Electricité : cette nouvelle réforme pourrait changer radicalement le marché

Un nouveau modèle devrait répondre de façon cohérente à la flambée des prix de l'électricité...

© Dreamstime-Electricité : cette nouvelle réforme pourrait changer radicalement le marché

Il y a quelques jours, Ursula von der Leyen (président de la Commission européenne) a assuré mercredi que l’UE allait engager une réforme du marché de l’électricité. Notamment pour aider citoyens et entreprises à surmonter l’envolée des prix. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Une réforme complète du marché de l’électricité

Electricité: face à la crise des prix de l’électricité liée à celle du marché du gaz, l’UE va engager une réforme complète et en profondeur. C’est en tout cas ce qu’a affirmé Ursula von der Leyen : »Au-delà de la crise immédiate, nous devons penser à l’avenir. La conception actuelle du marché de l’électricité ne rend plus justice aux consommateurs, ils devraient récolter les fruits des énergies renouvelables à bas coût. Il faut donc découpler les prix de l’électricité de l’influence dominante du gaz« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Vioo Lettee (@vi00lette)

Et parmi les pistes d’Ursula vin der Leyen, il y a le plafonnement des revenus des producteurs d’électricité. A base d’énergies renouvelables et de nucléaire. Il faut dire que certains producteurs, qui mobilisent des centrales nucléaires, l’éolien, le solaire ou les barrages hydroélectriques, réalisent des revenus massifs. Et surtout, qui ne reflètent pas leurs coûts de production, qui sont faibles. Ce qui permettrait de lever plus de 140 milliards d’euros pour les Etats de l’UE.

Redistribuer les bénéfices, réduire la demande

Electricité: les États membres pourraient utiliser cette manne financière pour aider les consommateurs, mais aussi investir dans des sources d’énergies propres. La Commission européenne, vise également une réduction intelligente de la demande. Avec un objectif obligatoire pour réduire la consommation d’électricité aux heures de pointe. Bruxelles a également dans les viseurs producteurs et distributeurs de gaz et de pétrole. Qui réalisent des bénéfices massifs à la faveur de la flambée des cours mondiaux.

Des superprofits que Bruxelles propose de récupérer : »En ce moment, il n’est pas juste de réaliser des bénéfices extraordinaires grâce à la guerre sur le dos des consommateurs« . Pour l’instant, ce ne sont que des pistes. Ils devront être mis sur la table notamment lors d’une prochaine réunion exceptionnelle des ministres de l’Energie le 30 septembre. Evidemment, nous vous tiendrons au courant lorsque nous en savons plus.

Ursula von der Leyen promet une solidarité avec l’Ukraine

Electricité: faisant du terme solidarité le maître-mot de son discours, la responsable européenne, s’est aussi exprimé sur la Russie. Et encore une fois, Ursula von der Leyen promet une solidarité indéfectible de l’Europe avec l’Ukraine. Mais surtout, la fermeté face à Moscou : »Je me tiens ici, devant vous, animée de la conviction que, grâce à notre courage et à notre solidarité, Poutine échouera et l’Europe vaincra« . Voilà qui est dit.