Delphine Jubillar : 7 mois après sa disparition, où en est véritablement l’enquête? On vous dit tout

Alors que Delphine Jubillar a disparu en décembre dernier, aucun corps, ni même aucune trace n’a été retrouvé. Son mari, Cédric Jubillar, reste le principal suspect dans cette affaire et est toujours maintenu en détention.

Delphine jubillar
Source : DR

Disparue depuis le mois de décembre dernier, Delphine Jubillar n’a malheureusement jamais donné le moindre signe de vie. Malgré tous les efforts des enquêteurs pour découvrir des pistes probantes, toutes ont été écartées. Pourtant, le procureur de la République désigne toujours Cédric Jubillar comme le principal suspect dans cette affaire. Alors où en est exactement le dossier ? Le mari de l’infirmière, est-il véritablement coupable ? Objeko vous dresse un bilan précis de la situation au vu des derniers éléments.

Delphine Jubillar : la vérité, a-t-elle déjà éclaté ?

Une nuit d’angoisse

Tout commence le 16 décembre 2020 dans la petite commune de Cagnac-les-Mines dans la belle région du Tarn. Dans une petite maison sans prétention vit la famille Jubillar. Ce jour précis, Delphine Jubillar aurait quitté son domicile tard dans la soirée. Elle ne donnera plus jamais le moindre signe de vie. Dès le lendemain matin, son époux Cédric prévient donc les autorités qui prennent directement l’affaire très au sérieux. De manière quasi immédiate, des moyens importants sont déployés sur place avec des chiens, un drone et de très nombreux gendarmes. Malgré tous les efforts fournis durant plusieurs jours, aucune trace de Delphine Jubillar n’apparaît pourtant.

Dans la région d’Albi, la disparition de Delphine Jubillar soulève dès lors un énorme élan de compassion. Rapidement, une marche blanche va être organisée par les collègues de la jeune femme. Durant cette manifestation, un grand nombre de personnes réclame une avancée rapide de l’enquête. Tout comme c’est d’ailleurs le cas de Cédric Jubillar, lui-même très remonté contre la lenteur du dossier. Pourtant, le procureur de la République semble avoir déjà sa petite idée sur la question. Même s’il ne se confie à la presse qu’à de très rares occasions, le procureur a l’époux de Delphine Jubillar dans le collimateur. Aussi, certaines incohérences dans ses auditions vont finir de convaincre le magistrat. Le 16 juin dernier, le mari de Delphine Jubillar est placé en détention.

Coupable ou innocent ?

Selon les premiers éléments, il existerait effectivement ” des indices graves et concordants “. Ceux-ci prouveraient que Cédric Jubillar ait participé au meurtre de son épouse. Toujours selon le procureur de la République, le père de famille âgé de 33 ans aurait d’ailleurs tenu des propos étranges concernant le sort qu’il réservait à sa femme. En effet, le couple connaissait de graves difficultés. Les époux devaient alors de se séparer. Au vu de plusieurs témoignages et de différents recoupements, Delphine Jubillar était donc bien sur le point de quitter son compagnon. Une décision qui bien sûr ne semblait pas du tout satisfaire son mari.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par C’est ça la France (@ccf.media)

Lors de ses échanges téléphoniques avec sa mère, Cédric Jubillar aurait d’ailleurs affirmé être prêt à tuer et à enterrer Delphine Jubillar afin que personne ne retrouve jamais son corps. Des paroles qui bien évidemment prennent aujourd’hui tout leur sens alors que la trentenaire a disparu depuis plus de sept mois. Convaincue de son implication, la justice a donc décidé de mettre Cédric Jubillar en garde à vue dès le mois de juin dernier. Cependant, cette privation de liberté serait totalement illogique selon les avocats du prévenu. Ils affirment effectivement que le dossier est très léger et que tous les devoirs d’enquête n’ont pas été menés jusqu’à leur terme. Une vision des choses qui bien évidemment n’est pas partagée par les conseils juridiques de la partie adverse. Objeko vous en dit plus.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Actu-Mag.fr (@actumagfr)

Sans aucun doute… un meurtre !

Dans une récente déclaration, Maître Laurent Nakacje Haarfi se veut alors très clair. L’avocat de la famille de Delphine Jubillar est convaincu qu’il s’agit bien d’un meurtre et que le mari est bien impliqué. Il se réjouit d’ailleurs que Cédric Jubillar reste privé de liberté afin qu’aucune preuve ne puisse être détruite dans cette affaire. En effet, la cour d’appel vient de confirmer le maintien en détention de celui qui reste donc le principal suspect dans ce dossier. Depuis la disparition de Delphine Jubillar, son compagnon a effectivement livré une version des faits qui soulève un grand nombre de questions.

Selon lui, son épouse serait partie en pleine nuit accompagnée de ses chiens. Ceux-ci sont revenus quelques heures plus tard sans la jeune femme. Alors que son épouse est introuvable, Cédric Jubillar se serait néanmoins couché. Ce n’est finalement que vers 4h du matin qu’il se réveille en raison des pleurs de ses enfants. Si bien évidemment la présomption d’innocence doit toujours être évoquée en pareille circonstance, de nombreux éléments paraissent cependant incriminer directement ou indirectement Cédric Jubillar. En tout cas, cela semble bien être l’intime conviction des gendarmes et du procureur de la République. Un dossier qui se terminera donc devant un tribunal où en définitive, seul un juge pourra se prononcer.


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.