Deltacron : ce nouveau variant qui combine Delta et Omicron est-il vraiment réel ?

La 5e vague frappe le monde entier et le nombre des cas de contamination explosent. Le variant Delta continue de faire des ravages et le variant Omicron se répand à toute vitesse. Ces deux souches auraient-elles vraiment pu se combiner ?

Deltacron : ce nouveau variant qui combine Delta et Omicron est-il vraiment réel ?
© Jeremy Bezanger / Unsplash

« Deltacron », c’est le nom du potentiel nouveau variant du virus de la Covid-19. Il aurait été découvert par un professeur chypriote du nom de Leondios Kostrikis. La rumeur prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux et Objeko se devait donc de faire le point avec ses lecteurs. En effet, c’est la première fois qu’il est question d’une combinaison de deux variants. Ici des variants Delta et Omicron. Pourtant, c’est dans les colonnes du journal Cyprus Mail qu’il est possible de lire le discours de ce professeur qui évoque donc le Deltacron.

Selon lui, il s’agit d’un nouveau variant qu’il a pu observer dans 25 échantillons prélevés chez des personnes infectées. Dont 11 qui étaient hospitalisées. Mais il se pourrait aussi qu’il s’agisse d’une double infection, en laboratoire. En effet, jusqu’ici, nous savons que le variant Omicron ne conduit que rarement les personnes qu’il contamine à l’hôpital mais qu’il circule très rapidement. Alors que le variant Delta est moins contagieux mais plus dangereux. Qu’est-ce que cela signifierait donc que les variants Delta et Omicron se combinent ? Quels sont les risques face au Deltacron ?

Deltacron existe-t-il réellement ? Faut-il le craindre ?

Les experts du domaine de la santé sont unanimes, une telle mutation est scientifiquement plausible. Cependant, ils appellent à la prudence pour ne pas tomber dans la sur-interprétation des données. En effet, un échantillon de 25 prélèvements n’est peut-être pas suffisamment révélateur. De plus, pour que deux variants fusionnent de la sorte, il faudrait qu’ils aient cohabité pendant plusieurs mois. Or, le variant Omicron n’a été découvert qu’à la fin du mois de novembre dernier, sur le territoire Français. Cependant, si il est finalement avéré que Deltacron existe, il se pourrait aussi que ce soit à cause d’une erreur de manipulation dans un laboratoire d’analyse.

Pour le moment, l’heure n’est donc pas à tirer la sonnette d’alarme au sujet d’un variant Deltacron. Néanmoins, les lecteurs d’Objeko en convieront, mieux vaut savoir à quoi s’attendre si une telle mutation voyait le jour. Selon l’opinion internationale, devant les révélations du professeur Leondios Kostrikis de l’île de Chypre, il s’agirait d’une mauvaise lecture des données. Selon eux, comme indiqué sur les ondes d’Europe 1 dans la deuxième semaine du mois de janvier 2022, les échantillons étaient peut-être contaminés par erreur. Ce qui permettait au professeur d’observer le variant Deltacron dans ses résultats d’analyse.

Erreur de laboratoire ? Nouveau variant ?

Sur les réseaux sociaux aussi, les experts tentent de calmer le jeu. Ils appellent la population à garder son calme vis-à-vis de la potentielle et prochaine émergence du variant Deltacron. Car, il est facile d’imaginer que ce soit un variant qui combine la dangerosité de Delta et la rapidité de propagation d’Omicron. Soit le pire des scénarios. Ce virologue, Tom Peacock, officiant à l’Imperial College de Londres, s’est donc exprimé sur le sujet à travers son compte Twitter. « Les vrais recombinants n’ont tendance à apparaître que plusieurs mois après une co-circulation substantielle – nous ne sommes que quelques semaines après le début d’Omicron – je doute vraiment qu’il y ait encore des recombinants répandus. », écrivait-il alors.

À travers les nombreuses prises de parole des experts scientifiques et du domaine de la santé, Deltacron est donc très peu probablement déjà en circulation. En effet, il se pourrait que des scientifiques le découvrent dans plusieurs mois. Comme ce fut le cas, au Japon, d’un variant qui combinait les couches Alpha et Delta. Mais les cas étaient très rares et ce variant ne s’est pas répandu ailleurs que dans le pays. Pour revenir à Deltacron, il s’agirait plus vraisemblablement d’une fausse alerte. D’une erreur de manipulation dans le laboratoire du professeur chypriote Leondios Kostrikis. Mais Objeko vous l’accorde, maintenant que le public sait que les variants sont successibles de se combiner les uns aux autres, les réseaux sociaux ne risquent pas de s’apaiser.

Rappelons alors que la vague actuelle du virus de la Covid-19 implique le variant Delta et beaucoup plus largement le variant Omicron. Que jusqu’ici, les cas de double infection sont extrêmement rares, pour ne pas dire inexistants. Et dans tous les cas de figure, le respect des gestes barrières et des mesures sanitaires en vigueur sont essentiels pour se protéger et protéger son entourage.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.