Familles nombreuses : un enfant autiste, le cliché partagé par sa mère fait bondir la Toile

Chaque épisode de Familles nombreuses nous livre un secret sur les participants de l'émission. Une fois n'est pas coutûme, Objeko aborde une imagine qui a fait énormément jaser. On fait le point et on vous donne tous les détails !

© TF1

Après avoir regardé le dernier numéro de Familles nombreuses, on se rue sur Internet pour échanger avec les parents. Aujourd’hui, ça pique !

Que de rebondissements dans Familles nombreuses !

En disparaissant du programme, Justine et Steeve Cordule donnent du grain à moudre aux détracteurs de Familles nombreuses. En effet, certains critiquent le montage de cette émission. De fait, l’attitude de certains participants défraie la chronique. Ici, Objeko pense notamment au cas Amandine Pellissard. À l’écran, elle semble diriger sa tribu à la baguette. Sur la Toile, elle enchaine les placements de produits et les métamorphoses capillaires hors de prix. Il n’en faut davantage aux jaloux pour se montrer hostile à la femme d’Alexandre. Même si une poignée ne comprend pas son mauvais caractère, lui envoyer des lettres d’injures ou de menaces, ce n’est pas une bonne idée. Pire encore, elle ne va pas hésiter à faire la tournée des plateaux de télévision pour dénoncer ce phénomène. Parfois, il suffit d’un minuscule détail pour que tout bascule dans le cauchemar…

Le cliché de Familles nombreuses qui atomise les fans !

Pour avoir des nouvelles des Cordule, il suffit de s’abonner à leur compte Instagram. On découvre quasiment en direct les aventures des ex-participants de Familles nombreuses. Hélas, lors d’une sortie au restaurant, rien ne va se passer comme prévu. Constatant que Tom ressemble au vilain petit canard, un follower déplore de le voir dans un coin « tout seul » ! Il aurait presque l’impression qu’il est puni alors qu’il n’a pas fait de bêtises. Alors qu’elle vient juste d’accoucher de son dernier, Justine a tenu à s’expliquer. Non, elle ne fait pas de différence entre ses enfants, bien au contraire. Plus que jamais, elle demeure vigilante sur les besoins de chacun.

Cette piqûre de rappel ne peut laisser aucun fan de Familles nombreuses indifférent. « Pour les personnes qui ne sont pas au courant, Tom est atteint de troubles autistiques. » Aussi, elle se justifie en précisant des fois qu’il ressent le « besoin » d’être « seul et loin » des siens. Pire qu’une simple doléance, c’est presque un exigence indispensable à son équilibre. Souffrant des remarques des autres enfants de son âge, cet « exil » volontaire arriverait à l’apaiser. Du coup, les parents et les aînés ont trouvé ce moyen pour qu’il cède le moins possible à la panique. Si jamais ils font une sortie, ils le laissent gérer. Une bonne fois pour toutes, elle précise que « Non il n’est pas malheureux. Il est très bien sur sa petite table« .

Un quotidien pas facile

Au début, ça a été dur de trouver un équilibre. Quand on connait le fonctionnement de ces Familles nombreuses, on sait que gérer les impératifs des uns et des autres n’est pas une mince affaire. Il y a quelques mois, après des investigations poussées, Rofrane avait découvert que l’un de ses petits princes souffrait des mêmes troubles que Tom Cordule. À l’époque où elle ignore ce qu’endurait son fils, la femme de Nasser le forçait presque à dépasser ce qu’elle croyait être des crises d’angoisses. Elle pensait naïvement qu’il s’agissait de timidité envers les commerçants du quartier. Eh bien non, l’autisme, c’est beaucoup difficile à cerner que ça. Il faut parfois attendre des années avant que les médecins posent un diagnostic. En France, on a encore beaucoup d’efforts à faire là-dessus.

Du côté de Steeve Cordule, on déplore l’attitude de certains membres de l’Éducation nationale. Sans les nommer, il décrit ce contraste injuste. « Les professeurs ne voulaient pas de lui (…) [ils] cherchaient des excuses en nous disant qu’il pouvait être v**lent, alors que c’est absolument faux. » Fort heureusement, lui et son épouse ont pris le problème très au sérieux. Après avoir constitué un dossier, le petit garçon va maintenant à l’école avec un « un AVS« . Mais oui, vous savez, ce sont ces professionnels qui épaulent tous les enfants qui ont un handicap. Décidément, les Familles nombreuses nous donnent des leçons de vie et d’humilité. Espérons qu’elles n’auront plus jamais à subir les remarques négatives. Quand on est dissimulé derrière un écran de télévision, d’ordinateur ou de smartphone, c’est toujours facile de juger son voisin. Suite dans le prochain numéro et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Merci à nos confrères de Télé-Loisirs