Elise Lucet: Les réflexions machistes qu’elle a subies et sa réaction radicale pour les contrer

Elise Lucet s'est confiée dans le nouveau podcast de "Télé-Loisirs". L'occasion pour elle de raconter son parcours de journaliste, en tant que femme dans un milieu très masculin.

© Guirec Coadic/Bestimage

Elise Lucet est une très célèbre journaliste de 58 ans. Elle commence sa carrière en 1983, premiers pas de le grande journaliste d’investigation qu’elle va devenir. Mais avant cela elle présentera le journal de 13h de France 2 pendant 11 ans, de 2005 à 2016. Pourtant, dès 2012, elle anime un magazine d’enquête sur des sujets de société ou d’économie qui s’intitule Cash Investigation. La quête de la vérité est ce qui anime Elise Lucet. Dès 2016, elle prend la tête d’Envoyé spécial, et la même dynamique est enclenchée. Elle est si suivie et pertinente que l’institut de sondage IFOP désigne Elise Lucet comme la femme journaliste la plus influente, en France et en 2019.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Elise Lucet (@elise_lucet)

Le nouveau podcast de Télé-Loisirs, qui s’intitule Femmes de Télé ne pouvait donc pas se passer du témoignage d’Elise Lucet. Comme elle le déclare à leur micro, elle a su s’imposer dans un milieu très masculin et n’a jamais laisser personne la rabaisser par des remarques machistes. Pourtant, Objeko ne vous surprendra pas en vous disant qu’elle en a entendu des tas. Comme pour son métier, Elise Lucet n’a rien laissé passer et cela depuis ses débuts.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Elise Lucet (@elise_lucet)

Elise Lucet s’impose en tant que journaliste incontournable de son époque

La carrière de la journaliste est impressionnante. Mais ce sont surtout ses enquêtes depuis Cash Investigation et dans Envoyé spécial qui la rendent influente dans son domaine. En effet, elle ne se laisse pas détourner de sa quête de la vérité, quelques soient les conséquences ou les pressions qu’elle peut subir. Et c’est tant mieux parce que les Français apprennent beaucoup de ces reportages. Le dernier en date dévoile que la moitié des pharmacies du pays vendent les données personnelles de leurs clients. Des données médicales et privées, alors que tout était passé sous silence. Elise Lucet en parle dans une interview chez C à Vous et Objeko vous en partage un extrait ci-dessous. Très tôt, elle fait preuve d’un caractère pugnace et volontaire, elle est animée par une réelle passion du métier.

En revanche, elle comprend aussi très vite qu’il ne suffira pas d’être excellente pour gravir les échelons. Elise Lucet réalise immédiatement, dès son premier stage à Radio France, qu’elle est entrée dans un milieu très masculin et qu’elle va devoir s’accrocher pour se faire un nom. Elle se souvient qu’il a fallu des années avant que le regard change sur les femmes journalistes. Mais aussi avoir tout de suite remarqué que tous ses « rédacteurs en chef étaient tous des hommes ».

Aujourd’hui elle est elle-même rédactrice en chef et participe donc activement à faire changer les mentalités. Elle avoue également avoir été victime de propos machistes mais ne pas en avoir réellement souffert. Elise Lucet explique cela par le fait qu’elle y ait « réagi immédiatement ». Qu’il s’agisse de remarque contre elle ou contre ses collègues femmes, elle ne laissait rien passer. « Finalement, les hommes autour de nous acceptaient ce changement au fur et à mesure qu’on prenait nos places » détaille-t-elle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Elise Lucet (@elise_lucet)

Un environnement dans lequel il faut savoir jouer des coudes

Néanmoins, encore actuellement elle peut faire le constat que l’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas acquis. Dans le monde du journalisme auquel elle appartient, elle sait remarquer les différences qui sont faites entre elle et des hommes de la même envergure. Par exemple, quand un homme journaliste fait preuve de caractère, elle est plutôt qualifiée d’« ingérable ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Télé-Loisirs (@teleloisirs)

« Je suis obstinée comme n’importe quel bon journaliste doit l’être, pas plus que ça ! J’ai du caractère et si j’étais un homme, ce serait une très grande qualité… Non ? » déclare-t-elle dans le podcast de Télé-Loisirs. Son obstination la met parfois dans des positions délicates lors de ses reportages. Mais Elise Lucet est capable de tout, dans les limites du légal, pour mener à bien ses enquête. Avec la vérité comme moteur et une intégrité comme la sienne, elle est une figure incontournable du journalisme français, Objeko ne saurait dire le contraire. Qui sait ce qu’elle va encore pouvoir nous apprendre sur les dessous de la société ?

Elise Lucet n’a pas fini de faire un travail exceptionnel. Et ce faisant, elle permettra aux femmes journalistes de s’imposer à l’égal des hommes dans ce domaine encore grandement masculin. Toutes les personnes compétentes et passionnées, homme ou femme, ont leur place. Ceux et celles qui sont animés par la quête de la vérité d’autant plus.