Deltacron : une découverte sur un nouveau variant ou une erreur de laboratoire ?

Un professeur en Sciences biologiques à l'université de Chypre a dit il y a peu de temps avoir trouvé un nouveau variant, "Deltacron", qui serait la combinaison de Delta et Omicron. Mais de nombreuses incertitudes demeurent. Objeko vous livre tous les détails à ce sujet.

© Fusion Medical Animation / Unsplash

Son nom peut surprendre, mais il ne pourrait s’agir que d’une grosse erreur. « Deltacron », un variant qui semblerait conjugueur les déjà existants Delta et Omicron a été détecté par un enseignant à l’université de Chypre, dont la célèbre agence de presse Bloomberg a parlé le week-end dernier.

Un nouveau variant très mystérieux

Que sait-on au sujet de cette souche ? Est-ce un dysfonctionnement dans l’analyse ? Objeko vous donne des éléments de réponse. Vendredi dernier, en s’adressant au média Sigma TV, Leonidios Kostrikis, enseignant en Sciences biologiques à l’université de Chypre, a indiqué avoir trouvé un nouveau variant qui serait une alliance d’Omicron et de Delta, indiquent les médias Cyprus Mail et Bloomberg.

 

« Il existe en ce moment des co-infections Omicron et Delta et nous avons trouvé cette souche qui est une combinaison des deux », a-t-il dit, précisant que « Deltacron » avait la signature génétique d’Omicron et les génomes de Delta. Un vrai casse-tête. Le professeur et son équipe de scientifiques ont repéré 25 individus comme porteurs de ce variant, dont 11 qui sont hospitalisés.

Les deux variants peuvent-ils s’associer ?

Les virus mutent continuellement, provoquant l’arrivée de variants particuliers et de temps en temps « la combinaison des uns ou des autres », a précisé Frédérique Lapostolle, médecin urgentiste à l’hôpital Avicenne de Bobigny, lundi dernier à l’occasion d’un entretien accordé à BFMTV.

Déjà en mars 2021, une mutation découverte au Royaume-Uni était un mélange de deux variants, soulignait Le Monde. Hubert Laude, un vétérinaire à la retraite, pionnier de la recherche sur les Covid, soulignait au quotidien que les coronavirus « sont des champions de la recombinaison intergénomique », et que ces recombinaisons étaient régulières.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Raw Media Outlet (@rawmediaoutlet1)

 

La question que certains se posent est : peut-il s’agir d’une erreur de laboratoire ? Après l’annonce de la découverte de « Deltacron », des scientifiques ont développé des doutes au sujet son existence. Le spécialiste anglais Tom Peacock, qui officie à l’Imperial College London, a tout dit qu’Omicron ne circule pas depuis assez longtemps, dans une population importante, pour avoir développé une recombinaison intergénomique.

Par ailleurs, les informations au sujet de « Deltacron », rendues public sur la site de partage de données Gisaid (Global Initiative on Sharing Avian Influenza Data), n’indiquent pas, d’après lui, une combinaison de variants mais « d’une contamination » dans un laboratoire. Une possibilité partagée par le professeur Arnaud Fontanet. « Il s’agit probablement d’une erreur de contamination, on va l’écarter très prochainement, je crois. »

Il est possible, d’après ces chercheurs, que des échantillons aient été séquencés le même jour, dans le même lieu, amenant à des recombinaisons hasardeuses provenant du mélange de prélèvements.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par GHOST 👻 (@bertrandtegs)

 

Si le professeur Leonidios Kostrikis a dit dans un communiqué de presse, la justesse de ses recherches, affirmant que « Deltacron » aurait aussi été détecté en Israël, d’autres analyses devraient permettre d’y voir plus clair dans les semaines et mois à venir. Des échantillons ont, été envoyés pour être analysés à l’Institut Pasteur où Arnaud Fontanet est épidémiologiste. Affaire à suivre.

Une situation sanitaire sous tension

Au fil des semaines et des mois, la France reste plongée dans une grave crise sanitaire. Le gouvernement prend des mesures au fil de l’évolution du nombre de cas. Il semble que le variant Omicron soit plus contagieux mais moins grave. Dans les écoles, on compte des milliers de cas. Des enseignants sont aussi arrêtés pour cause de Covid-19. Dans les jours à venir, le gouvernement va instaurer un passe vaccinal.

Seules les personnes disposant du précieux sésame, pourront aller dans les musées les restaurants. Ces derniers mois, des manifestations régulières se déroulent pour dénoncer ce pass sanitaire puis vaccinal qui se met en place. Certaines personnes refusent de se faire vacciner. Le gouvernement use de tous les moyens pour faire entendre sa voix. Des gros mouvements de protestation ont eu lieu en Guadeloupe. Une grande part des soignants refuse de se faire vacciner. C’est d’ailleurs un vrai problème que le gouvernement doit gérer. Cette crise est loin d’être terminée.