Éric Zemmour, accusé d’agressions sexuelles, de nouveaux témoignages fracassants à son encontre !

Accusé d’agressions envers les femmes, Éric Zemmour fait l’objet de nouvelles accusations accablantes. D’autres femmes font part du comportement totalement déplacé du journaliste.

© CNEWS

Après des premières accusations d’agressions envers une femme, Éric Zemmour doit aujourd’hui faire face à de nouvelles déclarations fracassantes faisant état de son comportement déplacé. Des nouveaux témoins confirmeraient ainsi que le célèbre journaliste et chroniqueur aurait effectivement eu une attitude indigne envers la gent féminine. Objeko revient donc pour vous sur les faits dont l’homme de médias serait accusé.

Éric Zemmour : la suite de son affaire concernant des faits de harcèlement

Un homme dans la tourmente

Depuis qu’il est devenu très médiatique, Éric Zemmour a connu un nombre incalculable de détracteurs. Dès ses premiers passages chez Laurent Ruquier le samedi soir, il était ainsi la cible d’attaques concernant ses prises de position parfois très tranchées. Taxé d’être véritablement à droite sur l’échiquier politique, il est ainsi souvent la cible d’opposants. Sur tous les sujets, notamment concernant l’immigration, il affiche ainsi des idées parfois dérangeantes pour certains. Néanmoins, l’homme est doté d’une grande culture et d’un sens du débat. Certains de ses adversaires ont donc parfois du mal à véritablement le déstabiliser.

Un homme qui en tout cas ne laisse jamais insensible. Mais si Éric Zemmour fait aujourd’hui la une de l’actualité, ce ne sont pas pour ses célèbres joutes verbales. Mais bien pour des raisons d’une véritable gravité. En effet, il y a quelques jours, une conseillère municipale d’Aix-en-Provence portait donc des accusations précises concernant la star du petit écran. Sur sa page Facebook, Gaëlle Lenfant affirmait ainsi le 27 avril dernier qu’elle aurait assisté en 2004 à un dîner en compagnie d’Éric Zemmour.

Des gestes déplacés

Lors de cette soirée, l’ancien acolyte d’Éric Naulleau aurait ainsi eu des gestes déplacés à son égard.  » Je me lève, il se lève aussi. Il m’attrape par le cou me dit : Cette robe te va très bien, tu sais ?´. Et membrasse. De force. Je me suis trouvée tellement sidérée que je n’ai rien pu faire d’autre que le repousser et m’enfuir en courant. Trembler. Pleurer, me demander ce que j’avais bien pu faire « . Des accusations qui, bien évidemment, font les faits d’un véritable séisme concernant l’homme médiatique. Rapidement, certains de ses proches ont pris la parole pour affirmer qu’Éric Zemmour n’aurait en réalité  » aucun souvenir de cette scène « .

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Éric Zemmour (@eric_zemmour)

Pour Éric Zemmour, cela ne fait aucun doute : il s’agirait bien d’une affaire  » politique qui sort au moment où chacun sait qu’il y a des velléités autour de lui « . Il évoquerait ainsi une occasion de lui nuire. Mais aujourd’hui, d’autres femmes témoignent. Ainsi, Aurore Van Opstal, une journaliste belge, fait un récit précis de sa rencontre avec Éric Zemmour en 2019. Originaire de Charleroi dans le plat pays, cette auteure aurait ainsi sollicité la présence du chroniqueur de CNews à l’anniversaire de son père. Éric Zemmour aurait accepté de la rencontrer avant que tout ne dérape selon son témoignage. Objeko revient donc pour vous sur ses déclarations.

 » Tétanisée « 

Dans ce récit, la femme de lettres, originaire de Wallonie, aurait ainsi décrit des moments très difficiles à vivre. Dans cette déclaration, elle affirme que  » tout en parlant à son père « , Éric Zemmour aurait touché son genou tout en remontant sa main vers un endroit qu’il n’est pas nécessaire de préciser.  » Il a fait comme ça deux allers-retours. (…) Je ne comprenais pas ce qu’il se passait, je le connaissais depuis trois minutes. Il avait 60 ans, j’en avais 29 « . Sur le coup, la victime présumée n’aurait pas eu la force de réagir. Des accusations d’une extrême gravité qui malheureusement sont loin de s’arrêter là. Puisqu’une autre femme prénommée Anne dont on ne connaît pas le nom de famille désigne également Éric Zemmour comme un prédateur.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Eric Zemmour (@ericzemmour_)


Fan du personnage, elle aurait ainsi sollicité un rendez-vous avec son idole. Lors de cette rencontre dans un débit de boissons, le journaliste aurait eu un comportement inadapté après avoir réglé la note, «  Il m’a demandé de le remercier autrement, s’est penché (…). Il a mis sa langue et tout ! Je l’ai repoussé encore, mais pas assez et je me suis laissée faire. Moi, je me dégoûte. Je me trouve trop débile d’avoir cédé à ses avances. J’étais paniquée quand je suis rentrée “. Des déclarations recueillies par Médiapart. À ce jour, Éric Zemmour ne semble pas s’être encore exprimé dans cette affaire et ses réactions sont donc très attendues. Il s’agit donc une fois plus de graves accusations concernant un personnage très médiatique. Une affaire qui oblige néanmoins de rappeler deux principes de base : que les paroles des victimes doivent toujours être entendues et que la présomption d’innocence existe.