Eric Zemmour réagit cash aux menaces de décapitation reçues par Christine Kelly, ces « êtres ignobles »

Pas simple de faire son métier de journaliste aujourd'hui ! Surtout quand on avait comme collègue Eric Zemmour. Christine Kelly a reçu des menaces de mort. Face à ces dernières, le candidat à la succession d'Emmanuel Macron réagit avec véhémence.

© C8

Habitué à travailler Christine Kelly par le passé, Eric Zemmour revient sur les menaces et la défend envers et contre tout ! Jugez plutôt !

Eric Zemmour balance du lourd !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Christine Kelly (@christine_kellylea)

Lorsque Christine Kelly confie les menaces reçues, ses fans s’effondrent. Personne n’aurait pu anticiper qu’elle soit dans le viseur de ses haters. Cette phrase, elle la grave en elle et ne l’oubliera pas de sitôt. « Votre tête tombera comme une ardoise un soir d’orage ». Pour autant, après avoir porté plainte, elle continue à animer son émission Face à l’info. Depuis trois ans, elle pulvérise des records d’audience, avec ou sans la présence d’Eric Zemmour. Plus que jamais, elle estime que leurs détracteurs communs n’ont pas du tout à influer sur sa carrière de journalistes. Qu’en pense l’ancien éditorialiste et candidat à l’élection présidentielle ? C’est justement ce qu’Objeko vous propose de découvrir !

Une expérience inoubliable

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Christine Kelly (@christine_kellylea)

Dans Face à Baba, Cyril Hanouna a invité un florilège de gens en désaccord total avec Eric Zemmour. Il a d’ailleurs précisé qu’il était prêt à débattre avec tout le monde.  Pour autant, il y a quelques personnes qui ont aussi accepté de venir du bien de l’auteur du livre Le Suicide français. C’est notamment le cas d’Eric Naulleau ou encore de Christine Kelly. Pour preuve, cette dernière le compare à l’un des mousquetaires d’Alexandre Dumas et lui donne le surnom délicat de D’Artagnan. Elle nous l’assure, elle a « passé des moments exceptionnels » avec lui sur le plateau de Face à l’info. Par contre, ne comptez pas sur elle pour livrer son avis sur le programme du parti Reconquête. L’ex-sage du Conseil supérieur de l’audiovisuel résume avec soin sa philosophie. « Je ne suis ni pour ni contre, je suis journaliste ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Christine Kelly (@christine_kellylea)

Du reste, ces dernières semaines, l’attitude Léa Salamé face à Eric Zemmour a fait la polémique. C’est pourquoi, Christine Kelly botte en touche et ne relèvera jamais pour qui elle compte voter pour l’élection présidentielle. Sur les réseaux sociaux, un drame se noue en coulisses. On a appris qu’elle a été victime de menaces odieuses. Cette fois, elle tombe le masque et déclare que « ça n’a pas été facile, j’en ai perdu beaucoup de cheveux devant. » Toujours optimiste, elle livre une anecdote étonnante. « Ce n’est pas grave, j’ai du mascara ça ne se voit pas« . Elle nuance ses propos en précisant aux téléspectateurs que « c’était émotionnellement difficile, mais c’était rattrapé par l’ambiance« .

Quand Eric Zemmour s’en mêle, ça fait des étincelles !

Christine Kelly n’est pas la seule à avoir vécu un tel acharnement. Eric Zemmour en fait souvent les frais. Aussi, il appuie ses propos avec compassion et empathie. « J’ai connu la même chose, donc je sais ce qu’elle dit et elle a raison » ! Quand elle déclare avoir dû faire le tri parmi ses collègues, elle ne donne pas de nom. Là encore, le candidat à la location de l’Élysée met son grain de sel et a une manière cash pour les qualifier. Il estime que « ceux qui tournent le dos à Christine Kelly pour avoir travaillé avec moi sont des imb*ciles et ceux qui la menacent sont des êtres ign*bles. »

Émue, Christine Kelly ne trouve pas les termes pour remercier Eric Zemmour pour sa bienveillance. En effet, il a été le premier à lever son téléphone pour prendre de ses nouvelles. Contrairement à certains qui « ont mis plusieurs semaines à réagir », son ancien acolyte ait exactement quoi dire pour lui remonter le moral. Avec ses mots, il apaise ses maux !

Enfin, sur Twitter, Christine Kelly révèle en partie ce qui s’est passé après cette séquence de Face à Baba consacré à Eric Zemmour. « Ma vidéo des insultes hors antenne n’a pas été diffusée. » Visiblement, l’ambiance n’était pas au beau fixe sur C8. Comme toujours, elle choisit de rester discrète. « Ce n’est pas mon rôle, je préfère le débat ». Suite au prochain numéro d’Objeko !