Elizabeth II humiliée : ce jour où la famille royale s’est ridiculisée en participant à Intervilles, « Un désastre »

Même dans les moments les plus sombres, Elizabeth II a toujours tenté de faire bonne figure. Hélas, à la fin des années 80, un énième rebondissement va faire basculer son précieux équilibre

© Reuters

Des souvenirs, Elizabeth II en a à revendre ! Pourtant, quand la presse aborde Edward, elle fulmine. Pourquoi est-ce un sujet tabou ?

Elizabeth II au plus mal !

Elizabeth II vient de fêter ses soixante-dix ans de règne. Le moins que l’on puisse c’est que ces décennies n’ont pas été de tout repos. A l’instar de toutes les dynasties, on ne compte plus les polémiques ainsi que les tragédies. Rien qu’à évoquer l’attitude ambivalente du prince Edward, l’équipe d’Objeko aurait de la matière pour écrire un film ! Sans plus attendre, nous racontons tous les détails de sa vie médiatique. Dire qu’il a entrainé sa mère avec le chaos est un éphemisme. Accrochez-vous cher lecteur, nous rentrons dans une zone de turbulences !

Incroyable mais vrai !

Souhaitant se démarquer des autres membres de la famille royale, il cogite pendant des mois entiers. Que peut-il faire pour se faire apprécier du public ? A l’époque, les réseaux sociaux n’existent pas. Donc, afin de redorer l’image de la lignée, la télévision demeure la seule solution. Décision est prise de réunir tout ce bon monde dans un jeu télévisé. Sur le papier, il y a des célébrités mais aussi ses frères et soeurs. De son côté, Elizabeth II est mi-figue mi-raisins. Traumatisée par un vieux documentaire de la BBC, elle impose ses conditions. D’une part, l’argent récolté ira à des associations de son choix. De l’autre, elle souhaite que les Windsor enfilent le costume de capitanes et non pas celui de candidats.

Et là, pour Elizabeth II, c’est le drame !

Disponibles sur YouTube, les archives ne laissent personne indifférent. Déguisements grotesques, épreuves pathétiques,  heureusement que le ridicule ne tue pas ! Finalement, malgré son manque de motivation, la princesse Anne l’emporte haut la main. La boucle est-elle bouclée ? Pas tout à fait. Un ami proche de la souveraine Elizabeth II accepte de briser le silence. En quelques mots, il fait un constat noir de la sitaution. « C’est un désastre qui n’aurait jamais dû être autorisé  » Pour preuve, lors de la conférence de presse qui a suivi la diffusion de cet (unique) épisode, c’est un naufrage.

Et maintenant ?

Depuis ce jour, l’entourage amical et famille du  fils d’Elizabeth II le houspille. Quant aux tabloïds, ils s’en donnent à coeur joie ! Surnommé « l’idiot« , le protocole s’organise et le fait disparaire des cérémonies officielles. Lui qui revait de la lumière des projecteurs va récolter la pire des punitions. On ne peut plus rien lui confier comme responsabilités de peur qu’il fasse encore une catastrophe. Ce fardeau, il risque fort de le porter jusqu’à son dernier jour. Chez Objeko, on ose imaginer le résultat si Internet avait existé…