Découvrez la liste des terribles effets secondaires des statines, méfiez-vous!

Si jamais vous prenez des statines régulièrement, vous risquez fortement de développer d'autres pathologies. Objeko fait le point sur cette double peine sanitaire.

©sante magazine

À force de prendre des statines, le système immunitaire peut développer des catastrophes. C’est pourquoi, on tient à vous mettre en garde !

Alerte rouge sur les statines !

À l’apparition des statines en pharmacie, les médecins ont vite compris l’intérêt de le prescrire. En effet, la pilule est capable de réduire le taux de cholestérol de leurs patients. Et ce, sans avoir à faire d’efforts supplémentaires. Mais ce n’est pas son seul avantage. Dans votre famille ou amis, vous connaissez des victimes d’AVC. Certes, les dommages collatéraux physiques dépendent en partie du moment de l’hospitalisation. Pour autant, le médicament aurait également un impact sur le développement de cette pathologie gravissime qui peut conduire à la mort. Hélas, les chercheurs comprennent que la prise massive de ce médicament peut avoir d’autres conséquences, et pas des plus joyeuses. Sans plus attendre, Objeko vous explique tous les détails. Est-on à l’aube d’un énième scandale sanitaire ? C’est parti, suivez le guide !

 

Statines : Diabète

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par POURQUOI DOCTEUR (@pourquoidocteur)

En acceptant de se soumettre à cette étude, ces 8 700 cobayes ne se doutaient pas une seconde du bilan. Malgré leur jeune âge (moins de cinquante ans) et le fait qu’ils n’aient pas de personnes obèses dans le panel, les résultats sont hallucinants. Ceux qui ont l’habitude de prendre des statines auraient plus de chance de faire du diabète que les autres. Dans ce genre de pathologie, vous savez bien que c’est l’insuline qui est au cœur des débats. Entre la probabilité de résistance à la piqûre et sa réduction de sécrétion naturelle, les scientifiques font part de leur inquiétude.

En Australie, on décide de sélectionner uniquement des patients d’environ 75 ans. Là encore, le résultat est sans appel. Un tiers de ceux qui ont des statines dans leur pilulier doivent emmagasiner le plus d’informations possible sur le diabète. Ont-ils des cas dans leur famille ? Après avoir surveillé sa consommation de sel ou de gras, le sucre est-il le prochain à intégrer dans la liste des aliments à bannir ? Visiblement oui. N’en déplaise aux gourmands pour qui les bonbons et autres pâtisseries apaisent l’âme ! Comme la rédaction d’Objeko vous le rappelle dans cet article, l’or blanc se cache un peu partout, même là où on ne le soupçonnerait jamais. Ces 7 aliments en sont la preuve formelle. Heureusement qu’il existe des alternatives pour donner du goût à ses recettes ou à sa boisson chaude.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mr Nutrition (@hocine_nutrisante)

Enfin, ces 8’000 femmes australiennes approchent de l’âge de la ménopause. C’est une période charnière de l’existence puisqu’elles doivent également l’organisation de leur quotidien. Or, en plus des hormones pour réguler l’humeur ou bouffées de chaleur, la prise de statines impliquerait l’apparition des symptômes du diabète. C’est la double peine !

Transit

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dr. Benzahaf (@docteur__en_pharmacie)

Si vous avez déjà un transit compliqué, les statines n’amélioraient pas les choses. Au contraire, ces médicaments dégraderaient le fonctionnement du foie. Là encore, si vous avez des membres de votre entourage qui en prennent, c’est le moment de leur conseiller de faire des analyses complémentaires. Non pas que vous ayez des antécédents hypocondriaques, mais depuis la pandémie, on respecte l’adage « il vaut mieux prévenir que guérir« . Du côté des généralistes, c’est le même son de cloche. Ils commencent à prendre conscience du lien de cause à effet. Qu’on se le dise, en matière d’imagerie, la science a fait suffisamment de progrès pour qu’on détecte et soigne ce genre d’anomalie. Du moins, avant que ça soit découvert trop tard ! Avouez que ça serait révoltant d’être malade sans le savoir.

Muscles

Enfin, la dernière étude qui concerne les statines ont une cible plus large, soit 20 millions de témoins, hommes et femmes confondues. En analysant les résultats, les équipes comprennent que les contractures musculaires possèdent un lien avec le remède. Bien entendu, cela ne peut pas provoquer de dommages collatéraux graves comme la paralysie d’un membre. Or, en pleine crise, les douleurs sont compliquées à gérer. Des séances chez le kinésithérapeute ou l’ostéopathe ne suffisent généralement pas à apaiser. Comment faire pour ce remède soi-disant miraculeux ne devienne pas un poison sur le long terme ? D’ailleurs, si on a tendance à « fabriquer » du mauvais cholestérol, on peut toujours mieux sélectionner ses denrées alimentaires. Voici une enquête qui vous livre les détails afin de basculer de la théorie à la pratique.