Daniel Balavoine: Découvrez les nouvelles révélations incroyables sur sa mort

Daniel Balavoine fait partie des artistes qui ont marqué les années 1980. Il compte encore de nombreux fans, même plusieurs décennies après sa mort. Il est mort en marge du Paris Dakar. Récemment, de nouvelles révélations ont été rendues publiques. Une succession d’imprévu ont entrainé son décès. Objeko vous donne tous les détails.

© SLANE/SIPA

Le 14 janvier 1986, le chanteur Daniel Balavoine a est mort dans un terrible accident d’hélicoptère dans lequel il ne devait pas être. A ses côtés, les quatre autres personnes à bord ont aussi été tuées. Mercredi 31 mars, la chaîne TMC a diffusé un documentaire, intitulé « Daniel Balavoine, 35 ans déjà : sa vie, sa bataille ». Une occasion d’évoquer cet événement terrible et les circonstances de ce drame.

Daniel Balavoine n’aura jamais dû être à bord

En janvier de l’année 1986, Balavoine se trouvait sur le trajet du Paris-Dakar parce qu’il était ambassadeur de l’association humanitaire des Paris du cœur. Le chanteur voulait installer des pompes à eau dans les villages. Il se trouvait au Mali avec Thierry Sabine, pilote et créateur de la course. Sabine voulait rejoindre le bivouac à Gourma-Rharous, ville d’arrivée de l’étape du jour.

À ce moment-là, Daniel Balavoine, qui avait toujours voulu prendre un hélicoptère, a obtenu la possibilité de monter à bord d’un appareil à la place du journaliste sportif Jean-Luc Roy qui le laisse d’y aller à sa place. Une anecdote incroyable.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Daniel Balavoine (@danielbalavoine)

 

Dans cet hélicoptère, au total, on pouvait trouver 5 personnes François-Xavier Bagnoud, le pilote, Nathalie Odent et Jean-Paul Le Fur, des journalistes, l’organisateur Thierry Sabine et le chanteur Daniel Balavoine. Si l’hélicoptère a pu atterrir une première fois aux alentours de 18 heures, il décolle à nouveau dans de mauvaises conditions, de nuit, alors qu’il n’était plus apte à le faire dans de telles conditions.

Déjà 35 ans

Une terrible tempête de sable dégrade les conditions de vol, le pilote décide alors d’atterrir de toute urgence mais Thierry Sabine demande à François-Xavier Bagnoud de reprendre la route rapidement. À huit kilomètres et cinq minutes de vol du bivouac, l’hélicoptère s’encastre dans une dune de sable. Vers 19 heures, les cinq passagers perdent la vie sur le coup. Un terrible drame vieux de 35 ans. Les années passent vite mais personne n’a oublié.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Daniel Balavoine (@danielbalavoine)

 

Ce n’est que le lendemain que les Français et les Françaises ont été mis au courant du drame. Michel Berger dont il était très proche reste incrédule face à la nouvelle. Les fans tombent des nues. Dans les années 1980, il avait vendu une vingtaine de millions de disques. Il était au sommet de sa gloire. Le chanteur a ensuite été enterré à Biarritz.

Une star des années 1980

En 2021, ses chansons sont toujours aussi populaires et passent régulièrement à la radio. Elles font partie du répertoire classique de la variété française. Les français et les Françaises adoraient sa sincérité et sa sensibilité. Il avait aussi une voix exceptionnelle.

Né en 1952, Balavoine se découvre très tôt une passion pour la musique. Il cesse ses études à partir du lycée pour s’y dédier totalement. Il va à Paris à 19 ans et commence sa carrière dans le groupe Présence. Après plusieurs années comme choriste pour des chanteurs, il est recruté par Michel Berger, pour le rôle de Johnny Rockfort, dans la comédie musicale Starmania. Cette comédie musicale est devenue culte. Plusieurs morceaux sont devenus des tubes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Daniel Balavoine (@danielbalavoine)

 

Après le succès de Starmania, Balavoine sort son album solo Le Chanteur. Sa carrière décolle, l’album cartonne. En 1980 sort l’album Un autre Monde, qui compte de nombreux tubes comme Je ne suis pas un héros ou La vie ne m’apprend rien. Après avoir soutenu Coluche et Mitterrand à l »élection présidentielle, Daniel Balavoine donne en 1980 un concert au profit d’Amnesty International. C’est un homme de cœur très engagé.

Fan d’automobile, Balavoine se lance en 1983 dans le Paris-Dakar. Il y découvre l’Afrique et la pauvreté, et reviendra très touché par ce voyage. Il travaille sur l’album Loin des yeux de l’Occident, dans lequel il parle des souffrances de l’Afrique. En 1985, il enregistre son album Sauvez l’Amour. On y trouve des titres comme l’Aziza ou encore Tous les cris, les SOS.

Au niveau sentimental, il était en couple avec sa femme Corinne, Daniel Balavoine a eu un fils qui s’appelle Jérémie. Depuis la mort de Daniel Balavoine, de nombreux albums hommages ont été édités et même des spectacles.