Doomscrolling : cette manie que nous avons tous, affecte notre santé mentale et physique

Vous aussi, vous avez comme habitude de vous jeter sur votre téléphone dès le réveil pour checker vos notifications et vos réseaux sociaux ?

© by Kaylin Kaupish-Doomscrolling : cette manie que nous avons tous, affecte notre santé mentale et physique

Vous aussi vous avez comme habitude de vous jeter sur votre téléphone dès le réveil ? Et bien, cette habitude a un nom et cela peut avoir un effet très négatif sur la santé. C’est ce que nous allons voir tout de suite dans cet article. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Qu’est-ce que le doomscrolling ?

Le mot doomscrolling vient de la contraction de deux termes anglais. Le premier, doom, qui signifie mort ou bien tragédie. Et le second, c’est scrolling, qui désigne le fait de regarder compulsivement des contenus sur notre portable. En gros, c’est le fait de faire défiler, ou de « scroller » de manière compulsive, des informations et des nouvelles négatives sur les réseaux sociaux et autres applications liées à l’actualité. Mais pourquoi faisons nous ça ? Et bien, d’après des spécialistes, c’est un comportement de sécurité.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Brenna Quinlan (@brenna_quinlan)

En fait, on a tendance à penser que lorsqu’on est totalement renseigné sur une situation, on se sent plus en sécurité. C’est comme lorsqu’on cherche sur des sites de santé la raison pour laquelle on a mal à tel ou tel endroit. Ainsi, on tape nos symptômes dans la barre de recherches Google. On cherche à être rassuré sur notre état de santé. Mais en fait, au lieu d’être mieux, cela nous stresse d’autant plus. C’est pourquoi, le doomscrolling, peut avoir des effets néfastes sur notre santé mentale.

Troubles dépressifs et anxieux

Interrogée par nos confrères de Cosmopolitan, une infirmière spécialisée dans la santé mentale, explique que cette consommation illimitée, peut avoir, des conséquences sur notre santé. Et le doomscrolling, peut notamment provoquer des troubles du sommeil. Il faut dire qu’une actualité anxiogène qu’on consulte dans son lit altère obligatoirement la qualité de la nuit. C’est comme ça, qu’on risque de souffrir d’insomnies ou qu’on sera plus sujet à des réveils nocturnes. Mais pas seulement. En faisant cela, vous risquez également d’être anxieux et seul.

A force de regarder son téléphone, il est fortement possible d’oublier son entourage et se replier sur soi. Et plus on lit des informations graves, plus on se projette et on développe l’idée que cela pourrait nous arriver : »Lorsque vous entendez ou lisez des nouvelles négatives, votre corps les traite comme une menace et passe en mode ‘combat ou fuite. Cela signifie que votre corps est inondé de cortisol, l’hormone du stress, qui vous prépare à combattre la menace perçue, ce qui vous rend plus susceptible de subir des sautes d’humeur ou de vous sentir irrité, stressé ou déprimé« .

Comment arrêter le doomscrolling ?

Pour combattre le doomscrolling, il n’existe pas de remède miracle. Mais on peut essayer de voir pour l’éviter un maximum. Tout d’abord, on peut s’imposer une limite de temps. Et on détermine les moments de la journée qu’on va y consacrer. Le mieux, c’est de ne pas le faire avant de se coucher par exemple. On peut également trouver des occupations pour ne pas alimenter les tentations. Si on s’ennuie dans les transports, on télécharge un bon roman sur une liseuse par exemple. Idem pour le lit, un bon livre fera l’affaire.