sont spécifiquement adaptées à la cuisson au four, d’autres pour la purée, encore d’autres pour les frites… Cela dépend de la fermeté de la chair et de sa teneur en eau. Simplifiez-vous la vie en choisissant les tubercules adaptés !


Julien Marca

Rédacteur web passionné d'art, de gastronomie et de voyages, je vous livre les dernières actualités tout en parcourant le monde.