Familles nombreuses : Olivier Gayat cash sur les revenus de dingue de sa fille Olivia

Dans l'émission Familles nombreuses, la tribu d'Olivier Gayat se démarque. En effet, grâce à leur franchise, les téléspectateurs les adorent. Or, en coulisses rien ne va plus entre le père et son aînée. Que se passe-t-il ? Objeko fait le point !

©INSTAGRAM.COM/OLIVIERGAYAT

Quand on est dans la lumière, pas évident de faire la part des choses. Olivier Gayat en a récemment fait les frais ! On vous dit tout !

Olivier Gayat atomise tout sur son passage

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Famille Gayat 🏡 (@famillegayat)

Dans l’émission de TF1, ils sont tellement nombreux qu’on a des difficultés à retenir les prénoms. Cependant, s’il y a bien une tribu qui se démarque, c’est celle d’Olivier Gayat. En effet, ce père haut en couleur a toujours le sourire. Certes, dans de récentes confessions à son ami Jordan de Luxe, il racontait comment il aurait pu mal tourner s’il n’avait pas croisé la route de Soukdavone. Lui a enchainé les foyers aspire à fonder sa propre famille. On l’aura compris, grâce à la visite de la cigogne, il reprend peu à peu son goût en vie. Cette fois, il va redoubler d’efforts pour subvenir aux besoins de son entourage. En somme, il est tout simplement hors de question de ne repasser par la case prison ! D’ailleurs, dans cet article, Objeko vous racontait comment il avait réussi à faire le bilan de son expérience à d’autres détenus. Oui, on peut y arriver, il suffit s’y mettre un peu du sien et de croire à son destin.

Olivier Gayat met cartes sur table

Capture d’écran (c) Chez Jordan (c) Télé-Loisirs

C’est fou comme Jordan de Luxe sait mettre à l’aise ses invités. On se rappelle qu’Amandine Pellissard lui avait expliqué en détail le harcèlement dont elle est victime. Même si elle ne semble pas regretter sa participation à Familles nombreuses, elle doit sans cesser composer avec les commentaires des jaloux. De son côté, Olivier Gayat essaie de se montrer optimiste. Quand notre confrère l’intéresse sur ses revenus, le chéri de Soukdavone annonce qu’il « gagne bien sa vie ».  Indépendant et fier de l’être, il a tellement développé son rêvé qu’il peut se verser un salaire de « minimum 4000 euros par mois » ! Mystérieux, il reconnaît que ça peut parfois augmenter. Quel est son secret ?

À ses côtés pour le meilleur comme pour le pire, sa femme annonce la couleur. Oui, elle assume pleinement être ‘ »influenceuse » et faire des « placements de produits ». Depuis quelques mois, ce genre d’activité est régulièrement dénoncée sur les réseaux sociaux. Moundir tire fréquemment la sonnette d’alarme. Cependant, cela n’empêche pas le premier et seul amour d’Olivier Gayat de continuer son travail sans se soucier des conséquences. À la tête d’une tribu de 9 bambins, le duo fait également le point sur le versement des allocations familiales. Selon leurs calculs, cela ferait un tout petit peu moins de 100 euros par enfant. Et vous cher lecteur d’Objeko, qu’en pensez-vous ? Est-ce que cette transparence va leur jouer de mauvais tours ?

Telle père, telle fille ?

Encore jeune, Olivier Gayat est déjà papi ! D’ailleurs son aînée Olivia vient de se marier. Souvenez-vous, l’équipe d’Objeko était aux premières loges de cette union émouvante. En tout cas, lors des préparatifs, elle n’a rien demandé à ses parents. Et pour cause, il balance qu’elle empocherait des sommes qu’à deux ils n’ont pas ! « J’avoue, au début, j’ai eu du mal. À l’époque, je ne gagnais pas 4000 b*lles [mais] 1500. Et je ramais. » Or, lorsqu’il découvre l’envers du décor, il décide de tirer un trait sur son activité de « placements de produits. » Avec le recul, il reconnait qu’il trouvait cela « trop compliqué » et n’avait pas les mots pour convaincre ses followers de lui faire confiance !

Lors des mois difficiles, Olivier Gayat sait qu’il peut compter sur le soutien indéfectible de sa fille. « De temps en temps, elle nous donne une enveloppe, sans qu’on lui demande. Elle est vraiment généreuse envers nous » quel joli renvoi d’ascenseur. Ah si tous les enfants pouvaient être comme elle. Dans les prochains semaines, Téo va accueillir lui aussi un petit chevalier ou une adorable princesse. Quant à Elsa, elle vient de quitter le nid pour s’installer avec son chéri. Épanoui, le mari de Soukdavone kiffe tellement ces réunions de famille. Oui, il se dit prêt à tous les sacrifices pour épauler les siens. On a hâte de savoir ce que l’avenir leur réserve. En attendant, on leur souhaite tout le bonheur du monde ! À bientôt pour de nouvelles aventures !

Merci à nos confrères de Télé-Loisirs