Eddy Mitchell : pourquoi Johnny Hallyday n’a pas survécu, ses révélations glaçantes

Même s’il a disparu depuis 4 ans maintenant, les Français ne l’oublient pas. Et encore moins ses compagnons de musique. En effet, Eddy Mitchell et le Taulier étaient très proches. Objeko vous dévoile de vieux souvenirs…

Eddy Mitchell : pourquoi Johnny Hallyday n'a pas survécu, ses révélations glaçantes
© France 2

Ce lundi 3 janvier, Eddy Mitchell a répondu aux questions des journalistes dans le nouveau magazine d’En Aparté. Pendant l’interview, le chanteur a raconté quelques instants émouvants de sa vie avec l’idole des jeunes Johnny Hallyday. Les deux hommes faisaient partie de la même génération avec Jacques Dutronc et ils étaient tous les trois très amis et très proches. On vous dévoile ses propos et ses tendres souvenirs.

Eddy Mitchell regrette la disparition de son grand ami du monde du rock

Eddy Mitchell a rendu plusieurs fois hommage à son acolyte de toujours Johnny Hallyday. Dès qu’il est invité sur les plateaux de télévision ou les radios, il a forcément une pensée pour son ami et en parle régulièrement. C’est certainement le moyen de faire son deuil et de ne pas l’oublier. En effet, il a été très affecté par la disparition de la légende du rock français et a du mal, encore aujourd’hui, à accepter qu’il ne soit plus là parmi nous. Selon lui, le Taulier est parti beaucoup trop tôt. Pour rappel, Johnny Hallyday est décédé le 5 décembre 2017.

Ce lundi 3 janvier sur Canal+, Eddy Mitchell s’est remémoré de vieux souvenirs dans l’émission d’En Aparté. Le chanteur de Couleur menthe à l’eau a expliqué la chose suivante : « Il n’a pas franchement vécu à 300 à l’heure, il a vécu à 600 à l’heure. C’est pour ça qu’il n’en est pas sorti d’ailleurs« . Pour Eddy Mitchell, le monstre sacré avait un côté « surnaturel« , il était unique en son genre. Une chose est sûre, c’est qu’il a profité de la vie et qu’il était entouré d’amour. Et ce bonheur, ça n’a pas de prix.

La tournée des trois amis de longue date

« Dans la tournée des Vieilles Canailles, avec Jacques Dutronc, on se regardait parce qu’on savait que l’après-midi, il avait fait de la chimio, qui n’est pas quelque chose de simple et le soir, il chantait avec ses tripes« , s’est souvenu Eddy Mitchell avec beaucoup d’émotion. « C’était extraordinaire. », ajoute-t-il. En effet, on sait combien une chimio est éprouvante, mais Johnny Hallyday n’a jamais voulu se reposer sur ses lauriers en ce qui concerne la musique. C’était sa vie et son grand amour.

En 2019, dans le magazine Parisien, l’interprète racontait que ce périple avait fait « beaucoup de bien » à Johnny Hallyday. Il se battait contre la maladie la journée, un moment pénible, mais il avait le bonheur de faire ce qu’il aime le plus au monde le soir. « Si je ne fais pas ces concerts, je meurs« , aurait-il murmuré au papa de Thomas Dutronc. « On a tous pensé jusqu’au dernier moment qu’il s’en sortirait. C’était un battant« , a avoué Eddy Mitchell aux journalistes. Malheureusement, nous connaissons la suite de l’histoire et le roi du rock s’est éteint à l’âge de 74 ans.

Eddy Mitchell envoie des messages à Johnny Hallyday à travers ses chansons

Eddy Mitchell a sorti son tout dernier disque en novembre dernier et s’intitule Country Rock. Dans cette création, il en a profité pour rendre hommage à son grand ami Johnny Hallyday. Ce n’est pas la première fois, car il a toujours une pensée pour lui. Dans un des titres de l’album, le chanteur exprime toute son affection au sujet du rocker et aussi à quel point il lui manque. Il s’agit de la chanson Un petit peu d’amour. N’hésitez pas à écouter la chanson dans la vidéo ci-dessous. Attention, émotions garanties !

Selon lui, le papa de Jade et Joy « n’écoutait personne« . « Il n’écoutait personne, voici le résultat. Enfin, il est parti trop tôt« , a précisé Eddy Mitchell. Il a également expliqué que le taulier était un grand optimiste. En effet, Johnny Hallyday pensait qu’il « passerait à travers toutes les vagues, mais malheureusement pas. » Même s’il n’est plus là, on essaye encore de faire vivre sa mémoire et c’est beau à voir !


Celine Cossa

A la base, chargée de communication dans l’édition, j’ai donc déjà une expérience dans l’écriture et l’image. De nature très curieuse, je me suis toujours intéressée aux médias, à l’actualité et à la culture au sens large. Ainsi, associer mon amour des mots et mon goût pour les news a été une évidence !