Objets connectés : 800 milliards de dollars d’investissement en 2017

Le bureau IDC a livré ses prévisions pour le secteur de l’IoT. Le futur semble radieux pour les objets connectés avec des chiffres de vente faramineux. On vous dit tout dans cet article.

Industrie, énergie et logistique : des secteurs qui mettent l’accent sur l’IoT

Le bureau d’étude IDC vient de livrer ses dernières recherches. Le moins qu’on puisse dire c’est que les objets connectés ont le vent en poupe. Le secteur industriel est en tête des dépenses pour l’IoT avec pas moins de 105 milliards de dollars d’investissement. L’énergie (eau, gaz, électricité) vient en seconde position avec 56 milliards de dollars d’investissement dans des objets connectés. Le secteur de la logistique n’est pas en reste : 50 milliards de dollars.

+16,7% d’investissement cette année

L’augmentation des investissements en équipements IoT serait ainsi de +16.7% pour cette année. Cela représenterait pas moins de 800 milliards de dollars pour 2017. Le bureau d’étude prévoit d’ici 2021 des chiffres presque doublé, soit 1.4 billions de dollars d’investissement. Oui, ça donne le vertige ! D’autres secteurs comme les aéroports ou la grande distribution sont aussi intéressés par les objets connectés et ne manqueront pas d’intensifier leurs investissements dans ce domaine.

Objets connectés dans le monde

Toujours d’ici 2021, c’est le marché sur le continent asiatique qui devrait être le plus important (455 milliards de dollars), suivi par le continent américain (421 milliards de dollars) et enfin l’Europe (247 milliards de dollars). Notre continent semble donc rester à la traîne, ce qui vient confirmer les résultats de précédentes études. La France en particulier a un taux d’adoption des objets connectés plutôt faible.

Les particuliers toujours plus demandeurs

Si l’industrie se penche fortement sur les objets connectés, il est d’autres secteurs qui sont très demandeurs dans le monde. Les assurances et les particuliers sont les plus gros investisseurs avec des augmentations respectives de 20.2% et 19.4% cette année. Les consommateurs sont particulièrement friands de wearables. Apple a ainsi frappé un grand coup avec ses Watchs Serie 1 et 2, gardant la place du roi avec 14.6% de parts de marché.

Wearable objets connectés

Face à lui se trouvent Xiaomi et Samsung, ce dernier affichant une augmentation des ventes depuis 2016 de 90.8%. Un chiffre dû à l’arrivée de l’excellente Gear S3. Le désintérêt du grand public pour Android Wear n’est probablement pas étranger à ces chiffres non  plus… Le cas de Xiaomi est à nuancer : le constructeur asiatique réalise une majorité de ses ventes en Chine. Malgré 14.7% de parts de marché, il a subi une baisse de 3.3% par rapport à 2016. Le Mi Band 3 se fait toujours attendre et changera probablement les choses quand il apparaîtra.

Enfin, il reste Fitbit. Longtemps sur le podium, l’américain montre des signes de difficultés malgré la possession de 12.3% de parts de marché. La sortie des Alta HR et Charge 2 (lire notre test) n’aura semble-t-il pas séduit le public. Le rachat d’entités comme Pebble et Vector devrait aider la marque à sortir d’ici fin 2017 des montres connectées de qualité. En attendant, Fitbit reste discret et donne peu de signes de vie. Doit-on y voir le signe d’un futur déclin ? L’avenir le dira.

Le marché des objets connectés se porte bien, tant pour les professionnels que pour les particuliers. Reste maintenant aux constructeurs à travailler d’arrache-pied pour améliorer le côté logiciel et surtout la sécurité, l’un des enjeux majeurs actuellement.

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply