Durant une soirée pyjama, une fillette de 12 ans est battue et torturée par ses camarades… glaçant !

Depuis le début de la pandémie, de plus en plus de témoinages violents de fillette font la une de la presse. Pourquoi celle que nous allons vous raconter est différente ? Accrochez-vous, nous rentrons dans une zone de turbulences !

©Istock

Si on avait prédit ce cataclysme aux proches de cette fillette comme ça, ils n’y auraient jamais cru. C’est un cauchemar éveillé !

Drame pour cette fillette d’à peine 12 ans !

Ce premier samedi mars, l’entourage de cette fillette ne l’oublieront jamais. Les détails de son calvaire durant cette fameuse soirée pyjama sont hallucinants. Comment présumer que deux adolescentes en sont les principales instigatrices ? Que s’est-il passé pour qu’elles prennent la décision de lui faire vivre ça ? Sans plus attendre, Objeko vous raconte les tenants et les aboutissants de ce drame. Nul doute que les locaux de Logansport mettront des années pour s’en relever. Dire qu’à la base, c’est une ville tranquille et sans histoire. Désormais à la une de la presse, les presque 20 000 habitants sont abasourdis. Ils n’ont qu’un seul mot à la bouche : plus jamais ça !

Ce phénomène glaçant prend de l’ampleur

En octobre 2020, ce rapport sur le harcèlement scolaire glace la population. Lors de son enquête, Erwan Balanant a entendu des horreurs. Entre les témoignages des victimes et des parents encore traumatisés, il a eu du pain sur la place pour décrypter ce phénomène de société qui ne cesse de croître. Certes, l’accès aux réseaux sociaux n’arrange pas les choses, bien au contraire. Rien que le chiffre devrait vous mettre la puce à l’oreille. Chaque année, 700 000 jeunes déclarent avoir subi de mauvais traitements psychologiques ou physiques de la part de leurs camarades de classe. En termes de pourcentage, c’est un peu près 5 à 6 % des effectifs. Est-ce la partie visible de l’iceberg ? Comment tendre la main à ceux qui n’osent pas témoigner par peur des représailles ? Ah si on avait su pour cette fillette, tout aurait différent !

Dans son émission Balance Ton Post, Cyril Hanouna est un peu plus sérieux qu’à l’accoutumée. Toujours sur le principe des chroniqueurs, il tente de débattre sur ce qui anime la société. Cher lecteur d’Objeko, rappelez-vous que cela a été l’un des premiers à donner la parole à des Gilets jaunes. Rejetés par les autres plateaux de télévision, ils ont pu enfin dévoiler leurs revendications à des représentants du gouvernement. En ce qui concerne le délicat sujet du harcèlement scolaire, il a également consacré une émission spéciale à ce sujet.

Ensuite, dans TPMP, il a offert une tribune à une famille endeuillée. Au lieu de se confier ce qu’elle subissait à l’école, cette fillette a préféré mettre fin à ses jours. Quel drame ! Ce qui vient de se dérouler à Logansport est encore différent, mais brise autant le cœur. C’est parti, on vous explique tout dans les moindres détails. Âmes sensibles s’abstenir !

La ville de Logansport sous le choc !

(c) WTHR-13

Comme on peut le voir, le lieutenant de la police chargé de l’enquête a les larmes aux yeux. Profondément anéanti de découvrir l’agression de la fillette sur la Toile, il déplore avoir pris connaissance des faits de cette manière. Il met en lumière ce paradoxe qui risque de le hanter tout le long de sa carrière. « C’est une bonne chose que nous ayons des images mais c’est désagréable à regarder » ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que la victime n’a pas été épargnée. Elle a des blessures « graves » et certainement des séquelles morales à vie ! C’est la double peine…

(c) WTHR-13

Pour commencer, les deux accusés auraient décidé de raser la tête de la fillette afin de mettre le feu à son c*rps. Elles ne semblent pas saisir l’ampleur du désastre puisqu’elles procèdent ensuite à son étouffement. Divulgués par nos confrères du Daily Star, ces détails nous donnent la chair de poule. Pour autant, sur demande des enquêteurs, on n’aura pas accès à d’autres informations sur les violences exercées par des personnes d’à peine douze ans !

Fillette : La famille de la victime est incapable de s’en remettre

(c) FOX59

Affolée par les mauvais traitements subis par sa nièce, la tante de la fillette brise le silence. Les adjectifs « torturée, battue et enfermée » employés pour décrire la scène ne laissent pas de place au doute. Personne ne peut être indifférent au compte rendu de cette soirée de l’enfer. Mais qu’est-ce qui a bien pu déclencher un tel acharnement ? Peu importe le motif, le duo diabolique devra s’expliquer auprès de la justice. Suite dans le prochain numéro d’Objeko !

Merci à nos confrères du Daily Star, WTHR-13 et FOX59