Evelyne Dhéliat brise le silence sur sa maladie fracassante et ses conséquences

Pour la première fois, Evelyne Dhéliat accepte de nous dire la vérité sur son cancer. Moral, doutes, remise en question, elle confie absolument tout avec Anne-Elisabeth Lemoine ! Face à tant d’humilité, la rédaction d’Objeko applaudit !

Evelyne Dhéliat brise le silence sur sa maladie fracassante et ses conséquences
© Bestimage

Evelyne Dhéliat est une battante. C’est simple, elle ne lâchera jamais rien. Plus que jamais, elle souhaite nous raconter son combat !

Evelyne Dhéliat, une femme si pudique

Dans la vidéo ci-dessus, Evelyne Dhéliat fait un constat dramatique d’une bien étrange manière. En effet, ce bulletin météo futuriste nous montre son engagement écologique. Plus que jamais, elle souhaite tirer la sonnette d’alarme sur la situation. Si on ne fait pas attention au quotidien, le réchauffement climatique risque de nous pourrir la vie. Donc, elle profite de sa notoriété et de ses connaissances pour secouer les consciences. Hélas, en coulisses, ce n’est pas le seul combat qu’elle a à mener. Lorsqu’elle a eu son cancer, elle est passée par tous les stades. Sans plus attendre, Objeko vous raconte comment elle a affronté le pire !

Quand son travail la sauve

Grâce aux épaules de ses proches, Evelyne Dhéliat sait qu’elle n’est pas seule. Sans rentrer dans les détails, elle estime qu’elle a une immense détail envers son cercle familial et amical. Aussi, elle décide de prendre le taureau par les cornes. En s’entourant des meilleurs médecins, elle leur impose son choix. Reprendre son activité professionnelle le plus possible. Or, quand on est connu, ce n’est pas toujours simple de gérer les conséquences sanitaires d’un cancer. Comment va-t-elle faire ? Objeko vous dit tout !

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par CMI France (@cmifrance)

Lorsque les fans d’Evelyne Dhéliat apprennent la nouvelle, le choc est rude. Du reste, ils prennent leur plume pour la réconforter. Face à une journaliste de S le magazine, elle révèle avoir compris qu’elle comptait plus que tout. « Ma parole, mon attitude, le fait d’être là, à l’antenne, pouvait aider certaines personnes. » En ce qui concerne la direction de TF1, elle s’adapte à la situation et la laisse faire ce qu’elle veut. Si elle se sent assez forte, pourquoi pas. Avec le recul, elle estime que « l’épreuve nous renforce, on est obligé d’aller de l’avant, sinon ça ne va pas. Il ne faut pas lâcher prise dans la vie. »

Ce détail qui ne trompe pas

Récemment, Evelyne Dhéliat était l’invitée à la table d’Anne-Elisabeth Lemoine. Très vite, la conversation bascule sur le débat du paradoxe entre la vie publique et privée. La présentatrice phare de la météo considère qu’elle n’a pas ressenti le besoin « d’étaler aussi [ses] problèmes. » Fataliste, elle estime qu’on en a tous et que ce n’est pas forcément la peine d’en rajouter. Elle pense sans doute à sa collègue Françoise Laborde qui se bat contre la maladie à corps de Lewy. Pour ceux qui l’ignorent, cette dernière a les symptômes de Parkison (tremblements) et Alzheimer (pertes de mémoire). Obligée de quitter l’antenne, elle donne rarement de ses nouvelles. Pour autant, son amie ne quitte pas ses pensées.

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par TF1 (@tf1)

Forcée d’utiliser une perruque, Evelyne Dhéliat fait un constat incroyable. Tout d’abord, son apparence change. « A un moment donné on m’a retrouvé avec les cheveux courts qui ont repoussé. » Sans cesse interpellée dans les rues, on lui confie à quel point sa présence tous les soirs peut remonter le moral des autres malades. Voici comme elle résume tous ces témoignages bienveillants d’anonymes. « ça nous a fait du bien, vous êtes repartis dans la vie, vous retravaillez, on vous voit et on a vu cette évolution et ce retour à la vie normale » 

Et maintenant ?

 

Toujours prudente depuis sa rémission, Evelyne Dhéliat a dû affronter un autre drame. Celui de la mort du père de sa fille Olivia et de son prince charmant. Seule, elle a encore dû s’adapter comme un caméléon. Pas facile après cinquante ans de vie commune ! Surtout qu’il a été son plus beau soutien pendant son cancer. Lui n’a rien vu venir. Suite à un « banal » malaise vagal, il s’effondre. Plus que jamais, même si c’est tentant, elle ne doit pas le suivre. Donc, elle continue coûte que coûte à avancer à petits pas.

Pour se redonner le moral, elle sait qu’il suffit qu’elle contacte sa fille ou ses petits-enfants. Devenus de magnifiques adolescents, elle est tellement fière d’eux. La boucle semble bouclée pour Evelyne Dhéliat. Objeko lui souhaite tout le bonheur du monde, et bien davantage encore.


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.