Delphine Jubillar enterrée près de son domicile ? Cet élément qui a convaincu les policiers

Le 8 octobre dernier, le journal Le Parisien évoque l’affaire de la disparition de Delphine Jubillar dans le Tarn à Cagnac-les-Mines en décembre 2020. Si le dépouille de l’infirmière reste introuvable, les enquêteurs soupçonnent son conjoint de l’avoir dissimulé près de leur domicile. Objeko vous donne tous les détails à ce sujet.

Delphine Jubillar enterrée près de son domicile ? Cet élément qui a convaincu les policiers
© Facebook

Une enquête qui se poursuit au quotidien. Dix mois après la disparition de Delphine Jubillar, en décembre 2020 dans la ville Cagnac-les-Mines, les gendarmes de la section de recherche de Toulouse ne trouvent pas de nouveaux éléments et patinent.

Où est le corps de Delphine Jubillar ?

Où se trouve le corps de l’infirmière de 33 ans ? D’après Cédric Jubillar, l’époux de la victime, sa femme aurait pu s’enfuir avec son amant qui habitait à Montauban et qu’elle avait rencontré pendant l’été 2020 sur une application de rencontres.

 

Une piste vite éliminée par les gendarmes, mais aussi par les proches de Delphine Jubillar, qui pensent qu’elle n’aurait pas laissé ses enfants. Le 8 octobre dernier, le quotidien Le Parisien réalise un sujet sur les éléments à charge du dossier qui pourraient mener à une issue. Parmi eux, la dissimulation du corps près du domicile des Jubillar. Cédric Jubillar laissait souvent ses enfants seuls sans surveillance.

L’élément clef que les enquêteurs ont en tête !

Depuis le 16 décembre 2020, tout le Tarn est exploré pour trouver le moindre indice de vie de Delphine Jubillar. Mais, les enquêteurs privilégient la piste du « court déplacement » depuis le départ. Ainsi, la section de recherche de Toulouse estime que Cédric Jubillar, mis en détention provisoire pour le meurtre de sa femme, depuis le 18 juin, n’aurait pas laissé ses deux enfants seuls à la maison trop longtemps. Ce qui réduit vraiment la zone dans laquelle le suspect numéro aurait pu mettre le corps de sa femme.

Mais, comme le souligne Le Parisien, les gendarmes ont vu à différentes reprises que le peintre en bâtiment n’hésitait pas à laisser ses enfants : Louis (6 ans) et Elyah (18 mois) seuls sans surveillance, quand ceux-ci dormaient. « Mais il ne s’absentait alors que sur une courte durée », notent les journalistes. Par ailleurs, la nuit du 15 au 16 décembre 2020, un couvre-feu était actif entre 20 heures et 6 heures du matin.

 

Pour éviter les contrôles de police, Cédric Jubillar n’aurait donc pas pris le risque de faire un trajet long. Rappelons que, pour le moment, Cédric Jubillar est toujours présumé innocent. C’est l’un des principes fondamentaux de la justice française. Les gendarmes attendent depuis des mois des aveux de la part du principal suspect mais pour le moment, ce n’est pas le cas.

Une affaire au cœur de l’actualité

Dans les semaines et mois à venir Objeko ne manquera pas de vous parler de cette affaire Jubillar que suivent avec passion les Français et les Françaises. D’ailleurs de nombreux journaux et chaînes de téléision ont déjà eu l’occasion de parler de cette affaire hos normes. Ce qu’il faut dire, c’est que c’est une affaire est vraiment compliquée pour les enquêteurs. Dans ce genre de dossier, le compagnon de la victime est souvent impliqué après quelques semaines ou quelques mois. C’est sur cette piste que travaillent les gendarmes.

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par BERCRIMES (@bercrimes)

 

La presse est intéressée par ces faits divers qui passionnent le public. Sur les chaînes d’information en continu comme BFMTV, LCI ou Cnews, des reportages sont souvent dédiés à ces sujets parce qu’ils font de l’audience. Des magazines sont aussi dédiés à ce thème.

Dans ce type d’affaire, on peut voir la cruauté de certaines personnes qui sont prêtes à faire des actes terribles. Les enquêteurs souhaiteraient avoir des aveux de la part de Cédric Jubillar mais il ne semble pas dans cette position pour le moment. Pour les policiers, c’est une enquête qui nécessite du temps et des moyens humains importants pour parvenir à trouver des preuves pour accuser Cédric Jubillar ou le disculper.

Pour le moment, c’est un dossier qui est loin d’avoir livré tous ses mystères. Les incertitudes sont vraiment nombreuses. Des journalistes s’intéressent au sujet et pourraient livrer des scoops très bientôt. Objeko vous tiendra au courant.


Pierre Lefort

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.