Enora Malagré fait une révélation déchirante au sujet de son combat contre l’endométriose

Une nouvelle fois, Enora Malagré s’est exprimée sur sa souffrance due à l’endométriose. Mercredi 4 août, sa dernière révélation a touché les internautes.

Enora Malagré pète un câble, dézingue violemment Cyril Hanouna, un string dans le c** pour 20 000 par mois"
Source : Capture d'écran

Enora Malagré vit un enfer à cause de l’endométriose. Depuis, elle prend régulièrement la parole pour rendre compte de ce problème qui touche de très nombreuses femmes. Mercredi 4 août, elle s’est saisie de son compte Instagram pour se confier à ses abonnés. Pour l’ancienne chroniqueuse de TPMP, l’été n’est en effet pas une saison agréable. Loin de là !

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Enora Malagré (@enoramalagre)

L’endométriose a longtemps été ignorée. Et pourtant, cette maladie fait énormément souffrir les femmes. C’est pourquoi de nombreuses stars qui en sont atteintes ont décidé de prendre la parole à ce sujet. Comme Enora Malagré, Laëtitia Milot et Lorie en parlent régulièrement dans les médias.

L’endométriose a eu d’énormes conséquence sur sa vie

Pour l’émission du Jarry Show sur Youtube, Enora Malagré s’était ainsi confiée sur ses turpitudes. « Je trouve que j’ai une gueule. Tu ne trouves pas que j’ai pris un peu cher ? J’ai pris dix kilos. J’ai 40 ans, je me suis fait ma petite crise de la quarantaine. Je ne l’ai pas bien vécu. J’ai fait la chialite du jour de mon anniversaire », avait-elle en effet déclaré.

Et d’ajouter « Je bois, je picole à mort, je bouffe énormément. J’adore ça. Je suis bretonne. Je fume des clopes. J’ai connu une société un peu plus libertaire que celle où on est maintenant. Je m’accroche à mon côté gargantuesque, rabelaisien à mort », a-t-elle en effet pris plaisir à souligner.

En cause, notamment : son impossibilité d’avoir des enfants à cause de la maladie dont elle souffre, l’endométriose. « Je ne peux pas avoir d’enfants. J’ai cette maladie. J’ai beaucoup essayé. Tous les jours, j’essaye. Je suis très bien entraîné, j’ai fait 7 fausses-couches. L’aventure de l’adoption me tend les bras donc on va y aller à fond. Je rêve d’un bébé. C’est ma priorité à mort. Et d’un mariage. », a-t-elle témoigné dans l’émission le Jarry Show.

Elle décide de se faire enlever l’utérus

Pour ne plus souffrir, elle a donc dû prendre une décision radicale. « Malheu­reuse­ment, après plusieurs fausses couches et des douleurs qui commençaient à apparaître, là on a vu les premiers kystes et on a diagnostiqué la maladie. J’avais des douleurs à tomber par terre et qui frôlent l’éva­nouis­se­ment. », a-t-elle aussi indiqué.

« Et puis, ne pas pouvoir me lever de chez soi pendant quasi 24 heures voire 48 heures, c’est incroyable. (…) Je suis à tel stade où l’on commence à me parler d’hysté­rec­to­mie. Je ne vous cache pas que psycho­lo­gique­ment parlant, ça me fait un peu peur d’en­vi­sa­ger de ne plus avoir d’uté­rus à mon âge. Déjà que c’est compliqué d’avoir des enfants, là ça serait la dépression », a-t-elle révélé dans les colonnes de Paris-match.

« A 37 ans, c’est jeune, mais je dois avancer. »

Pour ne plus avoir ses règles, elle a fini par se rendre à l’évidence : elle devait se faire retirer l’utérus. « A 37 ans, c’est jeune, mais je dois avan­cer. », a-t-elle enfin expliqué à nos confrères de Paris-Match.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Enora Malagré (@enoramalagre)

La toute première fois qu’elle avait abordé le sujet, c’était en 2017, sur le plateau de Touche pas à mon poste. En effet, un internaute voulait tout simplement savoir si elle comptait faire un enfant avec son amoureux du moment, Doumé. En toute transparence, Enora Malagré avait alors expliqué la situation. « C’est un peu tôt déjà. J’adorerais le mariage aussi mais tout ça c’est un peu tôt. Moi j’ai un petit souci, c’est que moi j’ai une maladie qui s’appelle l’endométriose et j’ai d’autres soucis et c’est compliqué d’avoir des enfants pour moi », avait-elle ainsi expliqué.

« Pour nous, l’été, c’est vraiment la pire des pires des périodes »

Forte de sa notoriété, Enora Malagré a fait prendre conscience de la souffrance liée à cette maladie. Mercredi 4 août, l’ancienne chroniqueuse vient de faire part d’une autre difficulté à laquelle elle doit faire face. En effet, l’été est une saison particulièrement difficile pour elle. « Pour nous, l’été, c’est vraiment la pire des pires des périodes. Parce qu’évidemment, pour tout le monde, et pour nous en particulier, le tampon plus la mer ou la piscine, ce n’est pas possible », a-t-elle ainsi lâché. Tandis que tout le monde profite de cette période, elle se sent exclue. Heureusement, sa communauté d’abonnés a pu encore une fois lui apporter son soutien.


Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.