Delphine Jubillar violentée par son mari Cédric, révélations fracassantes de sa cousine

Sa cousine Malory n’en peut plus ! Elle veut savoir ce qui est réellement arrivé et fait de troublantes révélations. Objeko a enquêté pour vous !

Delphine Jubillar violentée par son mari, les révélations de sa cousine
© W9
Chacun d’entre nous a forcément eu écho de l’affaire sur la disparition de Delphine Jubillar. Cette histoire est digne des plus grands scénarios policiers. Pire on peut à peine l’imaginer. En effet, comment cet homme a pu tuer sa femme, faire volatiser son corps, éliminer toutes traces de la scène, et tout ça en un temps record ? C’est ce que tout le monde aimerait bien savoir ! Et surtout Malory, la cousine de la victime qui balance sa colère ! On vous dévoile ses déclarations.

Delphine Jubillar : un homicide sans cadavre ?

Le mari de Delphine Jubillar est toujours présumé coupable du meurtre de son épouse. Mais sans c*rps, il est difficile de justifier son cr*me. Les juges ne peuvent prendre le risque d’accuser formellement cet homme. Sans preuve véritable, cela reste une hypothèse. Ainsi, depuis la nuit du 15 au 16 décembre 2020, les inspecteurs ne cessent d’essayer de démêler le vrai du faux, en vain. La cousine de la disparue, Malory, a décidé de ne pas se laisser faire…

Des actes très graves

Il n’est pas faux de dire que Delphine Jubillar subissait des violences physiques et verbales depuis longtemps. La famille à l’apparence parfaite n’était en réalité qu’une façade. Cédric Jubillar frappait, insultait et rabaissait régulièrement sa compagne. En effet, ce n’est pas arrivé qu’une seule fois, c’est pourquoi il était décrit comme « dur » et « humiliant« . Souvenez-vous que le mobile principal, auquel tout le monde se rattache, c’est que Delphine Jubillar souhaitait divorcer. Ce qui ne plaisait pas du tout à son mari. Malgré sa mise en examen et son placement provisoire en prison, il n’a toujours pas admis les faits. Sans c*rps et sans aveux, difficile de le condamner. Et la famille de l’infirmière n’en peut plus, notamment sa cousine Malory.

La cousine de Delphine Jubillar craque

Elle a préféré cacher son visage, mais a tout de même dévoilé sa tristesse face aux caméras de BFMTV. « On est toujours dans le doute. On a peur. Le jour où on saura la vérité, de ce qu’il s’est passé… « , explique-t-elle, dans un entretien datant du 6 septembre 2021. Dans cette interview, par la même occasion, Malory découvre que Cédric était d’un tempérament très violent de base. En effet, il n’était pas à son coup d’essai. Malheureusement, Delphine Jubillar n’a pas réagi de suite et n’a pas été voir les forces de l’ordre. En effet, deux ans avant sa disparition, il y avait eu des signes avant-coureurs. « En 2018, j’ai su que Cédric avait déjà levé la main sur elle. Donc ça ne rassure pas de se dire qu’il y a déjà eu de la violence entre eux. Combien de fois je l’ai entendu dire : ‘Elle ne vaut rien’, ‘Infirmière c’est facile comme métier’. Quand il y a eu la période du Covid, il lui disait : ‘Tu glandes, tu fais rien‘ », raconte Malory à propos de l’époux de Delphine Jubillar.

La cousine veut que la vérité éclate !

À présent, la cousine de Delphine Jubillar n’a qu’un seul objectif : découvrir la sombre vérité autour de la disparition de l’infirmière. Sans compter qu’il y a deux chérubins en jeu, une fille de deux ans et un garçon de six ans. « C’est surtout pour les petits, qu’ils sachent ce qu’il s’est passé. Qu’ils sachent la vérité. Parce que les petits vivent sans leur maman qui était toujours présente auprès d’eux. C’est elle qui donnait tout le nécessaire pour ses enfants : l’amour, la tendresse. Tout ce qui a pu se dire il n’y a pas longtemps, c’est faux. Je connais ma cousine, je sais comment elle était, douce, gentille. Elle était attentionnée envers ses enfants« , exprime-t-elle. Malory supplie Cédric Jubillar de dire la vérité enfin ! C’est le seul moyen pour cette famille, notamment les deux bambins, de se reconstruire. « Tout ce je peux dire à Cédric c’est s’il sait ou s’il a fait quelque chose, qu’il le dise. Parce qu’on ne peut pas continuer à être dans le silence. Ce n’est pas possible« , demande Malory.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Figaro 🗞 (@lefigarofr)

Malheureusement, il n’y a que Cédric Jubillar qui puisse changer la tournure de cette triste affaire. Il reste présumé innocent jusqu’à preuve du contraire. Et pour le moment, des éléments concrets manquent au dossier. Ainsi, ses trois avocats viennent de demander la libération de leur client. Et ils vont continuer d’essayer !

 


Celine Cossa

A la base, chargée de communication dans l’édition, j’ai donc déjà une expérience dans l’écriture et l’image. De nature très curieuse, je me suis toujours intéressée aux médias, à l’actualité et à la culture au sens large. Ainsi, associer mon amour des mots et mon goût pour les news a été une évidence !