Faustine Bollaert très angoissée, elle dévoile avoir déjà entraîné ses enfants « dans ses noirceurs »

Dans une récente interview, Faustine Bollaert a expliqué qu'elle avait déjà embarqué ses enfants dans ses mauvaises habitudes.

© Faustine Bollaert-@FTV

Depuis quatre ans Faustine Bollaert est heureuse d’être aux commandes de l’émission « Ca commence aujourd’hui » sur France 2. Mais cette présentation a eu un effet néfaste sur sa vie personnelle. En effet, elle s’est mise à douter de tout le monde et même du bien-être de ses enfants. La rédaction d’Objeko va vous expliquer ce qu’il s’est passé exactement.

Quand Faustine Bollaert sauve la vie de son frère

Si Faustine Bollaert a du faire face à la mort de plusieurs de ses proches lorsqu’elle était jeune, elle a également du affronter la maladie de son frère. D’ailleurs, la jeune femme se souvient encore comme si c’était hier : »J’ai grandi auprès d’un frère que j’ai adoré, de trois ans mon aîné. Au lycée, il est tombé gravement malade après une erreur d’anesthésie. Il s’est mis à faire des crises de tétanie, son corps de métamorphosait, ses yeux se révulsaient, il fallait lui donner la becquée… » explique-t-elle notamment. Une situation pas facile à vivre quand on sait que l’animatrice de France 2 était encore jeune à l’époque.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Faustine Bollaert (@faustinebollaert)

D’ailleurs, dans son interview pour le magazine Psychologies, Faustine Bollaert a déclaré que pour elle, c’était une situation cataclysmique : »Dans ma tête de petite soeur, c’était cataclysmique. Quand ma mère n’en pouvait plus, je prenais la relève : mon frère était devenu mon fils. Plus personne ne venait à la maison. Il faisait peur et il avait peur. Pendant longtemps, on n’a pas compris ce qu’il avait. Il a arrêté ses études, perdu ses amis. Il a coulé. Il voulait mourir, je l’ai rattrapé in extremis à plusieurs reprises« . Comme vous le comprenez donc, la jeune femme a su sauver son frère de la mort. Heureusement, qu’un jour, tout est d’ailleurs rentré dans l’ordre pour ce dernier.

L’animatrice de France 2 a peur constamment pour ses enfants

Dans cette même interview pour nos confrères du magazine Psychologies, Faustine Bollaert est revenue sur l’angoisse que lui procurait son émission. En effet, à force d’entendre des témoignages forts dans son émission « Ca commence aujourd’hui« , la présentatrice est devenue une femme angoissée. Et pas seulement pour elle, mais surtout pour ses enfants. Elle avait peur de tout, du kidnapping, de l’accident, absolument de tout. Elle se posait énormément de questions : « Mes enfants étaient en pleine forme ? Ça n’allait pas durer. Mon fils disparaissait dans un parc ? Il avait été kidnappé », raconte-t-elle notamment. Mais il y a un évènement qui a fait basculer la chose.Un soir, en rentrant d’une émission où Faustine Bollaert parlait de pédocrim**alité, la jeune femme a mis la pression à sa fille.

Au lieu de la rassurer, l’animatrice l’a fait angoisser encore plus : « Et puis un soir je rentre à la maison. (…) Je suis particulièrement flippée. Je sors d’une émission sur la pédocriminalité. Or, je sens que ma fille n’est pas bien. Je m’inquiète… Et je la bombarde de questions, toutes anglées autour de gestes possiblement déplacés. Dans les yeux de ma fille, je vois les larmes monter, mes questions lui font peur. Elle avait juste un problème avec une copine, et moi, je l’avais submergée d’angoisses qui n’étaient pas de son âge ». C’est à ce moment-là, qu’elle a décidé de faire une thérapie pour apprendre à mettre la distance entre son émission et la maison.

Faustine Bollaert a toujours su qu’elle animerait une émission de témoignages

Depuis quelques années, vous pouvez voir Faustine Bollaert à la présentation de l’émission « Ca commence aujourd’hui« . Mais déjà il y a vingt ans, en sortant de son école de journalisme, elle savait qu’elle allait faire ça . La jeune femme a notamment expliqué voir dit à Jean-Luc Delarue qu’elle allait se retrouver à cette place : »À la fin de notre entrevue, je lui avais dit : « Un jour, j’animerai l’émission de témoignages du service public« . Il avait souri« . Une prophétie qui s’est concrétisée : « Vingt ans après, dans ses locaux, avec sa productrice dans l’oreillette, me voilà !« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Faustine Bollaert (@faustinebollaert)

Aujourd’hui, elle ne regrette pas d’avoir pris cette direction. En effet, Faustine Bollaert est plus heureuse que jamais : « C’est un privilège que je savoure, surtout en voyant que le public adhère et qu’il partage les mêmes valeurs que moi. Je me dis chaque jour que j’ai une chance inouïe« . Mais la jeune femme ne veut pas s’arrêter-là, elle espère présenter rapidement un prime avec son émission de témoignage. Et vu le succès de l’après-midi, c’est vrai que ça peut se tenter. En tout cas nous à la rédaction d’Objeko, on espère que son souhait soit au rendez-vous dans cette année 2021. Affaire à suivre.