Estelle Mouzin enfin retrouvée 19 ans après sa disparition ?

L'espoir renaît pour la famille d'Estelle Mouzin, les recherches à venir pourraient bien se révéler productives.

© Capture facebook

Dans quelques semaines, des recherches vont reprendre pour tenter de retrouver le corps d’Estelle Mouzin. Au micro d’Europe 1 le 17 mai dernier, l’avocat du papa de la jeune fille disparue en 2003 évoquait les fouilles qui s’apprêtaient à reprendre. Il a également fait part de son optimisme résultant de l’utilisation de nouvelles technologies. Les enquêteurs comptent aussi sur l’aide de celle qui a été la complice de Michel Fourniret pendant de longues années. Actuellement en prison pour purger une peine à perpétuité, l’épouse du tueur en série aurait assisté à l’enterrement de la fillette. Voici tout ce que nous savons au sujet des dernières avancées de l’enquête.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gossip Room (@gossiproomoff)

De nouvelles recherches organisées pour retrouver Estelle Mouzin

Cette année 2003 avait été marquée par la disparition d’Estelle Mouzin. Âgée de 9 ans, la jeune fille résidait à Guermantes, en Seine-et-Marne. Il a fallu attendre plusieurs années et de longues heures d’enquêtes pour relier cette disparition à Michel Fourniret. C’est en 2018, que le rapprochement avec le tueur en série a été fait. Au mois de mars plus précisément, le pédocriminel était entendu dans le cadre d’une audition. Condamné à perpétuité pour des meurtres, viols et séquestrations d’enfants, il a finalement formulé des aveux concernant la disparition d’Estelle Mouzin. À ce sujet, l’avocat du père de la petite victime a fait des révélations sur Europe 1.

Au sujet des nouvelles recherches, le juriste a d’abord évoqué une « dernière tentative » pour retrouver le corps de la fillette. « On ne désespère pas » avait-il confié avant d’ajouter que les fouilles auraient lieu juste après l’été dans les Ardennes et plus précisément dans le bois communal d’Issancourt-et-Rumel. Après les recherches, l’avocat a précisé que le dossier serait renvoyé aux assises.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par L’Info Rapide (@linforapide)

Des fouilles qui s’appuient sur les nouvelles technologies et l’aide potentielle de Monique Olivier

Eric Mouzin, le papa de la fillette, ne perd pas espoir 19 ans après sa disparition. Il compte bien sur les nouvelles technologies pour « identifier les mouvements de terrain ou qui permettent de voir où est enterré le corps d’Estelle ». Ainsi, les recherches pourraient enfin se révéler productives. En outre, la famille d’Estelle, son avocat et les enquêteurs pourraient également bénéficier d’une aide inattendue. Monique Olivier, la femme de Michel Fourniret, pourrait les guider vers le corps d’Estelle Mouzin. Comme son mari, celle-ci a été condamnée à perpétuité pour avoir été complice de ses nombreux meurtres.

L’avocat d’Eric Mouzin, Maître Didier Seban, a confirmé aux journalistes d’Europe 1 que Monique Olivier a avoué avoir assisté à l’enterrement de la jeune fille. Pourtant, l’épouse du pédocriminel a nié pendant deux ans avoir accompagné ce dernier sur les lieux. Quoi qu’il en soit, obtenir des informations de la complice du tueur en série ne va pas être facile. En effet, « sa perversité fait qu’elle joue encore avec les enquêteurs, les magistrats, avec tout le monde. Mais on va encore la réinterroger. » a déclaré Maître Didier Seban.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Micromédia (@micromedia_off)

La famille d’Estelle Mouzin garde espoir

Eric Mouzin, le père de la jeune fille disparue, se montre optimiste concernant les recherches à venir. Au « Journal du Dimanche », il déclarait : « Pour la première fois, l’enquête est structurée » avant d’ajouter qu’il avait constaté de réelles avancées. Mais celui qui vit cette terrible épreuve depuis près de 20 ans a également évoqué la manière dont lui et sa famille supportent cette situation. « Face à l’horreur, je tiens, c’est tout. Dans cette affaire on est passé par un certain nombre d’étapes particulièrement éprouvantes. Pour moi, pour ma famille, il faut continuer à vivre, vraiment. »

Après la disparition de sa fille, Eric Mouzin n’a pas eu d’autres enfants. Mais il est  papa de quatre jeunes adultes. « …Ceux de la femme que j’ai épousée en 2008. Avec eux, qui sont désormais de jeunes adultes, on partage les soucis, les joies, mais aussi, on se doit de répondre à leurs questions sur les avancées de l’enquête ». 

À présent, la famille d’Estelle Mouzin, son avocat et les enquêteurs doivent patienter jusqu’au lancement des fouilles dont tout le monde attend des résultats. Si l’optimisme est bien présent, il est impossible de prédire l’issue de ces investigations.