Énergie : ces astuces pour réduire vos factures peuvent vous coûter très cher, méfiez-vous

Pour faire baisser sa facture d'énergie, certains sont prêts à employer des méthodes à risques voire vraiment dangereuses. En effet, ce sont des "astuces" carrément illégales. Elles les exposent donc en plus à de lourdes amendes s'ils se font repérer.

© par Mathilde Lepage-Énergie : ces astuces pour réduire vos factures peuvent vous coûter très cher, méfiez-vous

Le prix de l’énergie explose ces derniers temps. Les factures d’eau, les factures d’électricité ou encore le prix à la pompe à essence, les Français sont pris à la gorge. L’inflation galopante actuelle ne permet d’ailleurs pas d’envisager un avenir serein.

 

Malgré tout, impossible de se résigner. Les factures d’énergie grimpent mais il faut bien trouver des moyens de les payer. Ou bien, des méthodes pour réduire drastiquement sa consommation et éviter les fins de mois dans le rouge.

 

 

Les lecteurs d’Objeko n’ignorent pas que des centaines d’astuces se répandent sur les réseaux sociaux à ce sujet. Les internautes sont solidaires et pour réduire les facture d’énergie, ils existent des combines à connaître.

 

Cependant, il en existe aussi certaines qui peuvent être tentantes et qu’il faut savoir éviter. Celles qui vous mettent en danger et qui vous exposent à de lourdes amendes.

 

Des méthodes pour réduire ses factures d’énergie

 

C’est une véritable flambée des prix que connaissent les énergies ces derniers temps, et pas seulement. En effet, l’inflation frappe partout jusque sur le prix des boites de conserve ou des cahiers des écoliers.

 

Les principales causes de ce phénomène de hausse des prix des énergie sont la sortie de pandémie et le conflit russo-ukrainien. La pandémie puisque les périodes de ralentissement de l’activité du pays n’ont pas été sans conséquence sur l’économie donc. Puis, nous faisons également actuellement face aux prémisses des conséquences de la guerre en Ukraine.

 

De fait, faire des économies d’énergie est encouragé par le gouvernement et pas seulement parce que les prix sont en hausse. C’est aussi parce qu’un risque de pénurie, d’électricité notamment mais aussi de gaz, reste envisageable. Car c’est la Russie qui est le fournisseur d’une grande partie du gaz et de l’électricité du pays.

 

 

La Russie est aussi l’un des principaux fournisseurs de blé de la France mais c’est un autre sujet. Aussi, Objeko insiste pour dire que ce ne sont que les prémisses des conséquences du conflit. Car les conséquences se feront sentir sans doute encore durant de longs mois après la guerre.

 

Une astuce encore plus coûteuse

 

Mais pour revenir à l’énergie, c’est déjà étouffant pour certains foyers. Dès lors, au rang des astuces de baisse de sa consommation d’électricité par exemple, la fraude apparait comme une solution louable.

 

Selon nos confrères chez RTL, les trafics de compteurs sont de plus en plus nombreux. Ils faussent les données et baissent donc, à la source, le prix de la facture. Mais ce procédé est très dangereux. D’une part parce que les particuliers ne sont pas formés à manipuler de tels appareils. Et d’autre part parce que la fraude finit toujours par se faire repérer.

 

Une amende salée, qui peut s’élever à 45 000 euros, attend les contrevenants. Et, Objeko ne vous le fait pas dire, cette amende va s’ajouter à la régularisation de ce qu’ils doivent en facture énergie. Le tout ajouté à des pénalités de retard de paiement, bien entendu.