Familles nombreuses : Diana Blois critiquée pour ses allocations familiales, elle réagit cash

La maman star de l'émission culte de TF1 n'échappe pas aux habituelles critiques concernant les prétendues allocations qu'elle reçoit pour élever sa grande tribu. Lors d'un entretien avec Jordan de Luxe dans Chez Jordan (en partenariat avec Télé Loisirs), elle a décidé de dire haut et fort ce qu'elle pense de ces critiques.

© TF1

Diana Blois part en vacances grâce aux allocations ? 

Les familles qui participent au programme ont pour but de montrer le quotidien de parents avec de nombreux enfants. Grâce à l’émission, certaines familles deviennent des petites célébrités sur les réseaux sociaux, suivies par des dizaines de milliers de followers, voire parfois des centaines de milliers. Si participer au programme est donc généralement synonyme de notoriété et de succès, la médaille n’existe pas sans son revers. Ainsi, les critiques fusent. Et si les familles sont prêtes à en accepter certaines, d’autres sont moins légitimes à leurs yeux. 

C’est notamment le cas des critiques concernant les allocations familiales perçues par les tribus. Les internautes considèrent qu’elles vivent uniquement grâce aux aides de l’État et n’hésite pas à le faire savoir. A chaque fois qu’ils publient des photos de vacances, plusieurs commentaires insistent sur cela. De quoi énerver Diana Blois, bien décidée à faire taire les rumeurs

Diana Blois pousse un coup de gueule

Lors d’un entretien accordé à Jordan de Luxe, Diana Blois explique que ces critiques existent depuis sa première apparition : « Ça a été les premiers messages qu’on a pu recevoir. C’est ancré dans la tête des gens. Dès qu’on fait quelque chose, c’est merci les allocs. Tu pars en vacances, merci les allocs…« .

Mais Diana Blois le clame haut et fort : « Tu ne vis pas des allocations familiales« . Cela ne veut pas dire qu’elle n’en a jamais bénéficié. C’est même le contraire puisque ces aides l’ont énormément aidé, sans pour autant lui permettre d’avoir un train de vie aisé : « En l’occurrence, moi, la seule période où j’ai vécu grâce aux allocations familiales, c’est quand j’étais maman solo avec mes sept enfants. J’avais des jumelles qui venaient de naître, elles étaient tout bébé… Et j’avais beau avoir des allocations familiales, ce n’était pas non plus le nirvana. Ça me permettait de survivre, et ça, merci la France. Parce qu’effectivement, ça m’a sauvée en tant que maman solo. Ce n’est pas les allocations familiales qui vous font partir aux Caraïbes ».

Amandine Pellissard : entre critiques et menaces

C’est sans doute la plus grande star du programme. Mais malheureusement pour elle, c’est également la maman qui est la plus visée par les critiques. Quand ce n’est pas son physique qui est critiqué, c’est son train de vie, la manière qu’elle a d’élever ses enfants, ou également les allocations qu’elle perçoit (supposément). Pire encore, au-delà des critiques, Amandine Pellissard a même été violemment menacée, comme elle l’expliquait sur le plateau de Touche pas à mon poste : 

Le 21 janvier dernier, Amandine Pellissard partage avec ses internautes l’inquiétante lettre qu’elle a reçue directement à son domicile. « Espèce de salo**rie avec ta gueule botoxée (…) Famille de cas soc(iaux), abrutis… » Cette lettre est riche en insultes, poussant la famille à prendre une décision logique : 

Amandine Pellissard: « Alexandre va porter plainte, annonce-t-elle. On s’est fait aider par des personnes qui étaient sur le live et qui travaillent à La Poste. Car on avait des questions sur l’enveloppe de cette lettre qui était curieuse. Il n’y avait pas de date et elle n’était pas tamponnée ». La famille pense avoir rapidement découvert comment cette lettre a pu se retrouver dans leur boîte aux lettres : « On le met au conditionnel mais c’est potentiellement quelqu’un qui travaille au centre de tri à Ales. Même notre facteur a trouvé ça bizarre. La lettre a visiblement été remise directement dans sa caisse de tournée« .

Ce n’est malheureusement pas la première fois que les critiques concernent la famille, et touchent parfois même les enfants, ce qui énerve énormément la mère de famille. Régulièrement, elle prend la parole pour répondre aux critiques qu’elle reçoit. En décembre dernier, elle était notamment accusée de trop gâter ses enfants.  « On gâte nos enfants parce qu’on a envie de les gâter. Ce n’est pas un manque de respect envers les gens. On a le droit de gâter nos enfants. Chacun à sa façon de faire avec les siens. Cela ne regarde que nous. (…) Cela me fait plaisir de voir mes enfants heureux« .