Denis Brogniart sort du silence et s’explique sur ses activités hors télé qu’il assume complètement !

Denis Brogniart prend les devants. Avant qu’on le juge de quoique ce soit, il préfère réagir au récent article du journal Capital. En effet, ce dernier le met en cause dans une étrange pratique journaliste. Objeko fait le point !

Denis Brogniart : sort de son silence et s'explique sur ses "ménages"
© Frederic Berthet / TF1

En pleine promotion de son premier roman, Denis Brogniart met les points sur les i avec ses détracteurs. Et il n’y va pas de main morte !

Denis Brogniart, plus clair que jamais !

Un présentateur indéfinissable

Rien ne prédestinait Denis Brogniart à faire de la télévision. En effet, à la base, le jeune homme souhaitait devenir professeur de sport. D’abord, il s’entraine en montrant les bonnes gestes aux vacanciers du Club Méditerranée. Puis, une fois revenu chez lui, il entame des études spécialisées pour faire la même chose, mais dans les écoles de France et de Navarre. En coulisses, il cultive un secret, mais va bientôt l’afficher au grand jour. C’est décidé, il sera … journaliste !  Donc plutôt de pratiquer, il va commenter et analyser les faits et les gestes des spécialistes. Avec le recul, Objeko est bien contents qu’il ait donné de la voix pour changer de voie ! Des émissions de ballon ovale (rugby) ou rond (football) en passant par la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques en 2012, il est partout.

Sans aucun doute, l’émission où Denis Brogniart se démarque le plus, c’est Koh Lanta. Certes, il n’était pas là pour la première saison. Force est de constater qu’il reprend le flambeau avec assurance et que ça va finir par payer. Empathique et sympathique, les téléspectateurs l’adorent. D’ailleurs, même après vingt ans à la tête du programme, personne ne peut imaginer quelqu’un d’autre à place.  Qui mieux que lui pour accueillir les candidats ? Il connait sur le bout des doigts les épreuves ainsi que les conditions de survie. Même après le tournage, il garde des liens forts avec les aventuriers des saisons précédentes.

D’ailleurs, Objeko ne peut pas s’empêcher de faire une allusion au cas Bertrand-Kamal. Lorsqu’on apprend son décès, on est sous le choc. Ce n’est pas dans l’ordre des choses de mourir d’un cancer alors qu’on est dans la force de l’âge. Bouleversé par ce départ trop brutal, Denis Brogniart va s’engager comme jamais aux côtés de la famille. Dédicaces récurrentes à son héros qui s’est battu jusqu’au bout, récoltes de fond pour une association, l’animateur s’investit autant qu’il le peut. Il ne l’oubliera jamais. À l’approche des vingt ans de l’émission, Denis Brogniart est un caméléon. Donc, il s’adapte au protocole sanitaire. Dans cet entretien sur France Inter, il nous en dit un peu plus sur les nouvelles règles.

Son nouveau projet gâché par cette polémique ?

Denis Brogniart se n’arrête pas là. Quand il n’est pas en tournage, il prend soin de sa communauté sur les réseaux sociaux. Du reste, lorsque ses followers découvrent le synopsis de son premier roman, ils souhaitent lire ce dernier de toute urgence. Il faut dire qu’il traite d’un sujet à la fois méconnu et tabou. En effet, le stress post-traumatique dans l’armée, ce n’est pas courant. Or, il maitrise ce sujet sur le bout des doigts.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Denis BROGNIART (@denisbrogniart_off)

Parrain d’une association de Blessés de guerre, Denis Brogniart a rencontré ces hommes et ses femmes qu’il admire. Car oui, ceux qui s’engagent, qui ont une vocation, ont toute sa sympathie et sa reconnaissance. Cela lui rappelle le courage de son père parti beaucoup trop tôt. Dans cet article d’Objeko, le présentateur de Koh Lanta se livre à coeur sur son modèle pour cette vie et celle d’après.

De plus, dans un récent entretien accordé à Quotidien, il ira même jusqu’à raconter ses premières expériences de journaliste dans un magazine spécialisé. Non pas qu’il cache ce pan de sa vie, mais il tient aujourd’hui à le mettre sur le devant de la scène.

Qu’est-ce qu’un ménage ?

Dans le monde des journalistes, on interdit cette pratique. Et pourtant, elle est tellement courante. De fait, chez certains animateurs de TF1, les ménages sont monnaie courante. Selon l’enquête de nos confrères de Capital, ils seraient nombreux à utiliser leur notoriété pour décrocher ces partenariats pas comme les autres.

Denis Brogniart voit les choses autres  « C’est aussi une reconnaissance de ma popularité, de mes compétences. Je viens avec un rôle de conseil en médiatraining, c’est-à-dire donner des astuces aux gens qui s’expriment en public. » Et quand nos confrères de Le Parisien l’interrogent sur la réaction de ses employeurs, il rétorque « Ça fait partie de mon activité et c’est totalement organisé avec TF1 » Aussi surprenant que cela puisse paraitre, il y a un accord tacite entre lui et sa direction « Soit c’est TF1 qui a un projet pour moi, qui m’en parle et j’accepte ou non, soit c’est moi qui ai un projet et je demande à TF1 s’il est opportun de le faire » Au moins, les choses sont claires !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.