Découvrez pourquoi la température normale de notre corps n’est plus de 37°C

Quand un enfant ne sent pas bien, on a tendance à se baser sur ce qu'indique la température. Or, les scientifiques viennent de changer d'avis. Objeko vous raconte les tenants et les aboutissants de ce dossier épineux.

©Getty images-Découvrez pourquoi la température normale de notre corps n’est plus de 37°C

Qui n’a jamais eu de température a bien de la chance ! D’ailleurs, les médecins ont changé d’avis et nous supplient d’oublier le 37,2 °C !

Tout sur la température

Depuis que l’on a vu ce film, on a du mal à dissocier la température de 37,2 degrés. Pourtant, à lire le résultat de ces investigations scientifiques, la situation serait différente au point de remettre en question les repères de par nos ancêtres. Sans plus attendre, Objeko vous résume le contexte. Accrochez-vous, nous rentrons dans une zone de turbulences. Si vous avez des personnes souffrantes à vos côtés, c’est le moment de passer de la théorie à la pratique.

Deux théories incroyables

Il y a presque trois décennies, un expert avait émis l’hypothèse. Or, les spécialistes ne le soutiennent pas dans ses démarches. Sans que l’on vraiment pourquoi, ils préfèrent balayer ses travaux d’un revers de la main. De surcroit, en se basant sur les tout premiers modèles vendus à Monsieur et Madame tout le monde, sa théorie n’était pas forcément appréciée à sa juste valeur. Au début du 19ème siècle, pouvoir connaître sa température sans passer par la case-hôpital est une révolution. Aussi, un expert Allemande fait un sondage auprès de 25 000 heureux détenteurs. Vu que la moyenne des résultats se situe aux alentours de 37 degrés, cette donnée s’inscrit dans les esprits comme dans du marbre. Personne n’osera la remettre en question jusqu’aux premières heures du second millénaire.

Récemment, des étudiants d’une prestigieuse université américaine décident d’aller encore plus loin. En prenant une fourchette qui s’étend jusqu’à 2017, ils notent une chute de température de 0,03 degré Celsius tous les dix ans. Aussi, un simple calcul permet de mettre ce 37 hors course et à se concentrer sur le 36,5 °C. Face à cette découverte capitale, Objeko hallucine.

La température baisse tandis que l’homme évolue

Pour expliquer ce modification flagrante, les auteurs de l’étude n’y vont pas avec le dos de la cuillère. « L’environnement dans lequel nous vivons a changé, y compris la température dans nos maisons, notre contact avec les micro-organismes et la nourriture à laquelle nous avons accès. » Parfois, quelques épisodes issus de notre quotidien suffisent pour faire bouger les lignes. « La climatisation, le régime alimentaire, les maladies chroniques, l’activité du système immunitaire, les [maux] dentaires, les parasites, les habitudes de sommeil et les médicaments anti-inflammatoires » ne seraient que la pointe visible de l’iceberg.

Précision de dernière minute

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clémentine Mélois (@clemelois)

On l’aura compris, entre 35,7 et 37,3 °C, cela ne signifie pas que le médecin doit venir en urgence et poser un diagnostic sur vos symptômes. Plus que jamais, surtout sur les tous petits, vous devez impérativement revoir votre copie et votre manière de raisonner. La suite, on vous la racontera forcément dans le prochain numéro d’Objeko, c’est promis !