Ecoles : la mauvaise nouvelle que tout le monde redoutait est tombée !

En ce moment, ce n’est pas simple d’être parent, élève ou bien directeur dans une école. En effet, la propagation du variant Omicron a pris tout le monde de court. Est-ce que cet énième protocole va changer la donne ? Pas évident…Objeko fait le point !

Ecoles : la mauvaise nouvelle que tout le monde redoutait est tombée !
© Pausette

Les enfants se souviendront longtemps de la rentrée des vacances de Noël. 2022 commence bien mal dans les écoles ! On vous dit tout !

Toutes les écoles de France en panique !

Ces deux ans de pandémie ont mis les Français à genoux. En effet, les mesures instaurées par le gouvernement n’arrivent pas à convaincre. Certes, le dernier variant en date semble moins dangereux que les précédents. Pour autant, il se propage à la vitesse de la lumière. Selon toute vraisemblance, d’ici au printemps, la moitié des Européens l’auront eu. Du côté des familles, c’est la catastrophe. Chaque journée ressemble au scénario d’un film d’horreur. Entre le port du masque de retour dans les cours de récréation, les cas contacts et le fait de recourir aux tests plusieurs fois par semaine, les parents comme les enseignants sont au bord du burn-out. Pour faire entendre ce mécontentement, deux manifestations consacrées aux revendications des écoles ont battu des records d’influence. Sommé de réagir, le ministre de l’Éducation nationale. Jean-Michel Blanquer est dans la tourmente. Est-ce que ses dernières propositions vont convaincre l’opinion ? Le mystère reste entier ! La rédaction d’Objeko vous raconte tout dans les moindres détails.

Ces chiffres donnent le vertige

Alors que nous entamons la dernière semaine du mois de janvier, il est temps de faire un bref récapitulatif de la situation dans les écoles. Juste après ce jeudi de mobilisation des enseignants, il y avait plus de 150 établissements fermés. Quinze jours auparavant, à peine une petite trentaine vivait ce genre de problématique. Cher lecteur d’Objeko, vous allez vous rendre compte que du côté des classes, c’est encore plus la Bérézina !

18 786. Déjà difficile à prononcer, ce nombre est d’autant plus incroyable à accepter. Juste après la rentrée, à peine 9 202 ne pouvaient plus accueillir les en enfants. Omicron sème vraiment la pagaille dans les cours d’école. En semaine, pas loin de 463 197 cas positifs. Cette fois, on peut carrément enlever une dizaine pour comptabiliser ceux d’après les fêtes de fin d’année. Pourquoi y a-t-il un tel fossé enregistré sur un mois ? Qui aura une solution adaptée pour freiner cet engrenage sanitaire ?

Des mesures qui arrivent trop tard ?

Au même que la saturation des hôpitaux, les écoles s’invitent dans le débat. De fait, à trois mois de l’élection présidentielle, les candidats ont intérêt à trouver des idées concrètes pour convaincre. En ce qui concerne le ministre actuel, il ne sait plus où donner de la tête. Tout d’abord, il précise qu’au moins 8.000 personnes vont venir renforcer les équipes. Puis, dans un souci de respect des mesures barrières, il annonce la livraison de cinq millions de masques FFP2 dédiés aux instituteurs en maternelle ainsi que deux par jour pour tous. Se voulant rassurant, il dévoile le planning à nos confrères de France Info. Tout devrait « arriver en début de semaine prochaine, et ça va s’échelonner jusqu’à la fin du mois. »

Hélas, lorsque les médias prennent la température des écoles, c’est encore l’effervescence. Habitué à s’exprimer, le porte-parole du syndicat SNUIPP-FSU dans la Loire a également la casquette de directeur. C’est dire s’il connait la problématique sur le bout des doigts. A ce jour, il déplore n’avait pas reçu le moindre bout de tissu. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois qu’il constate que les « promesses » du gouvernement ne sont que du vent. Selon lui, il faut aller encore plus loin. Au train où vont les choses, d’autres établissements vont fermer dans sa région et plus largement dans tout l’hexagone. Et ça, à l’instar de ses collègues, il ne le supporte pas.

Et maintenant ?

Quels sont les ingrédients de la recette pour satisfaire tout le petit monde des écoles ? Alors que la question de la vaccination pour les enfants fait toujours autant la polémique, le pass des adultes sème le chaos. Quel enfer ! Suite au prochain numéro d’Objeko ! D’ici là, prenez soin de vous !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.