Faustine Bollaert, face à la mort, confidences très poignantes sur les décès de sa meilleure amie et de “son 1er grand amour”

Lors de son entretien avec Psychologies Magazine, Faustine Bollaert se confie sur sa vie, confrontée à répétition aux décès dès son plus jeune âge. Des confidences très poignantes sur la perte de sa meilleure amie et de son « premier grand amour ».

Faustine Bollaert, face à la mort, ses confidences très poignantes sur les décès de sa meilleure amie et de "son premier grand amour"
© Apaydin Alain

D’habitude, Faustine Bollaert se retrouve de l’autre côté du micro. En effet, l’animatrice et présentatrice aime interviewer ses invités pour connaître le moindre de leurs secrets. Pourtant, cette fois-ci, c’est elle qui doit répondre aux questions des journalistes de Psychologies Magazine. Visiblement, la quarantenaire a décidé de se livrer aucun tabou. Elle évoque ainsi sa carrière, sa vie, mais surtout son enfance jalonnée par les disparitions et par l’absence. Objeko revient sur son témoignage poignant.

Faustine Bollaert : dès les premières années de sa vie, la mort rôde en permanence 

Une intervention cash 

Lors de cet entretien accordé à Psychologies Magazine, Faustine Bollaert a effectivement accepté de se livrer sur tous les sujets. Notamment, sur les nombreux décès auxquels elle aura dû faire face dès son plus jeune âge.  » Je n’avais pas dix ans quand j’ai perdu ma meilleure amie. J’ai passé la matinée à attendre qu’elle vienne s’asseoir à côté de moi en classe. Elle était là la veille. Ce jour, la, elle n’est pas venue. Et tous les jours d’après, sa place restera vide « . D’ailleurs, ce n’est pas la seule épreuve que Faustine Bollaert va devoir traverser alors qu’elle est encore une enfant. Puisque  » son premier grand amour «  va également disparaître en laissant un vide immense dans son cœur. Des disparitions qui bien évidemment vont laisser des traces indélébiles en lui faisant prendre conscience très jeune de la brièveté de la vie. 

Néanmoins, avec les années, l’animatrice a réussi à surmonter ses douleurs. À cette époque, l’avenir lui semble donc incertain et la vie bien injuste. En effet, comment se remettre de tant de disparitions à un âge où l’on devrait être insouciant ? De plus, aussi bien du côté de sa famille paternelle que parmi ses amis, les décès se succèdent et continuent d’accompagner sa jeunesse. Une loi des séries incroyablement difficile à surmonter pour Faustine Bollaert qui finalement va trouver en elle une force insoupçonnée. Objeko vous explique comment la présentatrice va finalement réussir à faire face ! 

Profiter à tout prix

Faustine Bollaert aura donc très vite dans sa vie était marquée par l’absence. C’est peut-être la raison pour laquelle elle a décidé de vivre à fond son existence. Même si elle reconnaît que tout n’a pas été facile.  » Tout à coup, plus personne, plus rien. Je ne me plains pas. Tout le monde doit vivre des deuils. Simplement, les miens me sont arrivés à l’adolescence, au moment où se forge fondamentalement la personnalité « . De véritables leçons de vie qui auront également forger son caractère et sa personnalité.  » La disparition, du jour au lendemain, je connais. Je sais que tout peut s’arrêter comme ça. Ça donne la peur, permanente de perdre ceux qu’on aime et une urgence à vivre « . Faustine Bollaert tire donc le constat que chaque minute est unique et précieuse.

Une philosophie que Faustine Bollaert va donc s’appliquer tout au long de son existence. Ainsi, elle décide de profiter de chaque instant et de vivre sa vie à cent à l’heure. La mère de famille reconnaît d’ailleurs qu’elle n’aura jamais le temps pour tout, mais pourtant, elle multiplie les activités, veut tout connaître, tout essayer, vivre au maximum. Elle a de soif de vivre !

Une vie bien remplie

Aussi bien du côté de sa vie professionnelle, que du côté de sa vie privée, Faustine Bollaert semble parfaitement comblée. Ainsi, son couple avec l’écrivain Maxime Chattam lui apporte un véritable bonheur. Tout comme sa carrière qui est également pour elle une source de nombreuses satisfactions. Elle aura en effet multiplié les apparitions à la télé en prenant les rênes de différents programmes. Elle aura ainsi eu la chance au cours de sa carrière de travailler avec des gens bien différents. Faustine Bollaert aura été ainsi tour à tour aux côtés de Jean-Marc Morandini sur Europe 1, Michel Drucker dans Vivement dimanche, avant de se voir confier ses propres programmes.

Durant plusieurs années, M6 et W9 feront régulièrement appel, avant d’arriver finalement sur France télévisions depuis 2017. En plus de vingt de carrière, Faustine Bollaert n’a jamais connu le creux de la vague. Summum du bonheur, son fils et sa fille la comblent également de joie. Et rien ne semble aujourd’hui pouvoir empêcher de vivre pleinement et de savourer chaque instant. Car Faustine Bolaert le sait trop bien, tout peut s’arrêter du jour au lendemain. Depuis son plus jeune âge, elle aura compris que la vie est un précieux cadeau, mais pourtant si fragile. Comme le dit le proverbe latin, Carpe Diem, cueille le jour, et en substance, profite du moment présent ! Une phrase que Faustine Bollaerd semble avoir adoptée comme maxime personnelle et qu’elle met en pratique en célébrant chaque jour de la vie. 


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.