District Z de retour sur TF1 avec un autre nom : Denis Brogniart explique pourquoi !

Ne dites plus District Z mais District Z : Reloaded. L'émission s'imagine comme un producteur imaginerait une saga cinématographique. Il est courant de dire que pour réaliser une suite, il faut voir les choses en grand pour épater le public. Et c'est exactement le souhait du producteur Arthur. Denis Brogniart, toujours à la présentation de l'émission, a fait quelques révélations concernant cette nouvelle salve d'épisodes. Et avouons-le, il a réussi à titiller notre curiosité de téléspectateurs blasés par la première saison. On vous dit tout !

© Betty Image / TF1

District Z : un pari perdant pour Arthur et TF1 ! 

Fin 2020, Arthur fait la tournée des médias, à la télé comme à la radio, pour faire la promotion d’un nouveau jeu qu’il n’anime pas, mais qu’il produit. Rarement un producteur aura été aussi actif dans la promotion de son jeu. Il faut dire que celui qui animait A prendre ou à laisser est sûr de lui : il tient entre ses mains un concept fort et novateur. Mieux encore, il considère le programme comme « l’aventure de sa vie« , rien que ça. 

On imagine sa peine en découvrant les audiences ainsi que les retours des téléspectateurs, globalement catastrophiques. Si les audiences du premier épisode étaient loin d’être mauvaises (5.3 millions au démarrage), la moyenne est tombée à 2.3 millions, signe qu’ils sont nombreux à avoir déserté le show. Mais pourquoi donc ? Les internautes reprochent à l’émission de manquer de rythme et de trop ressembler à Fort Boyard. 

Arthur décide de répondre à certains d’entre eux sur les réseaux sociaux. Quand un internaute critique les règles, il répond : « vous avez posté 32 messages pour dire que vous n’aimiez pas District Z, vous n’avez pas de télécommande ?« . Et lorsqu’il se réjouit des premières audiences et qu’un internaute lui rétorque que c’est le fait que l’émission soit nouvelle qui ait attiré autant de monde mais que les audiences vont sans doute s’écrouler, il ne reste pas muet non plus : « Ça fait beaucoup de curieux. Bon dimanche. J’aime ce plaisir français à kiffer en permanence et souhaiter l’échec de l’autre« . Malheureusement pour Arthur, cet internaute aura raison : les audiences se sont bel et bien écroulées. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par District Z (@districtz)

District renouvelée, le concept change ? 

Dans les faits, l’émission garde la même idée de confronter des célébrités à une horde de zombies et d’organiser des épreuves. Du côté du casting, TF1 a mis les petits plats dans les grands. Vous pourrez en effet découvrir des stars comme l’acteur Rayane Bensetti, le chanteur Black M, l’animateur Christophe Beaugrand, les danseurs Chris Marques, Christophe Licata et Brahim Zaibat, entre autres. 

Mais quid des avis des téléspectateurs ? Arthur ne pouvait pas décemment proposer la même émission, en sachant que cette dernière n’avait pas été appréciée. Le producteur a vraisemblablement décidé d’écouter les haters. En effet, Denis Brogniart a révélé en avant première quelques nouveautés. Visiblement excité d’être à l’animation de cette émission, il en parle avec entrain :

« Cette deuxième saison s’appelle Reloaded (« Rechargé »), car le concept est vraiment monté d’un cran. Si les téléspectateurs ont trouvé que c’était un peu trop gentillet la première année, ils vont être surpris. La saison 1 était une version light. La vraie version de District Z, celle musclée, c’est cette année. Dès le démarrage, dès que les portes s’ouvrent, les zombies seront là… Mais pas pour faire de la figuration. Ils seront là pour barrer la route des célébrités, les gêner.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par District Z (@districtz)

« Désormais, les personnalités sont toujours ensemble. Elles passent la nuit ensemble dans le District Z. La suppression du bunker, ça veut dire un changement du jeu. Chaque candidat ne sera plus là en spectateur car, lors d’une épreuve, si un candidat se fait prendre la vie, un autre doit prendre sa place. Le candidat qui était spectateur au début d’une épreuve peut rapidement devenir acteur de l’épreuve, car beaucoup plus de vies vont être volées cette année ». 

District Z: De quoi titiller la curiosité de tout le monde. Arthur espère sans doute que, cette fois-ci, les curieux du premier épisode resteront pour les suivants. Ces changements seront-ils suffisants pour convaincre les téléspectateurs de laisser une autre chance au programme ? Rien n’est moins sûr. TF1 devra assurer une sacrée promotion pour en attirer le plus possible. L’émission revient en tout cas dès le 4 décembre sur la première chaîne d’Europe et espère, cette fois-ci, trouver son public.