Est-il vraiment sain de dormir avec son chat ? Voici la réponse des experts

Depuis qu'il est entré dans nos vies, on ne l'imagine plus sans lui ! Du lever au coucher, nos chats ou chiens nous accompagnent. Aussi, faut-il les laisser dormir à nos côtés ou bien leur apprendre à aller ailleurs ? Objeko fait le point sur cette question polémique !

© Laopiniondemurcia

Quand vient l’heure de dormir, on n’a pas souvent le coeur à se séparer de nos amis les chats. Est-ce une bonne ou mauvaise idée ?

Dormir ou pas avec ses chats ?

Plus de la moitié des propriétaires de chats acceptent qu’ils nous rejoignent au lit. Cher lecteur d’Objeko, que pensez-vous de cette information incroyable. Rassurez-vous, la rédaction ne va pas essayer de vous convaincre plus dans un sens que dans l’autre. Comme toujours, notre équipe tente de faire l’arbitre entre les différents camps. Pour autant, personne ne remet en cause le lien qui existe entre les félins et nous. Durant le confinement, de nombreuses stars ont dévoilé une minuscule partie de leur intimité en les présentant aux fans. On a saisi qu’eux aussi se posent les mêmes questions. De fait, ils hésitaient à franchir le pas du sommeil. D’ailleurs, personne d’entre vous n’a osé interroger de Morphée à ce sujet ? Acceptera-t-il encore longtemps de se faire voler ou partage sa place ? C’est parti, on vous donne les tenants et les aboutissants de ce débat qui n’en finit pas.

Attention aux nuisances des chats !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marina Jaquet (@marina_creativite)

Des scientifiques américains ont décidé de s’intéresser à cet étrange phénomène. Lorsque les experts livrent leurs conclusions, ils ne se font pas que des amis. D’une part, ils trouvent ça hallucinant que les chats se permettent un tel écart. Quant aux maitres, ils sont responsables et devraient leur apprendre à ne pas franchir le seuil de la chambre à coucher. Comme pour se justifier des critiques, ils estiment avoir des preuves que la qualité du sommeil des humains diminue sans qu’ils en aient vraiment conscience. Après de nombreux tours dans le lit au cours de la nuit, ils tombent nez à nez avec leur animal de compagnie. Forcément, la peur de le blesser ou de se faire griffer est là. Petite anecdote qui devrait sans doute vous décourager. Les chiens ronflent aussi fort que certains adultes ! Et ce n’est pas Jean-Luc Reichmann qui pourra dire le contraire. Dire qu’il vient juste d’intégrer son labrador dans le scénario de Léo Matteï. Cette fois, si elle trouve le sommeil dans sa loge, et malgré les conseils d’Objeko dans cet article, c’est l’insomnie assurée !

La question de la propreté joue beaucoup

En ces temps de pandémie, il est plus que jamais nécessaire de prendre soin de soi et de ses chats. Donc, si on a tendance à développer des allergies et à faire de l’asthme, il est évident que le félin ne peut pas s’installer sur la couette ou bien sur l’oreiller. Même quand vous êtes absent, cela peut avoir des conséquences néfastes sur la qualité de votre nuit ou bien la quantité d’heures de sommeil réparateur. Pour éviter les désagréments sanitaires, Objeko vous rappelle que la visite chez un vétérinaire est indispensable. Ne négligez jamais les vaccins ou bien tout autre conseil lié à la survie de votre animal.

Le débat reste entier

Dans le nord des États-Unis, on ne pense pas du tout pareil. Après avoir analysé le psychisme de ceux qui avaient franchi le pas et les autres, le constat est clair comme de l’eau de roche. Décuplée, la complicité entre le félin et son propriétaire est indéniable. Au niveau du cerveau, on voit bien que certains neurotransmetteurs réagissent. Confort, bien-être, sécurité sont des arguments qui tournent en boucle dans la bouche des admirateurs de chats. Ont-ils réussi à convaincre les méfiants ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @chez_marie_couleurs

Si vous avez un appartement suffisamment grand pour que vos chats puissent déambuler en toute tranquillité, c’est encore mieux. D’ailleurs, c’est également plus hygiénique que sa litière se trouve à proximité de sa tanière. Même les enfants devraient se plier à ce règlement et ne pas tenter de le contourner. Ils auront toujours le temps de jouer avec eux. De toutes les manières, ces animaux ont la réputation d’être beaucoup plus indépendants que les chiens. Nous n’avons pas besoin de les sortir, ils s’organisent rapidement. C’est bien connu, ils retombent à chaque fois sur leurs pattes. Donc, ne culpabilisez pas si vous devez les « chasser » de votre lit. Ce n’est que partie remise pour de nouvelles aventures en votre compagnie. Devant une série télévisée, faites-leur confiance. Sous le plaid, ils seront les premiers à venir se blottir et ronronner contre vous !