Déclaration de revenus : méfiez-vous des pénalités de retard

Tic, tac...le moment est venu de remplir sa déclaration de revenus. Comme chaque année, le calendrier vous angoisse. Êtes-vous en mesure respecter les délais et d'échapper ainsi à la pénalité en 2022 ? La réponse, Objeko vous la donne tout de suite !

© Impôts

À cause des procédures, la déclaration de revenus donne des sueurs froides aux particuliers et aux professionnels. On fait le point !

L’art ou manière de gérer sa déclaration de revenus

En plus de ses recettes qui ont fait le tour du monde, la France est également célèbre pour sa paperasse. Certes, la Toile permet d’accélérer certaines étapes. Or, en ce qui concerne la déclaration de revenus, il y a toujours une sacrée dose d’appréhension. C’est simple, on redoute souvent de zapper une case ou bien de se tromper.

Récemment, Objeko vous racontait que des petits malins essaient de vous arnaquer. En vous proposant de l’aide par téléphone, ils en profitent pour accéder à votre espace personnel. Et là, c’est la double peine. Non seulement, vous n’avez pas obtenu la réponse à votre question. Comble de l’horreur, le faussaire a maintenant votre relevé d’identité bancaire en sa possession. Qui sait ce qu’il est capable de faire avec… Quoiqu’il en soit, il n’y a que votre comptable et les URL officielles (. gouv.fr)  de l’État qui sont en mesure de vous épauler. Aujourd’hui, notre équipe a décidé de mettre en lumière cette fameuse sanction pour ceux qui ont du retard. C’est parti, suivez le guide !

Faire sa déclaration de revenus, ça ne s’improvise pas !

Depuis quelques heures, les habitants des dix-neuf premiers départements ont normalement dû valider leur déclaration de revenus. Eh oui, afin d’éviter un embouteillage et les couacs à répétions, les agents du FISC ont choisi de découper l’hexagone en plusieurs zones. Si jamais vous êtes dans le coin et que vous n’avez pas eu le réflexe de vous connecter en temps et en heure, vous risquez fort de payer 10% supplémentaires. Pire encore, sans nouvelle de votre part les mois qui suivent, 0,20% d’intérêts se greffent à cette addition déjà trop salée. Heureusement, il existe un moyen pour vous rattraper. Respectez bien le conseil avisé de l’équipe d’Objeko en le transmettant à votre entourage. Peut-être sont-ils concernés ?

Depuis le prélèvement à la source, les salariés découvrent que leur déclaration de revenus est préremplie. Ils n’ont plus qu’à cliquer pour valider le tout. Or, pour ceux qui n’ont pas de connexion wifi fiable, c’est la panique. Aussi, il est encore possible de faire ça manuellement. Dans ce cas-là, vous disposez de quelques jours de délai supplémentaire. Une chose est sûre. Le cachet de la poste, autrement dit, la date de votre missive demeure cruciale.

Quelles sont les autres échéances à retenir ?

Depuis quelques années, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) envoie des mails automatiques pour nous tenir au courant du planning. Vous l’avez compris, la déclaration de revenus ne doit pas considérée ni traiter comme un cauchemar. C’est pourquoi, Objeko vous recommande de les conserver d’une année sur l’autre afin de vous en espérer. Si vous n’avez pas changé de poste ou de statut, il y a fort à parier que la somme à payer sera en tout point identique, au centime près. De plus, depuis l’instauration du prélèvement à la source, c’est nettement moins compliqué qu’avant.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Flora Henry (@flora_henry_patrimoine)

Pour conclure cet article en beauté, la rédaction d ‘Objeko vous fournit les autres dates à retenir sur un plateau. De la Corse à Nancy, vous avez jusqu’à la fin du mois de mai. Quant à ceux qui restent, autrement dit ceux qui s’étendent de la Meuse au département d’outre mer Mayotte, le débat autour de votre déclaration de revenus se prolonge pendant la première semaine de juin… mais pas au-delà !