[Étude] Assistant vocal : 2017 sera l’année des enceintes connectées

Selon une étude menée par VoiceLabs, les enceintes connectées et autres assistants vocaux comme le Amazon Echo et le Google Home devraient se vendre comme des petits pains au cours de l’année 2017. Découvrez les prédictions de ventes pour ces appareils d’un genre nouveau. 

En 2016, plusieurs leaders de l’industrie high-tech ont présenté leurs haut-parleurs connectés. De nombreux constructeurs ont décidé de proposer leur propre déclinaison du Amazon Echo, reposant sur l’assistant vocal Alexa. Nous avons par exemple pu découvrir le Lenovo Smart Assistant, ou le LG Hub Robot. De son côté, Google a dévoilé Home, une enceinte connectée fonctionnant sous Google Assistant, son propre assistant vocal.

D’après VoiceLabs, ces appareils pourraient s’écouler à hauteur de 24,5 millions d’unités en 2017. Ceci représente trois fois le nombre d’exemplaires vendus en 2016, estimé à 6,5 millions. En 2015, les ventes ne dépassaient pas 1,7 million.

Les géants de la tech se lancent sur le marché du haut-parleur connecté

L’Américain Amazon devrait mener la charge, grâce à ses appareils Echo, Echo Dot, Tap, et tous les appareils tiers fonctionnant avec Alexa. Google devrait talonner son rival, grâce à des partenariats avec des tiers comme Belkin et Honeywell.

Selon les rumeurs, Microsoft devrait également proposer une enceinte connectée sous Cortana, conçue en collaboration avec Harman Kardon. De même, Apple pourrait proposer un appareil sous Siri, et Samsung dévoilerait éventuellement un haut-parleur connecté sous Viv, l’assistant vocal qu’il a récemment racheté. Facebook et Snapchat pourraient aussi se lancer prochainement sur le marché.

Une enceinte connectée, mais pourquoi faire ?

Un sondage mené par VoiceLabs en décembre 2016 révèle que 46,7% des utilisateurs d’Echo et Home utilisent leurs appareils pour diffuser de la musique ou des livres audio. 29,1% s’en servent pour contrôleur leurs appareils de la maison connecté, 29% les utilisent pour les jeux et le divertissement, et 26,5% pour écouter des podcasts et des informations.

Le rapport met aussi en avant les points fort de chaque assistant. Google Assistant se distingue ainsi par sa connaissance du web, Amazon Alexa par sa maîtrise du e-commerce, tandis que Cortana excelle pour les emails, les calendriers et les répertoires de contact.

En juin 2016, Alexa proposait environ 1000 compétences. En janvier 2017, ce nombre monte à 7000. Cependant, seules 31% de ces compétences ont été évalués plus d’une fois par les utilisateurs. Parmi les catégories de « skills » les plus appréciées, on compte l’information, la météo, et le lifestyle.

L’année 2017 devrait marquer un tournant pour l’industrie de la maison connectée, avec une démocratisation des technologies smart home. Il faudra cependant attendre 12 mois pour voir si ces prédictions se confirment.

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply