Evelyne Dhéliat: son troublant témoignage très poignants sur sa maladie très grave !

A 72 ans, la présentatrice météo a survécu à des traitements lourds pendant de longs mois. On vous dit tout !

Evelyne Dhéliat : son troublant témoignage très poignants sur sa maladie très grave !
© Pierre Perusseau / Bestimage

Les téléspectateurs ont grandi et vieilli avec elle. Sauf qu’Evelyne Dhéliat n’a pas vraiment vieilli. A 72 ans, elle semble plus en forme que jamais ! Présentatrice météo depuis bientôt 30 ans sur la première chaîne, elle représente une icône pour de nombreuses générations. Cette madame météo désormais septuagénaire continue donc d’informer la France entière de la pluie et du beau temps.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @addicts_news

Si le public l’adore pour sa personnalité, on l’admire également beaucoup pour sa classe. Mais on est loin de se douter qu’elle a durement lutté contre la maladie. En effet, en 2012, Evelyne Dhéliat tombe gravement malade sans informer son public. Retour sur cette incroyable phase de sa vie.

Au sein de la rédaction d’Objeko, on souhaite en effet être aussi en forme qu’elle à son âge ! Son parcours est par ailleurs des plus brillants. En effet, Evelyne Dhéliat a commencé à présenter la météo sur TF1. Puis elle s’est hissé à la tête du service météo de LCI en 2009.

Elle décline une offre pour Danse avec les Stars

Ses fans ont eu beaucoup de peine lorsqu’elle a dû quitter l’antenne pendant plusieurs mois. En effet, elle n’a pas eu d’autre choix, à cause d’une opération chirurgicale. Mais elle a vite été de retour. Et sa popularité n’a jamais fléchi. Preuve que les téléspectateurs l’adorent : on lui a même proposé de s’essayer au rôle d’animatrice dans l’émission de divertissement Danse avec les stars. Mais la principale intéressée a préféré décliner l’offre. En effet, elle voulait continuer à se consacrer à son sujet de prédilection préféré : la météo.

Même pendant la crise sanitaire, Evelyne Dhéliat a continué à venir travailler. Pourtant, avec son âge avancé, elle faisait partie des personnes à risques face au Covid-19. “On était très peu nombreux à TF1 et extrêmement protégés. On prenait notre température avant d’entrer dans le parking. Il y avait du gel hydro alcoolique partout. (…) Ce qui était impressionnant, c’était les courriers des téléspectateurs me remerciant d’avoir été présente. Un peu comme un repère alors qu’ils ne pouvaient plus voir leur famille et leurs amis. J’étais contente de pouvoir les rassurer par ma présence.“, a-t-elle ainsi confié à nos confrères de Télé-Poche.

“Je n’ai pas prévu de quitter l’antenne”

Même le départ de son collègue Jean-Pierre Pernaut ne lui a pas donné envie de prendre sa retraite. Quand celui-ci a quitté le JT de 13h de TF1, hors de question pour elle d’en faire autant. Saviez-vous qu’elle est salariée de TF1 depuis 1969 ? Au sein de la rédaction d’Objeko, cela nous a beaucoup surpris ! “Mon choix, pour le moment, c’est de rester. Ça ne dépend pas que de moi, bien sûr. Ça dépend aussi de la direction et des téléspectateurs. Pour l’instant, ça se passe bien. Je suis très heureuse dans ce que je fais et je n’ai pas prévu de quitter l’antenne” a-t-elle poursuivi dans les colonnes de Télé-Poche.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Zhanna Agalakova (@zhanna_agalakova)

Très modeste, la belle septuagénaire s’étonne toujours des compliments à son égard. Pourtant, d’après de nombreux sondages, elle continue de compter parmi les personnalités très “glamour“. “À mon âge ?”, rétorque-t-elle ainsi. C’est très important de soigner mes tenues. D’abord par respect vis-à-vis du téléspectateur : être bien habillée, sans fanfreluches, c’est la base. Mais c’est aussi pour moi. Je pense qu’on est toutes pareilles : quand on n’est pas à l’aise dans un vêtement, on n’est pas à l’aise dans sa peau“, explique-t-elle à propos de sa façon de s’habiller.

“J’ai la chance d’avoir une bonne nature”

Cela peut paraître bizarre mais Evelyne Dhéliat souffre de complexes physiques ! Elle reconnait pourtant avoir “la chance d’avoir une bonne nature“. Elle s’en rend compte au comportement de son entourage. “Mes copines ont tendance à croire que je fais de la gym tous les jours pour garder la ligne. Elles déchantent quand elles me voient prendre deux desserts à la cantine ! La vérité, c’est que j’évite les ascenseurs quand il y a un escalier“, a-t-elle ainsi lâché aux journalistes de Télé-Poche.

Evelyne Dhéliat: « Il est possible que ça ait sauté une génération. »

Évelyne Dhéliat sait qu’elle pourra encore exercer son métier pendant quelques années.  Elle regrette simplement que sa fille unique, Olivia, ne suive pas la même vocation qu’elle. “Il est possible que ça ait sauté une génération. Mes petits-fils sont très intéressés par mon métier. Ils se sont familiarisés avec le fond vert et les coulisses. Il y en a un qui est plus intéressé par le graphisme, l’autre par le studio.”

 « Il s’agit d’un épisode intime de ma vie. »

En 2012, Evelyne Dhéliat découvre qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Opérée au printemps, elle suit alors un traitement épuisant. Mais elle doit quitter l’antenne pendant six mois. « Il s’agit d’un épisode intime de ma vie. Je garde mes blessures secrètes. Je n’ai d’ailleurs pas perçu cet événement comme une épreuve, mais comme une étape de ma vie »révèle-t-elle à Paris Match.

Evelyne Dhéliat: « J’ai eu des traitements lourds. »

Et de poursuivre : « On m’a opérée et j’ai eu des traitements lourds. Les gens ont commencé à demander pourquoi je n’étais pas là. J’ai alors décidé de le dire. Je suis revenue, j’avais une perruque. C’était compliqué pour moi de vivre tout cela », a-t-elle ajouté l’année suivante au même magazine.

En tous cas, Évelyne Dhéliat est une battante. « Je n’ai pas perçu cet événement comme une épreuve, mais comme une étape, en sachant que, dans la vie, si certaines sont choisies, d’autres, comme celle-ci, vous sont imposées. Pourtant, chacune d’elles vous apporte forcément quelque chose.» Si seulement nous pouvions avoir le même courage qu’elle !


Alix Brun

Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.