Delphine Jubillar : coup de théâtre, un an après sa disparition…

Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar disparaissait. Un an plus tard, l’affaire se poursuit et toujours aucune trace de l’infirmière de 33 ans. Mais, coup de théâtre, une nouvelle interpellation intervient et constitue un rebondissement de taille.

Delphine Jubillar : coup de théâtre, un an après sa disparition...
© Capture d'écran Facebook

Delphine Jubillar n’a donc toujours pas été retrouvée depuis un an complet. Et bien que cela fasse déjà six mois que son mari est incarcéré et accusé de son meurtre, il continue de nier les faits. Les avocats du mari de Delphine Jubillar estiment que les enquêteurs se concentrent exclusivement sur leur client. Plutôt que de chercher des pistes plus larges. Ils multiplient donc les demandes de remise en liberté, en vain. Car pour les forces de l’ordre, tous les éléments disponibles, aussi légers soient-ils décrits par les avocats du mari de Delphine Jubillar, convergent vers Cédric Jubillar. En revanche, sans les aveux de ce dernier ou des preuves tangibles qui l’incrimineraient, l’enquête reste ouverte.

La rédaction d’Objeko ne sait que trop bien que l’affaire de la disparition de Delphine Jubillar intrigue la France entière. Des groupes de citoyens se sont même constitués sur les réseaux sociaux pour mener l’enquête. Et un coup de théâtre intervient alors, France Info rapporte que la compagne de Cédric Jubillar a été interpellée et placée en garde à vue ce 15 décembre. Et si aucun détails n’était donné concernant les motivations de cette garde à vue, BFMTV rapporte ce 16 décembre que la garde à vue de Séverine a été prolongée. Ajoutant qu’elle est soupçonnée de « recel de cadavre », comme l’indiquait la veille la rédaction de CNews.

Delphine Jubillar : l’affaire connaît un nouveau rebondissement

Quand le public apprenait la disparition de Delphine Jubillar, des battues ont été organisées. En effet, cette infirmière de 33 ans et mère de deux enfants a su bouleverser la France entière malgré elle. Ses collègues de travail ont témoigné dans les médias, de même que des sources proches du couple. Delphine Jubillar aimait son travail et ses enfants. Ainsi, selon les sources, jamais elle n’aurait songé à disparaitre. Rapidement, il a été révélé qu’elle était séparée de Cédric Jubillar. Le couple se préparait à divorcer. Delphine Jubillar avait même un amant. Son mari était décrit comme une personne « agressive et brutale ». Tous les soupçons se tournaient donc contre lui. Mais ce dernier participait aux battues pour retrouver son épouse. Et dans la presse, il avait indiqué qu’il ne serait pas étonné d’apprendre qu’elle avait simplement décidé de partir.

Les enquêteurs ont étudié toutes les pistes. Même celle d’un rôdeur qui aurait pu s’en prendre à Delphine Jubillar. En effet, d’après Cédric Jubillar, qui signalait la disparition de sa femme à la police le matin du 16 décembre 2020, son épouse avait sorti les chiens dans la nuit et ils seraient donc rentrés sans elle au domicile. Or, à cette date la France était soumise à un couvre-feu. De plus, des proches de Delphine Jubillar affirment qu’elle ne sortait jamais les chiens et qu’elle avait peur du noir. Enfin, elle serait sortie sans emporter de vêtements suffisamment chauds ni même son téléphone portable. En somme, Objeko vous l’accorde, plus l’enquête avançait et moins la piste d’une disparition était concordante. Et la dernière personne a avoir vu Delphine Jubillar vivante n’était autre que son mari.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sept à Huit (@septahuit_off)

Une garde à vue qui pourrait clore le dossier ?

Le couple a deux enfants. Un garçon qui avait 6 ans et une fille qui avait 18 mois au moment des faits. Louis, le fils de Delphine Jubillar, a changé sa version des faits pour finalement affirmer que ses parents s’étaient disputés le soir de la disparition de sa mère. Mais les avocats de Cédric Jubillar refusent de voir les propos d’un si jeune enfant pris en compte dans une telle affaire. D’autres éléments ajoutent pourtant à la potentielle culpabilité de Cédric Jubillar. Son tempérament jaloux, sa difficulté à accepter la séparation, ses problèmes financiers ou encore le fait qu’il ait lancé une machine à laver alors que les enquêteurs arrivaient pour constater la disparition de son épouse. Une machine à laver dans laquelle se trouvait la couette de Delphine Jubillar.

Ainsi, si la nouvelle compagne de Cédric Jubillar a été interpellée pour « recel de cadavres » c’est sans doute parce que la police estime qu’elle pourrait avoir été mise au courant de l’endroit où le corps de Delphine Jubillar a potentiellement été caché par son mari. En effet, Selon le code pénal, le fait de receler ou de cacher le cadavre, d’une personne victime d’un homicide ou décédée des suites de violences, est passible de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

Dans l’affaire Delphine Jubillar, il semble que tout reste encore à faire. Mais les lecteurs, d’Objeko en conviendront, la justice avance. Avec ce nouveau coup de théâtre, il est clair qu’elle met tout en œuvre pour clôturer enfin ce dossier.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.