Delphine Jubillar: La réponse de l’avocat de Cédric: A-t-il géolocalisé sa femme avant sa disparition?

C’est en effet étrange que Cédric ait géolocalisé sa femme avant sa disparition. C’est l’un de ses avocats qui prend la parole pour expliquer son geste.

Delphine Jubillar : La réponse de l'avocat de Cédric : A-t-il géolocalisé sa femme avant sa disparition ?
© Facebook

Delphine Jubillar, ou plutôt l’affaire de sa disparition est un fait divers qui continue de fasciner la France entière. En effet, tout le monde veut comprendre ce qu’il est advenu de l’infirmière de 33 ans portée disparue. Cela fait déjà sept mois que personne ne sait ce qu’il a pu lui arriver. Alors, le 18 juin dernier, Cédric Jubillar a été placé en détention provisoire et accusé de meurtre aggravé sur conjoint. Il est vrai qu’après des mois d’enquête, il y a peut-être quelques chances infimes de la retrouver en vie. Mais, Objeko vous concède que les enquêteurs préfèrent croire qu’elle a été assassinée. Ils tentent donc de faire craquer le mari de Delphine Jubillar. D’après des sources proches de l’enquête, les personnes en charge de l’affaire tenteraient effectivement de lui faire dire toute la vérité.

Avec tous les éléments dont disposent les personnes extérieures à l’affaire Delphine Jibillar, la majorité estime que Cédric Jubillar est coupable. Il aurait alors commis un crime passionnel en apprenant que sa femme avait un amant. En effet, Cédric et Delphine Jubillar avaient pour intention de divorcer prochainement. Mais c’était à l’initiative de l’infirmière et non de son mari. Lui, au contraire, avait bon espoir de la reconquérir. Alors, il est plausible qu’il ait pu perdre le contrôle en apprenant qu’elle avait un amant et prévoyait de refaire sa vie avec lui. Si la présomption d’innocence prévaut, le mari de Delphine Jubillar peine à se faire entendre quand il clame être innocent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sept à Huit (@septahuit_off)

Delphine Jubillar a-t-elle été assassinée par le père de ses enfants ?

Les incohérences, les comportements étranges, les contradictions, Cédric Jubillar est de plus en plus accablé. Et le dernier élément en date qui arrive donc aux oreilles de la presse c’est qu’il aurai localisé son épouse grâce à son téléphone portable avant qu’elle ne disparaisse. Pire encore, il aurait lui-même installé cette application de repérage sur le téléphone de la mère de ses enfants à son insu. Objeko fait le point avec vous sur les éléments actuels, et vous partage l’intervention de Maître Alary, qui explique le geste de son client dans les colonnes de Femme Actuelle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LCI (@lciofficiel)

Pour les avocats du mari de Delphine Jubillar, c’est tout simplement aberrant que Cédric soit placé en détention provisoire. D’autant plus sous le chef d’accusation d’”homicide volontaire sur conjoint”. Selon eux, les preuves ne sont pas suffisantes pour inculper l’époux de la disparue. Mais le procureur de la République estime quant à lui que les propos de Cédric Jubillar sont suffisamment incohérents pour renforcer les soupçons. Ainsi, le placer en détention permettrait de protéger les indices et les preuves éventuelles de son crime. Reste donc aux enquêteurs à mettre la main dessus et aux équipes du procureur de comprendre ce qu’il s’est passé le soir du 15 décembre 2020.

Une explication qui joue sur l’empathie

Pour Maître Alary, l’un des avocats de Cédric Jubillar, ce que l’accusation qualifie de “stratagème de surveillance” – l’application que Cédric a installé sur le téléphone de Delphine Jubillar à son insu – n’est rien de plus que l’acte d’un mari inquiet. En effet, son épouse voulait le quitter et il était certainement terrifié à l’idée qu’elle puisse rencontrer quelqu’un. Pourtant, toutes les explications que peuvent fournir l’avocat auront du mal à tenir. En effet, Objeko vous rappelle qu’il est interdit par la loi d’installer des systèmes de géolocalisation sur un téléphone qui n’est pas le sien. De surcroît sans l’accord du propriétaire du téléphone portable.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Figaro 🗞 (@lefigarofr)

Le fait est que Cédric Jubillar devait se douter que son épouse avait un amant. Jaloux, il voulait simplement se rassurer pour faire confiance à la mère de ses enfants. Quand Delphine Jubillar disait partir travailler, il s’assurait ainsi qu’elle n’était pas chez son amant. Selon Maître Alary, dans les colonnes de Femme actuelle : “Il l’a maladroitement fait, car il avait des doutes sur le fait qu’elle ait ou non un amant. Il avait essayé de la géolocaliser quand elle allait au travail pour savoir si elle y allait vraiment. C’est le comportement de quelqu’un de suspicieux, qui aimerait savoir. C’était plusieurs semaines avant les faits.” 

Objeko vous accorde que si Cédric Jubillar avait utilisé cette application le jour de la disparition de sa femme, cela aurait été louche. Néanmoins, quand il a signalé sa disparition, a-t-il tenté de la repérer avec ce procédé ? Si non, pourquoi s’en serait-il abstenu ? Et si il géolocalisait sa femme depuis des semaines avant sa disparition, savait-il donc qu’elle avait un amant ?


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.