Découvrez cette recette super simple pour réaliser votre propre moutarde à l’ancienne

Cette année, la saison des barbecues a une triste saveur. En effet, privés de moutarde, les becs salés commencent à trouver le temps long. Et si vous la fabriquiez vous-même ? C'est parti, suivez le guide !

© LYLY LINE-Découvrez cette recette super simple pour réaliser votre propre moutarde à l’ancienne

C’est évident, ce manque de moutarde est ingérable. Pourtant, en suivant nos conseils, vous allez réussir à l’imiter. On vous dit tout !

Le secret de la moutarde enfin révélé

Après avoir visionné cette vidéo de la maison Edmond Fallot, l’équipe d’Objeko en a l’eau à la bouche ! Qu’il semble loin le temps où on pouvait s’apprivoiser en moutarde au supermarché. Depuis quelques mois, les responsables de magasin peinent à remplir le rayon dédié aux condiments. Et pour cause, à cause de l’arrêt des exportations ukrainiennes, on tente de trouver une épice assez forte pour la remplacer dans ses recettes. Garnir son morceau de viande, réaliser sa vinaigrette pour sa salade estivale n’est désormais plus possible. Aussi, avant de vous aider à retrouver le sourire devant l’assiette, la rédaction met les petits plats dans les grands. Facilement exécutable, cette astuce mérite d’être savourée à sa juste valeur. C’est simple, une fois essayée, vous n’allez plus pouvoir en passer. 

 

Vive la moutarde maison

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Grain De Cassis (@graindecassis)

À l’intérieur d’un contenant assez large, versez 30 millilitres de vinaigre de cidre ainsi que 50 millilitres d’eau. Votre objectif est d’y faire tremper les 30 grammes de moutarde pendant au moins 4 heures. Attention, actuellement, des versions OGM circulent en masse sur le marché. Même si le goût ressemble à la sauce dont vous avez l’habitude, Objeko ne connaît pas encore très bien leur impact sur la santé. Aussi, on vous demande de vous méfier avant d’en acheter à n’importe qui. Après avoir pris votre mal en patience, l’heure est venue de mixer tout ça dans un blender. Pour homogénéiser le pot, nous vous suggérons d’y joindre 20 millilitres d’huile d’olive et d’une dose identique de farine. Si vous voulez une touche de douceur, n’hésitez pas à mettre une à deux cuillères à café de miel. En ce qui concerne la fameuse couleur jaune mythique, c’est le curcuma qui deviendra votre meilleur allié !

Deux cousins de chic et de choc

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Georgi | 32 | 🎈 (@mixifix)

Si vous n’avez pas le courage de vous lancer dans cette recette, on vous propose ces alternatives validées par les papilles de nos journalistes. Avouez que le plateau de sushi ci-dessus ne serait pas le même sans le gingembre et le wasabi. Caractérisée par sa couleur verte, cette moutarde japonaise se décline parfois en fruits secs. Une fois dilué dans de la sauce soja et versé sur les makis, vous nous en direz des nouvelles !

De septembre à mars, le raifort envahit les plantations des gourmets. Certes, on peut également en trouver chez le maraîcher du coin. Vu que la crise autour de la moutarde semble durer, il y a un regain d’intérêt des clients. Par conséquent, les producteurs n’hésitent pas à en proposer aux distributeurs. Vous l’avez compris sans qu’on vous fasse de dessin, il ne faut jamais se fier aux apparences. Sur la Toile, il y a toujours un ou plusieurs tutoriels adaptés pour se lancer des défis culinaires !