Découverte glaçante dans le logement d’une schizophrène délaissée par les services de santé

Le corps décomposé d'une femme de 37 ans n'a été retrouvé chez elle que six semaines après sa mort...

© Par Christophe Declercq-Découverte glaçante dans le logement d’une schizophrène délaissée par les services de santé

Le 16 novembre dernier, la police londonienne a fait une horrible découverte dans l’appartement d’une schizophrène à Hornchurch, dans la banlieue de la capitale anglaise. Sophia Yuferev, 37 ans, a été retrouvée significativement décomposée dans son appartement. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Un corps en état de décomposition

C’est une histoire qui date, mais que nous avions envie de vous raconter. Attention, vous risquez d’en faire des cauchemars. En effet, il y a plusieurs mois, la police de Hornchurch, dans la banlieue est de Londres, a fait une découverte incroyable. Le corps de Sophia Yuferev, 37 ans, a été retrouvé en état de décomposition avancée dans son appartement. Et cette jeune femme, n’était autre qu’une schizophène, qui devait prendre un traitement à vie et se rendre régulièrement à des rendez-vous pour recevoir des injections.

Mais alors, que s’est-il passé dans cette chambre ? Et bien, ce que nous pouvons vous dire, c’est qu’un beau jour, l’équipe de soignants s’est rendu compte que Sophia ne se présentait plus au cabinet. C’est comme ça, qu’ils ont décidé d’aller appeler la famille de la jeune femme. Malheureusement pour eux, personne ne savait ce qu’il était advenu de la trentenaire. Après deux contrôles en personne, les médecins ont décidé d’appeler la police. Et c’est là, qu’ils ont fait la macabre découverte.

Un cadavre qui gisait depuis plusieurs semaines

Comme nous vous le disions précédemment, la prise de conscience des médecins, n’a pas permis d’empêcher le pire. En effet, une fois arrivés à son domicile, les policiers ont senti une odeur épouvantable avant même d’ouvrir la porte d’entrée. Une fois à l’intérieur, l’odeur était encore plus forte. Insoutenable même selon une personne qui a pu rentrer dans la maison. Finalement, ils ont trouvé la jeune femme allongée sur le dos dans une chemise de nuit blanche.

Son cadavre gisait sur le sol depuis des semaines. Au minimum quatre, d’après les premières analyses du médecin légiste. Et le rapport du tribunal est encore plus lourd envers les médecins en charge de la patiente. En effet, la jeune femme n’avait pas pris ses médicaments depuis au moins six semaines. Elle n’avait pas eu, non plus, de coordinateur de soins de puis dix semaines. Incroyable, n’est-ce pas ? Et malheureusement, les choses ne s’arrêtent pas là.

Schizophrène : la famille de Sophia Yuferev en colère contre les médecins

Sophia Yuferev n’avait pas non plus reçu son allocation d’autonomie depuis février 2021, soit huit mois sans ressource. En raison des délires provoqués par sa schizophrénie, la jeune femme s’était déjà enfuie en Sibérie pour rejoindre son père puis avait pris l’avion pour Israël avant d’être rapatriée au Royaume-Uni. Pour sa famille, elle aurait pu être sauvée. Si seulement, les médecins avaient su prendre soin d’elle correctement. Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires. A vous de jouer.