Élodie Gossuin annonce une terrible nouvelle : ses 2 filles frappées par la maladie !

Le covid-19 ne fait pas de distinction entre anonymes et célébrités et touche aussi bien les uns que les autres. Aujourd’hui, l’ancienne Miss France Élodie Gossuin annonce que ce sont ses deux filles qui sont touchées par la maladie. Le variant Omicron fait battre des records de contaminations, il n’est donc pas étonnant que les célébrités en parlent de plus en plus.

Elodie Gossuin
Source : Jacques BENAROCH / SIPA

Les deux filles d’Élodie positives au covid-19 

En devenant la reine de beauté française pendant un an, Élodie Gossuin a sillonné le pays pour partir à la rencontre des français. Et depuis son règne, elle est restée dans le paysage médiatique en devenant chroniqueuse télé ou radio. Mais contrairement à son année en tant que Miss France, Élodie Gossuin n’hésite pas à parler de sa vie privée. Elle est l’heureuse maman de quatre enfants, Rose, Joséphine, Jules et Léonard, fruits de sa relation avec Bertrand Lacherie

Et alors que la rentrée des classes s’est tenue le 3 janvier dernier, ces deux filles sont restées à la maison. Pourquoi ? Elles sont touchées par le covid-19. « Ecole à la maison encore quelques jours. Toujours tout en double chez nous. 2/6 donc les autres au collège et au travail » précise Élodie sur Instagram, signifiant que les quatre autres membres de la famille y ont pour le moment échappé. 

Les écoles doivent absolument rester ouvertes 

C’est la volonté du gouvernement, et Emmanuel Macron l’assume pleinement. Après le premier confinement durant lequel l’entièreté du pays a été paralysé, comme mis en pause, il se refuse à fermer une nouvelle fois les écoles. Il se félicite d’ailleurs en constatant que la France est le pays d’Europe qui a le moins fermé ses écoles. 

Mais aujourd’hui, le covid-19 revient en force malgré la campagne de vaccination. Le variant Delta a provoqué une quatrième vague et la mort de milliers de citoyens, tandis que le variant Omicron, venu d’Afrique du Sud, fait exploser les compteurs de contaminations. Chaque jour, le record établi le jour précédent est battu. En revanche, ce variant est moins inquiétant. S’il est extrêmement contagieux, plus encore que ceux qui le précèdent, il apparaît moins dangereux, avec des symptômes simplement proches de ceux d’un rhume. 

Ainsi, malgré un taux d’incidence inédit (1753 quand le seuil d’alerte est à 50), les écoles ont assuré la rentrée le 3 janvier dernier. Le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer s’est penché sur la question au micro de Laurence Ferrari sur CNEWS : 

« Bien sûr que c’est dur, bien sûr que c’est compliqué. Bien avant janvier, nous savions que janvier serait très difficile. Donc l’enjeu, d’abord, c’est d’être solidaire, unis, pour réussir nos objectifs qui sont au service des enfants. Avoir l’école ouverte au maximum c’est un objectif partagé par tout le monde. Il faut voir dans quelles conditions on le fait. Pour le faire dans de bonnes conditions, on a durci la politique de tests qui, du coup, crée de la contrainte en plus, c’est vrai, qui pèse sur tout le monde, et sur les familles en particulier avec les tests et les autotests (…) On revient à l’école grâce au fait d’avoir un test négatif ». 

Les deux filles d’Élodie Gossuin devront donc faire un autotest négatif pour pouvoir revenir en classe. 

Plus de fermeture des classes 

Pendant un temps, la classe était fermée dès qu’un élève était positif au covid-19. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. En revanche, les autres élèves doivent se faire tester et être évidemment négatifs pour pouvoir retourner en classe. Mais les français sont si nombreux à faire des tests qu’il est parfois difficile de faire un test dans la journée. Les élèves finissent donc par manquer des jours d’école. 

Quant aux autotests délivrés gratuitement en pharmacie pour les personnes vaccinées et positives au covid-19 suite à un test antigénique au PCR, la rupture de stock tend les bras. Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, a réagi au nouveau protocole mis en place par l’État auprès de Francetvinfo. « C’est une très bonne mesure que les autotests soient distribués gratuitement et je m’en réjouis » indique-t-elle, avant de nuancer ses propos : « sauf que nous ne sommes pas prêts à le faire dès aujourd’hui ».


Pierre Lacoste

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.