Cyril Hanouna (TPMP) : l’enfer des vacances d’un chroniqueur, son cri de détresse déchirant

Bernard Montiel est sous le choc. Les incendies qui ravagent la Gironde continuent de gagner du terrain... Sur la Toile, il évoque l'horreur, le désastre et sa profonde tristesse.

© Capture C8-Cyril Hanouna (TPMP) : l’enfer des vacances d’un chroniqueur, son cri de détresse déchirant

TPMP profite d’un break estival, comme chaque année. Les émissions phares du petit écran profitent même toutes de l’été pour revenir en pleine forme à la rentrée. Ainsi, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs aussi profitent de vacances bien méritées. Mais certains auront, là encore comme souvent, la chance d’en profiter un peu plus que d’autres.

Il ne s’agit pas de favoritisme, ce sont simplement les lois de la nature qui s’appliquent. Ainsi, chez Bernard Montiel, l’un des chroniqueurs emblématiques de TPMP, les incendies menacent des villes entières. Et inutile de vous préciser que cela va inévitablement gâcher ses vacances. Objeko vous rapporte son message poignant, publié sur Instagram. Message dans lequel il évoque « le désastre » qui frappe son petit paradis…

 

 

Les chroniqueurs de TPMP sont en vacances

 

La dernière fois que les fans de TPMP avaient des nouvelles de Bernard Montiel, c’était pour découvrir une autre de ses anecdotes folles. Comme la fois où, invité au mariage de son cousin, il se faisait mettre le grappin dessus par la mariée !

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par C8 (@c8lachaine)

 

Mais Objeko vous le disait plus haut, ce n’est pas pour rire que ce chroniqueur de TPMP prenait la parole sur les réseaux sociaux. En effet, il a le cœur brisé. Aussi, il tenait à exprimer son soutien aux sapeurs pompiers qui se sont engagés dans un combat de plusieurs jours et qui n’ont pas fini de risquer leurs vies…

 

Bernard Montiel assiste, impuissant, à un véritable drame

 

« #PylaSurMer le désastre ! Je viens de rentrer a l  » hôtel  » et je découvre que le feu sévit encore plus fort chez moi… Quelle tristesse ! J’ai appris que de très nombreux animaux ont pu être sauvé… Un grand merci aux @sapeurs_pompiers_de_france #SDIS33 et toutes les équipes de secours et les bénévoles. », écrivait Bernard Montiel. Le chroniqueur de TPMP légendait ainsi des photos chaotiques d’une partie du grand incendie qui ravage le sud-ouest de la France.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bernard Montiel (@bernardmontiel)

 

Or, avec la canicule qui se veut plus intense ces 18 et 19 juillet, ainsi que les vents qui tournent, qui sait si le cauchemar va enfin toucher à sa fin ? Bernard Montiel n’est en effet peut-être pas au bout de ses peines. Objeko ne doute cependant pas d’une chose, c’est de la solidarité de ses collègues chez TPMP face au drame qui se joue dans sa région.

 

Enfin, la rédaction précisera à ses lecteurs qu’à l’heure où nous écrivons cet article, l’incendie n’est pas encore fixé. Des centaines de personnes ont été évacuées de leurs domiciles. Et presque tout autant de personnes n’ont pas encore le droit de s’approcher de leurs résidences, ne seraient que pour savoir si elles tiennent encore debout.

Pour le moment, ce sont plus de 13 400 hectares qui sont partis en fumée en cinq jours. Ce sont aussi « trois avions supplémentaires, 200 pompiers et 11 camions lourds » qui vont rejoindre les forces sur place qui s’efforcent de lutter contre les flammes. Notre chroniqueur de TPMP, Bernard Montiel, suivra les informations de près sur le sujet…