Dalida et ses “terribles colères”, un ancien régisseur brise le silence et révèle une scène très choquante

Roger Morizot, ancien régisseur en chef de l'Olympia, raconte dans son livre "Je les ai tous vus débuter" de nombreuses anecdotes sur les stars qu'il a côtoyées. Il revient notamment sur le caractère très colérique de Dalida.

© AGENCE

Voilà bien un homme qui aura côtoyé les plus grands. Ainsi Roger Morizot, l’ancien régisseur de l’Olympia, publie un livre dans lequel il revient sur toutes ces rencontres incroyables qui ont jalonné sa vie. En effet, en plusieurs décennies de collaboration avec la mythique salle de spectacle, l’homme aura rencontré toutes les plus grandes stars passées sur les planches de la salle de concert. Parmi tous ces souvenirs, il évoque notamment sa rencontre avec la chanteuse Dalida qui selon lui était capable de  » colères terribles « . Objeko revient sur cette déclaration concernant l’interprète de quelques-uns des plus grands standards de la chanson française.

Dalida :  un ancien proche témoigne du tempérament parfois colérique de l’artiste

Les secrets des coulisses

Dans son livre intitulé Je les ai tous vus débuter, Roger Morizot revient sur les nombreuses années durant lesquelles il aura assisté les plus grandes célébrités. Parmi toutes celles-ci, il y a de grands noms comme Gilbert Bécaud, Johnny Hallyday, Claude François et même quelques célèbres groupes britanniques. Avec eux, l’ancien régisseur aura connu effectivement des moments à jamais gravés dans sa mémoire.

Ainsi, parmi ces nombreux souvenirs, il revient notamment sur sa collaboration avec l’immense chanteuse, Dalida. Il évoque ainsi son attitude parfois colérique, et même violente. Même si visiblement, elle n’était pas la seule à être capable de se montrer désagréable lors de ces tours de chant. Objeko revient donc sur les déclarations de l’homme qui aura tout vu sans rien dire pendant des années.

Le jour où Dalida gifle un assistant

Dans cet ouvrage, l’ancien collaborateur de l’Olympia se souvient notamment d’une anecdote très particulière concernant Dalida. En effet, Roger Morizot se rappelle parfaitement de ce jour où un nouveau collaborateur rejoint l’équipe en place.  » Un jour, on avait embauché un jeune technicien pour s’occuper du micro. Il y a eu un problème de fil, à un moment du concert. Entre deux chansons, Dalida sort de scène comme une furie : ‘Qui s’est occupé du micro ?’  Le jeune homme, qui se dénonce, se voit administrer une claque par Dalida qui retourne immédiatement sur scène « .

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Dalida (@dalida_officielle)

Un événement dont Roger Morizot paraît se souvenir avec la plus grande précision. D’ailleurs, il semble bien que ce ne fut pas la seule fois où Dalida aurait montré son caractère violent. Ainsi, l’auteur du livre évoque une autre situation durant laquelle la star des années 70 serait une fois de plus sorte de ses gonds.

Elle s’en prend même à son frère

Dans les lignes de cet ouvrage, Roger Morizot se rappelle effectivement une autre scène qui d’ailleurs s’est déroulée quelques heures après la première. En effet, lorsque Dalida a terminé son concert, son frère Orlando lui reproche d’avoir été violente avec le jeune technicien. Mais la réponse de l’interprète de Bambino a réellement eu de quoi surprendre. Puisque tout comme le jeune technicien, Orlando se prend lui également une gifle. Preuve de plus s’il en fallait que Dalida pouvait avoir un tempérament tempétueux et imprévisible. Il s’agissait peut-être d’une manière pour elle de montrer toute sa colère et surtout son mal-être. En effet, l’Égyptienne d’origine n’aura jamais semblé être une femme heureuse. Malgré son immense succès, le bonheur semblait ainsi hors de portée pour elle. D’ailleurs, elle disparaîtra à l’âge de 54 ans en décidant de mettre fin à ses jours. Néanmoins, l’ancien régisseur en chef de l’Olympia garde un excellent souvenir de celle avec qui il a partagé les soirées. D’ailleurs, c’était loin d’être la première fois qu’il assistait à ce genre de scènes.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Dalida (@dalida_officielle)

Aussi, Roger Morizot revient sur d’autres célébrités capables des plus grands débordements. Parmi ceux-ci, il y a notamment Claude François connu pour son extrême rigueur, mais aussi pour ses fameux coups de sang.  » Un grand artiste, mais il n’était pas commode. Il avait l’insulte de facile et tout le monde en prenait pour son grade. Un jour, il m’a parlé. Je l’ai chopé par le col. Il s’est ensuite excusé « . Voilà donc un livre qui révèle de véritables trésors d’anecdotes sur les coulisses de la plus célèbre salle de spectacle parisienne. En effet, toutes les stars ont déjà imaginé un jour retrouver leur nom à l’affiche en lettre de feu sur la mythique façade de l’Olympia. Mais ce recueil de souvenirs est également l’occasion de revenir sur les tempéraments parfois torturés d’artistes incapables de se contrôler. Parmi ceux-ci, Dalida en semble d’ailleurs un exemple criant.