Delphine Jubillar vivait dans une « déchetterie » ? Les internautes choqués par un détail important !

Des photos de la maison de Cédric et Delphine Jubillar son parues récemment dans la presse. Tout le monde y va de son commentaire et les remarques se cristallisent sur l’aspect « négligé » de l’entretien du logement.

Delphine Jubillar vivait dans une "déchetterie" ? Les internautes choqués par un détail important !
© W9

Delphine Jubillar est toujours portée disparue depuis la nuit du 15 décembre 2020. Mais les chances de la retrouver en vie sont quasiment nulle aujourd’hui. Tant et si bien que son mari, Cédric Jubillar, est incarcéré depuis le 18 juin dernier à la prison Seysses. En effet, il est mis derrière les barreaux et accusé d’homicide volontaire sur conjoint mais continue de clamer son innocence. Objeko rappelle d’ailleurs que le mari de Delphine Jubillar est présumé innocent jusqu’à preuve du contraire.

Cette affaire de la disparition de l’infirmière de 33 ans continue de faire couler beaucoup d’encre. Et récemment, c’est au sujet de l’état du domicile de Cédric et Delphine Jubillar. La maison familiale de Cagnac-les-Mines n’est pas totalement terminée mais le chantier s’est éternisé pendant des années. Alors, certains voisins qualifiaient ce logement de « déchetterie ». De quoi agacer les internautes et créer le débat sur les réseaux sociaux. Surtout que, le 3 août dernier, les lecteurs de Femme Actuelle pouvaient découvrir une série de photos du logement de Delphine Jubillar, en l’état.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LCI (@lciofficiel)

Delphine Jubillar vivait-elle dans une « déchetterie » ? La Toile s’empare du sujet

Selon certains, Cédric Jubillar, Delphine Jubillar et leurs eux enfants, vivaient dans des conditions déplorables. L’entretien du logement, en tout cas à l’extérieur, laisse à penser qu’il est grandement négligé. En effet, au niveau de la maison en elle-même, les briques de construction sont encore apparentes. Pas de revêtement sur l’ensemble du bâtiment. Quant au jardin, des piles de parpaings et des amoncellements de pots de peinture notamment, s’entassent à divers endroits.

Dès le début de l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar, l’état atypique de l’extérieur du logement avait interpellé. Les forces de l’ordre et le public se sont demandés si l’extérieur pouvait laisser imaginer l’état de l’intérieur de la maison. Et très vite, des journalistes avaient obtenu des témoignages qui expliquaient que Delphine Jubillar prenait grand soin de sa maison. L’intérieur était impeccable et surtout propre même si il pouvait y avoir un peu de désordre parfois. En effet, elle travaillait en temps qu’infirmière et avait donc aussi des horaires de nuit. De plus, Cédric et Delphine Jubillar sont les parents de deux enfants en bas âges.

delphine-jubillar-cedric-jubillar-maison-cagnac-les-mines
Frédéric Maligne / Bestimage

Aussi, les témoignages faisaient état du désespoir de Delphine Jubillar à propos de l’état extérieur de sa maison. Elle attendait derrière les promesses de son mari de s’occuper de la fin des travaux. Dans un podcast d’actualité du Parisien, il est même répété que Cédric Jubillar voulait se remettre à retaper la maison une fois que son épouse lui a fait part de sa volonté de divorcer.

Mais Delphine Jubillar était sûre d’elle et certains imaginent que c’est cela qui a pu déclencher la colère de son mari et un passage à l’acte. Mais Objeko insiste, Cédric Jubillar est le suspect numéro un sans être officiellement coupable pour le moment. En effet, la présomption d’innocence prévaut et la justice devra prouver la culpabilité du mari de Delphine Jubillar pour résoudre cette affaire le cas échéant.

delphine-jubillar-disparition-cedric-jubillar-maison-garage-entree-photo
Frédéric Maligne / Bestimage

Une maison comparée à une « déchetterie »

De loin, la maison de Delphine Jubillar apparaît en travaux. Et de plus près, il est possible de constater que si les lieux sont encombrés, ils ne sont pas pour autant en désordre. C’est sur ce point que les internantes accrochent et débattent sur les réseaux sociaux suite à la publications de ces photos dans le magazine Femme Actuelle. Plusieurs montent au créneaux et dénoncent l’usage abusif du terme de « déchetterie ». Ils soulignent aussi, à juste titre selon Objeko, que le débat ne devrait pas se cristalliser sur l’aspect de la maison de Delphine Jubillar. En effet, les efforts devraient se concentrer autour de la résolution de cette affaire.

delphine-jubillar-maison-cagnac-les-mines-porche-encombre-photo
Frédéric Maligne / Bestimage

Enfin, la nouvelle compagne du mari de Delphine Jubillar a confié, dans les colonnes de Femme Actuelle, que Cédric Jubillar est consciencieux pour tenir l’intérieur de sa maison. Il passerait souvent l’aspirateur et elle le qualifie même de « trop maniaque »« Je l’ai vu passer l’aspirateur tous les soirs quand ses enfants dormaient. Il est même trop manique » disait-elle. Les avocats du mari de Delphine Jubillar tentent de le faire sortir de prison en déposant des demandes de libération et en invitant les enquêteurs à fouiller d’autres pistes que celle du meurtre par conjoint. L’affaire continuera d’interpeller le public jusqu’à ce que la vérité éclate enfin sur la disparition de Delphine Jubillar. En attendant, le moindre détail peut se révéler être un indice et les internautes restent à l’affut.

delphine-jubillar-photo-cuisine-maison-entretien-neglige
Frédéric Maligne / Bestimage

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.