Énorme gaffe d’Anne-Sophie Lapix : elle s’excuse face au public et à Manuel Valls !

On ne laisse rien passer à la journaliste qui est toujours pointée du doigt en ce moment. Découvrez la boulette commise pendant la soirée électorale ce dimanche 24 avril.

© ABACA

Décidément, on ne parle que d’Anne-Sophie Lapix en ce moment sur nos écrans. En effet, déjà, elle avait suscité toutes les attentions quand elle a été écartée du débat de l’entre-deux-tours par Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Sa pugnacité semble agacer les politiques. Maintenant, c’est parce qu’elle, ou plutôt sa chaîne a fait une boulette et elle a dû présenter ses excuses en direct. On vous explique pour quelles raisons.

Anne-Sophie Lapix, une journaliste au caractère bien trempée

Le dimanche 24 avril, c’était le jour J du second tour de l’élection présidentielle. Les urnes ont parlé et c’est Emmanuel Macron qui est sorti gagnant pour un second quinquennat. C’est Anne-Sophie Lapix qui animait la soirée électorale sur la chaîne France 2. En direct sur le plateau, la journaliste a été obligée de présenter ses excuses au public et à Manuel Valls. Les journalistes occupent un métier comme un autre, avec beaucoup d’humains, alors les erreurs sont possibles. En effet, des bourdes arrivent régulièrement à la télévision, surtout quand les journalistes sont en direct.

Anne-Sophie Lapix n’est pas la seule. Dans le clan des boulettes, on peut citer Laurence Ferrari qui a rebaptisé Marine Le Pen en « Marine Macron » sur sa chaîne CNews. Un peu plus tard, c’est Anne-Sophie Lapix qui a dû avouer sa faute. De quoi s’agit-il ?

Après la découverte des pourcentages de l’élection présidentielle, une soirée spéciale a suivi. Anne-Sophie Lapix a reçu plusieurs hommes et femmes politiques sur son plateau afin d’expliquer les résultats et parler de l’avenir de la France. Dans le lot des invités, il y avait Manuel Valls. Pour rappel, il a quitté la France pendant le quinquennat d’Emmanuel Macron et il a occupé le poste de conseiller municipal à Barcelone. Celui-ci a été associé par erreur au parti socialiste. En effet, lorsqu’il a fait ses déclarations dans l’émission, il était écrit « Parti socialiste » sous son nom. Lapsus ?

Anne-Sophie Lapix corrige la boulette de France 2 en direct

Une bourde qu’Anne-Sophie Lapix devait tout de suite rectifier. Elle a présenté ses excuses en direct auprès du candidat : « Nous précisons, et nous nous excusons auprès de notre public, je crois que sous le nom de Manuel Valls, il était écrit Parti Socialiste. Donc vous n’êtes plus, depuis un petit moment déjà, au Parti socialiste« , a expliqué la journaliste de France 2. Manuel Valls a clarifié sans plus attendre : « Depuis cinq ans. » Anne-Sophie Lapix ajoute : « Excusez-nous pour cette erreur. » Mais, comme à son habitude, l’homme politique qui a abandonné le Parti socialiste en 2017 est resté courtois et a continué ses explications avec le sourire sur le plateau.

Manuel Valls a manqué de vigilance au premier tour de l’élection

Anne-Sophie Lapix et France 2 ne sont pas les seuls à commettre des erreurs. Le 10 avril dernier, Manuel Valls s’était rendu aux urnes pour le premier tour de l’élection présidentielle. Très fier d’avoir fait son rôle de citoyen, l’homme politique partage la nouvelle sur son compte Twitter. « J’ai voté ! Droit, devoir, chance de vivre dans une démocratie et un pays libre« , écrit-il. Le message était accompagné d’un cliché de sa carte électorale ainsi que de sa carte d’identité avec le numéro d’identification bien visible…

On peut dire que l’homme ne voit le mal nulle part ! En effet, cette imprudence pourrait lui couter cher. Le journaliste Nils Wicke a voulu sensibiliser sur les chiffres de l’usurpation d’identité et publie le message suivant : chaque année dans l’hexagone, « 200.000 personnes seraient victimes d’une usurpation d’identité sur les réseaux sociaux. »