Denis Brogniart brise le silence et réagit aux accusations de viols de PPDA son ex-collègue

Depuis la libération de la parole des femmes, beaucoup de dossiers remontent à la surface. Les victimes osent s’exprimer et accuser leurs agresseurs. Denis Brogniart parle de PPDA lors d’un entretien pour le Parisien. Objeko vous dévoile ses propos.

Denis Brogniart : ancien collègue de Patrick Poivre d'Arvor, il s'exprimer sur cette affaire
© KCS

Ce samedi 4 décembre 2021, Denis Brogniart a accordé une interview à nos confrères du Parisien. L’animateur de Koh-Lanta connaissait bien Patrick Poivre d’Arvor, car ils ont travaillé ensemble sur TF1. Il donne son avis au sujet des accusations de viols de l’ancien animateur du JT de 20 heures.

Denis Brogniart, du côté de PPDA ou des victimes ?

Le dossier PPDA a engendré un remue-ménage sans précédent dans le monde audiovisuel français. En effet, ce fut un choc incroyable pour tous les spectateurs qui le suivaient quotidiennement. Pour rappel, en février 2021, la journaliste et écrivaine Florence Porcel se rend dans un commissariat et porte plainte pour viol contre l’ancien présentateur Patrick Poivre d’Arvor. Cette affaire a été classée sans suite après l’enquête réalisée par le parquet de Nanterre. Depuis, huit jeunes femmes ont témoigné sans cacher leurs identités dans le magazine Libération le 8 novembre 2021. Ces dernières accusent le présentateur vedette d’agressions, de viols et de harcèlements sex*els. Ce jeudi 25 novembre, franceinfo nous donne plus d’informations concernant le cas de Florence Porcel. Celle-ci a déposé une deuxième plainte contre son agresseur en constituant une partie civile devant les juges d’instruction.

En ce moment, beaucoup de dossiers sont sur la table. Par exemple, Elise Lucet a diffusé un Envoyé spécial le 25 novembre au sujet de Nicols Hulot. La plupart des victimes témoignent à visage découvert. Sans oublier l’affaire la plus récente d’Ary Abittan. En effet, depuis le mouvement MeToo qui a commencé en 2017, la parole des femmes se libère. Tout le monde est concerné, homme ou femme. Alors, Denis Brogniart intervient comme d’autres personnes de la télévision.

PPDA semble avoir du soutien dans le monde de la télévision

Depuis la révélation de l’affaire PPDA, plusieurs personnalités du monde audiovisuel français ont donné leurs opinions dans la presse. Par exemple, Michel Drucker ou encore Jean-Pierre Pernaut. Le fidèle présentateur de Vivement dimanche a aussi accordé un entretien au magazine du Parisien, le 28 mars 2021. « La libération de la parole des femmes est très importante », dit-il. Cependant, il apaise ses propos en ajoutant : « Après, je m’en tiens aux propos de Claire Chazal, qui décrit Poivre comme un séducteur et ne peut pas croire qu’il soit violent. Ça doit être très dur pour lui. Le lynchage médiatique me dérange un peu. Je n’ai jamais jugé les confrères et ce n’est pas aujourd’hui que je vais le faire. » Quel est l’avis de Denis Brogniart ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Denis BROGNIART (@denisbrogniart_off)

Cela fait déjà neuf mois que Florence Porcel a mis sur la table ces révélations sur PPDA. Ce samedi 4 décembre 2021, Denis Brogniart prend la parole à son tour comme ses autres confrères. En effet, le présentateur star de Koh-Lanta a croisé régulièrement Patrick Poivre d’Arvor au siège du groupe TF1. Voici ce qu’il exprime : « Ça concerne des femmes différentes, mais avec des témoignages qui sont assez proches. PPDA, je le connaissais. J’étais journaliste sportif quand il était le grand présentateur du 20 Heures. On n’avait en commun que la course à pied, avec un marathon couru à New York. »

L’animateur de Koh-Lanta ne fait pas de vagues

Ensuite, Denis Brogniart envoie un message aux victimes de PPDA : « J’ai une pensée pour les femmes qui ont témoigné, je salue leur courage. J’ai une grande écoute pour ce qu’elles ont dit, quelle que soit la période à laquelle ça s’est passé. »

Que ce soit Michel Drucker ou Denis Brogniart, on a l’impression que chacun protège son image et celle des présentateurs phares de la télévision. La loi du silence semble s’appliquer. L’omerta qui entoure ce milieu et ses hommes de pouvoir semble très présente et courante. En effet, même François Bayrou parle « d’effet de solidarité » dans le gouvernement. Puisque les affaires sont proscrites, les preuves ont disparu et c’est parole contre parole. C’est certain que nous allons encore entendre parler de toutes ces affaires dans les prochaines semaines.


Celine Cossa

A la base, chargée de communication dans l’édition, j’ai donc déjà une expérience dans l’écriture et l’image. De nature très curieuse, je me suis toujours intéressée aux médias, à l’actualité et à la culture au sens large. Ainsi, associer mon amour des mots et mon goût pour les news a été une évidence !