David Pujadas, obligé de porter une perruque pour un JT : la terrible raison dévoilée

Zoom sur une anecdote qui décoiffe, celle que racontait David Pujadas dans "C à Vous", en 2018. Le célèbre journaliste a en effet dû porter une perruque lors d'un JT de France 2, en 2008.

© FTV

David Pujadas est aujourd’hui journaliste sur LCI et sur Canal 26. Il est également producteur chez Particules Productions et animateur de 24hPujadas. Mais s’il est connu de tous les Français c’est surtout pour son rôle de présentateur du JT de 20h sur France 2. En effet, il occupait ce poste du au

C’est une anecdote aussi surprenante qu’amusante qu’Objeko vous propose de découvrir aujourd’hui. C’est avec beaucoup d’humour qu’il évoque cette affaire dans une interview Behind the news de Konbini en date d’il y a quatre ans déjà. Zoom sur cette affaire qui décoiffe !

David Pujadas évoque une anecdote surprenante sur ses années France 2

Le journaliste commence sa carrière chez Nice-Matin en tant que stagiaire pour 4 mois. Il déclarait au détour de plusieurs interviews que c’était cette expérience professionnelle qui, à 20 ans, lui donnait envie de devenir journaliste. Assez vite, il se lance dans une carrière de reporter international. Et son plus grand scoop remonte à ses 27 ans, en 1991. Il couvrait, disait-il dans la vidéo de Konbini, « la défaite militaire et l’exode des Kurdes face à la contre-attaque Saddam Hussein après la première guerre du Golf. » Voilà qui ne peut que prouver le professionnalisme et le sérieux de David Pujadas. Petit à petit, il intègre le groupe TF1 en tant que reporter et en 1994, il devient présentateur sur LCI. Ce n’était en effet qu’en 2001 qu’il intégrait le groupe de France Télévisions et animait le JT de 20h de France 2.

Ce poste pour lequel tous les Français le connaissent, David Pujadas le tiendra pendant près de 16 ans. Et en 2008, quelque part au milieu de ses services pour France 2, le journaliste a donc été contraint de porter une perruque. Comme le précisent nos confrères du magazine Purepeople, David Pujadas était revenu sur l’événement en 2018 auprès d’Anne-Elisabeth Lemoine dans C à Vous, sur France 5. Mais comme il l’indique lui-même en interview chez Konbini, c’était les journalistes de Voici qui avaient découvert le pot aux roses à l’époque. Car, rappelons-le, les faits remonter à une période de 2008.

Période juste avant laquelle il était parti en vacances pour une durée de 15 jours. Et à 48 heures de reprendre son poste, David Pujadas décidait de se rendre chez le coiffeur. Jusqu’ici rien de surprenant, Objeko vous l’accorde. Il voulait revenir au mieux de sa forme pour reprendre son poste de présentateur du JT de France 2. Malheureusement, il n’a pas été attentif pendant que le coiffeur lui coupait les cheveux. Et à ses dires, il aurait été estomaqué en découvrant le résultat. Trouvant que c’était beaucoup trop court. Plus court encore qu’une coupe militaire disait-il. Le journaliste à la tête l’émission politique Mission convaincre sur LCI, se souviendra sans doute toujours de cette anecdote. Et elle ne manquera pas d’amuser le public malgré les années qui passent.

Seule solution au désastre, porter une perruque

Une fois sorti de chez le coiffeur, David Pujadas n’avait donc plus qu’une idée en tête, trouver une façon de camoufler son crâne presque rasé. Il fait alors de tour des boutiques et des sites internet pour trouver son bonheur. Et par chance, il trouve un prothésiste capillaire qui pourrait lui permettre de faire oublier son inattention chez le coiffeur. Il saute donc sur l’occasion et s’offre une perruque. De sorte qu’au retour de ses vacances, ses collègues, et les téléspectateurs surtout, n’y voient que du feu. Mais l’illusion ne fut que de courte durée. Bien qu’il décidait de la porter durant une quinzaine de JT. Car, aujourd’hui encore cette histoire de perruque poursuit David Pujadas. Et les internautes ne manquent pas une occasion de le comparer à un Palymobil.

Heureusement, David Pujadas ne manque pas d’humour. Et lorsque certains de ses collègues abordent le sujet, Objeko ne vous cache pas qu’il sait raconter cette anecdote à nouveau et en rire de bon cœur.