Fabrice Eboué : ce mensonge pour obtenir des subventions de TF1, pour son nouveau film

Fabrice Eboué sort son nouveau film, "Barbaque", ce 27 octobre au cinéma. La tournée promotionnelle du comédien, scénariste et réalisateur révèle un mensonge qui lui permettait d'obtenir des subventions de TF1.

© COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Fabrice Eboué était invité sur divers plateaux de télévision et de radio dernièrement, pour parler de son nouveau film. Barbaque a toutes les raisons de faire parler de lui car le scénario est pour le moins sanglant. Aussi drôle que choquant, Fabrice Eboué frappe encore très fort avec cette nouvelle réalisation. Car Barbaque c’est l’histoire d’une couple de bouchers qui décide, presque malgré lui, de vendre une viande très spéciale. Celle de militants végans qui tentent de les mettre sur la paille. Lorsqu’il était invité chez France Inter, dans l’émission Boomerang d’Augustin Trapenard, Fabrice Eboué a avoué avoir menti à TF1 pour obtenir de la chaîne des subventions afin de réaliser ce film. Objeko vous raconte tout !

Fabrice Eboué encourage le public à découvrir son nouveau film, délicieusement politiquement incorrect

Fabrice Eboué fait couler beaucoup d’encre au sujet de son nouveau film. En effet, en parlant des végans et de la consommation de viande, il touche le cœur de l’actualité. De plus en plus de personnes remettent en questions leurs modes de consommations et leurs alimentions. Notamment car certaines d’entre elles entrainent pollution ou souffrances animales. Et comme toujours, c’est avec humour mais pertinence que Fabrice Eboué s’attelle à la tâche. Barbaque est ainsi à voir que vous soyez un amateur de chasse, de viande, plutôt flexitarien ou un militant végan finalement. Tout le monde peut y trouver son compte du moment que l’on est pas trop susceptible. En effet, ce sont tout de même des meurtres en série qui sont au cœur du scénario. Et nous ne parlons pas des animaux présents dans la boucherie du couple de comédiens du film.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fabrice Eboué (@ebouefabrice)

Fabrice Eboué a d’ailleurs été obligé de se renseigner sur les serial killers pour le bien de son film. Et les fans de l’humoriste savent déjà à quel point il admire le travail de Christophe Hondelatte sur ce sujet. Christophe Hondelatte, pour ceux qui ignorent encore qui est ce journaliste, est un expert des assassins et des meurtriers. Et il raconte leurs histoires mieux que personne dans divers formats, aussi bien à la télévision qu’à la radio ou sous forme de podcast. Fabrice Eboué parlait déjà de lui dans l’un de ses anciens spectacles et sa fascination pour le travail du journaliste perdure. Vous l’aurez compris, le film de Fabrice Eboué est bien plus sanglant que peut le suggérer la bande annonce. Objeko ne vous cache pas que les premières réactions sur le sujet font même déjà débat sur la Toile.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fabrice Eboué (@ebouefabrice)

Un mensonge calculé qui permet la réalisation de Barbaque

D’ailleurs, le caractère sanguinaire et l’humour noir qui interviennent dans Barbaque, aurait pu dissuader les investisseurs de participer aux subventions du film. Alors, c’était donc sur France Inter que Fabrice Eboué avouait avoir rusé pour convaincre TF1 de mettre la main au porte-monnaie. En lisant le scénario, pas de tromperies sur la marchandise. Mais les investisseurs avaient une question précise à poser au réalisateur. Comment allaient être tournées toutes ses scènes de meurtres ? Là -dessus, Fabrice Eboué savait qu’il devait impérativement rassurer TF1. Alors, c’est sans trop y réfléchir qu’il répondait qu’ils ne devaient pas s’inquiéter et que toutes les scènes sanguinaires seraient seulement suggérées. Mais la première bande annonce du film, interdite de diffusion sur TF1 notamment, prouve bel et bien le contraire.

Le public saura-t-il apprécier cette nouvelle comédie déjantée ? Ou est-il possible que trop de personnes se vexent ? L’avenir nous le dira. En attendant, Fabrice Eboué est heureux de pouvoir encore oser proposer des films différents, qui sortent de l’ordinaire. Des films qui mêlent savamment humour noir et réflexions actuelles. Quitte à ce que tout le monde en prenne pour son grade. À commencer par sa nièce, végan et en partie une source d’inspiration de nombreuses des vannes de son film. Objeko ne peut que vous encourager à vous faire votre avis sur le nouveau film de l’humoriste. Mais vous voilà prévenu, le « gore » et l’humour noir seront au rendez-vous !