Étude : seuls 23% des entreprises tirent profit de l’internet des objets

Selon une étude menée par CompTIA, seuls 23% des entreprises sont parvenues à tirer profit de l’internet des objets en 2016. Sans être impressionnant, ce pourcentage représente toutefois une forte évolution par rapport à l’an dernier. 

comptia

En 2015, 8% des entreprises technologiques étaient parvenus à tirer profit des objets connectés. Cette année, ce taux est monté à 23%. Un tiers des entreprises interrogées par CompTIA prévoit de dégager un profit dans les 12 mois à venir. Trois quarts d’entre elles voient davantage d’opportunités que l’an dernier dans l’internet des objets. En revanche, 21% n’ont pas changé de point de vue sur ce secteur nouveau.

De son côté, dans son dernier rapport Mobility, Ericsson prédit que le nombre de connexions IoT dépassera le nombre de connexions smartphones en 2018. Entre 2015 et 2021, ce nombre devrait connaître une croissance de 23% par an pour atteindre un total de 28 milliards d’appareils connectés.

Freins et obstacles

iot

Plusieurs obstacles se dressent encore face à cette croissance. La complexité technologique, les coûts, les problèmes de fiabilité, de confidentialité et de sécurité restent des défis à relever pour les constructeurs et les consommateurs.

Selon Robinson, les compétences informatiques et les business lines associées au déploiement IoT sont des extensions des plages de compétences des business lines informatiques traditionnelles. Toutefois, la complexité des projets IoT les rend difficile à prendre en charge en interne.

Les services IoT les plus demandés

consulting-iot

Toujours d’après CompTIA, le consulting IoT est le service le plus populaire auprès des constructeurs d’objets connectés, avec 40% des entreprises interrogées offrant ce service. La sécurité arrive en 2ème position avec 36%, suivi par les analyses, les services gérés, le développement d’applications personnalisées, la revente et les services d’infrastructure en 30% et 35%. En dehors de ces principaux services, les autres entreprises interrogées opèrent dans des marchés de niche.

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply