Electricité, gaz : votre facture a explosé ? Découvrez vite ici comment réagir

Différents cas de figure existent, mais la plupart du temps, il est recommandé de changer de fournisseur ou de contester avec les bons arguments. Objeko vous donne ses conseils.

© MAXPPP – Patrick Lefevre

Vous avez sans doute vu votre facture d’électricité ou de gaz flamber ces dernières semaines. Parfois de manière importante. S’il existe des explications rationnelles, l’UFC-Que Choisir donne la marche à suivre pour réagir de la bonne façon. Il est possible de contester une facture sous deux conditions.

La première est que votre fournisseur procède à une hausse des prix alors que vous avez souscrit à un tarif fixe. Le fournisseur ne peut pas changer le prix du kilowattheure (kWh) durant la période du contrat, qu’elle soit d’une, de deux ou trois années, met en avant l’association de défense des consommateurs.

 

Facture : Dans le cas inverse, le fournisseur se rend coupable du délit de « pratique commerciale déloyale » ou « trompeuse ». Vous pouvez demander, par l’intermédiaire d’un courrier recommandé, le retour au kWh initial. Autre cas : vous êtes indexé sur le prix réglementé et votre fournisseur ne vous a pas prévenu du passage à une indexation de tarif de gros. Si un prélèvement a déjà été fait, vous pouvez demander le remboursement du trop-perçu, là aussi avec une lettre recommandée. Le fournisseur doit impérativement vous prévenir. Si vous n’avez pas été prélevé, une lettre doit être envoyée en demandant le maintien du prix réglementé.

Changer de fournisseur ?

Dans certains cas, vous ne pourrez pas contester. Quand vous avez signé un contrat dont le prix est indexé sur les prix de gros et pas le prix réglementé. Intéressants d’apparence, les prix peuvent augmenter fortement. Autre raison : votre contrat comprend un prix sur les tarifs réglementés. Votre fournisseur vous prévient d’une augmentation. Mais il le fait en respect de la loi, indique l’UFC-Que Choisir.

 

Pour cette raison, impossible de contester s’il vous a prévenu par courrier ou mail « au moins un mois avant la date d’application envisagée ». Il n’y a qu’une seule solution dans ces deux cas : prendre un autre fournisseur. Pour faciliter vos démarches, l’association de défense des consommateurs a mis en ligne un modèle de lettre pour faire vos démarches. C’est bien pratique ;

Facture : le pouvoir d’achat, un enjeu essentiel

Ces derniers mois, on a pu voir que la question du pouvoir d’achat était fondamentale. De nombreux Français ont du mal à boucler les fins de mois. Les personnes qui se retrouvent à découvert tôt sont nombreuses. Avec l’inflation, les tarifs de nombreux produits de base ont progressé. Par ailleurs, la situation internationale a entraîné une hausse de prix de plusieurs matières premières comme le blé. Des consommateurs traquent les bons de réduction pour faire face.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Noella (@noellamercelis)

 

A noter aussi que les prix des carburants ont connu une hausse importante. Les personnes qui touchent de petits salaires sont confrontés à ce souci. C’est le cas des personnes qui vivent dans les grandes banlieues. Beaucoup de personnes se sont installées dans des endroits à l’écart des centres-villes pour payer moins cher leur habitation mais ils se retrouvent confrontés à un problème, celui de financer les déplacements en voiture. Ce n’est pas simple dans les zones isolées.

La voiture est nécessaire et cela représente un poste important dans le budget des foyers. De plus en plus de personnes sont confrontés à des découverts et doivent payer des frais. Gérer un budget est difficile. Pour les personnes qui vivent en calculant à l’euro près, être confronté à une hausse des prix est gênant. Ainsi, le gouvernement veut prendre en compte cette situation. Il faut savoir que dans d’autres pays, l’inflation est encore plus forte. En France, elle est assez contenue et se situe à peu près à 5%.

Comme les prix progresse, le SMIC va connaître une hausse. Mais de nombreuses personnes sont en situation de précarité et doivent demander l’aide d’association pour s’en sortir. Ce n’est pas simple. Durant la crise Covid, de nombreux étudiants étaient contraints d’aller solliciter l’aide d’association pour pouvoir se nourrir. On a pu voir ses images de files d’attente pour récupérer un paquet. La situation est donc compliquée.

 

Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous parler de l’actualité politique et sociale